Est-ce que le code du travail a un effet sur l’emploi ?

Oui. Mais pas dans le sens où ils l’entendent.

L’INSEE a interroge 10 000 chefs d’entreprise. Seulement 18 % de ces patrons disent que le Code du travail est une barrière à l’embauche. Alors pourquoi Macron et le Medef veulent ils déréguler en priorité le code du travail ? Ce n’est pas pour l’emploi.

En quoi le code du travail a il un « effet emploi » ? 3 % des entreprises ont plus de 50 salariés, et il n’y a des comités d’entreprises, des CHSCT, des délégués syndicaux, que dans moins de la moitié de celles-ci. Sur 1,2 million d’entreprises,  il n’en existe que 44 000 qui ont un CHSCT : en quoi ça gêne l’emploi ?

Le droit à des délégués du personnel n’existe que dans les entreprises de plus de 11 salariés : seulement 20 % en ont. Un million d’entreprises de 1 à 10 salariés n’ont aucune institution représentative du personnel : en Allemagne, les délégués, c’est à partir de 5.

Le licenciement est extrêmement facile contrairement à ce qu’on nous dit : il suffit d’avoir un motif réel et sérieux. C’est pour cela que seulement 180 000 salariés (sur 18 millions) se plaignent aux prud’hommes. Pourquoi protéger les 1 % de patrons délinquants qui licencient de façon abusive et plafonner les sanctions qui les frappent légitimement ?

Porter le seuil de déclenchement d’un plan social à 30 licenciés au lieu de 10, ça ne sert qu’à faciliter le chômage : les patrons vont faire des « paquets » de 29 licenciés. Ca augmentera leurs marges sans qu’ils soient obligés de partager leurs gains de productivité.

En fait, Macron veut enlever les clapets, les freins, les droits qui empêchent les grandes entreprises de siphonner davantage les salaires afin d’augmenter leurs marges. Ses ordonnances, c’est pour abaisser les moyens juridiques de résistance et de protection des salariés et augmenter les dividendes.

En fait, c’est quand on renforce le code du travail et qu’on le contrôle qu’on crée de l’emploi. Il existe un milliard d’heures supplémentaires dissimulées, et c’est l’équivalent de 600 000 emplois. Fillon expliquait qu’en passant de 35 à 39 h, cela supprimait  500 000 emplois de fonctionnaires. Donc, en passant  de 35 h à 30 h on aurait fait 500 000 chômeurs de moins.

Exemple pratique : le patron d’une entreprise de nettoyage impose 250 h indues aux salariés au lieu de 151 h 66. Si l’inspection du travail dispose des moyens suffisants de contrôle et de sanction pour lui faire respecter les 35 h et les heures supplémentaires majorées, il est obligé d’embaucher 45 salariés simplement pour tenir ses chantiers. Plus les droits sont précis, contrôlés, respectés, plus le travail est partagé et, c’est facile à comprendre, plus il y a d’emplois.

Par contre, la flexibilité est l’ennemie de l’emploi, elle fait travailler plus longtemps en étant payés moins, ceux qui ont déjà un boulot au détriment de ceux qui n’en ont pas. Macron ce n’est pas le maitre des horloges, c’est le maître du chômage de masse et des petits boulots.

 

 

 

66 Commentaires

  1. Pacifiste
    Posted 30 juin 2017 at 17:14 | Permalien

    Oh ! Gérard ? On sait tout ça depuis l’antépénultième jour qui précéda la saint glin-glin…
    MACRON c’est l’ingénieur choisi depuis 2012 pour préparer la PAUPERISATION ABSOLUE des salaires et des retraites. Le salaire médian réel (pouvoir d’achat) sera réduit de 20% et les revenus moyens de 25%…
    Etat d’urgence liberticide et matraques sadiques pour expliquer les LOIS CONTRAIGNANTES du capitalisme aux illettrés-fumeurs-alcooliques et autres commoriens…

  2. Dominique Babouot
    Posted 30 juin 2017 at 19:13 | Permalien

    Quand on voit cet hypocrite de Lefoll sur les plateaux de télévision expliquer qu’il ne votera pas la confiance au gouvernement Philippe, on peut se poser des questions!
    Voila un coco qui doit son siège de député au fait que En Marche n’a pas présenté de candidat contre lui dans sa circonscription excusez du peu!
    Un petit Monsieur qui continue à défendre bec et ongles le bilan du gouvernement précédent et sa politique contre les salariés (loi travail).
    C’est d’ailleurs risible d’entendre Edouard philippe dénoncer les « mensonges budgétaires » du gouvernement précédent alors que c’est son patron le nouveau président qui en tant que ministre de l’économie en était le principal artisan.
    De celà ces salopards de journalistes macronlatre se gardent de parler fidèles à leurs habitudes d’amnésie!

    Vraiment quel panier de crabe, ps complice et compris!

    Une chose est certaine, tant que restera des ollubrius dans le genre de LeFoll au ps je n’y reprendrait pas ma place!

    Unité avec des gens de ce type, merci on a déja donné!

  3. Posted 1 juillet 2017 at 9:01 | Permalien

    personne ne te propose l’unité avec le foll qui est hors parti socialiste pour cause de macronisme
    les macroniens et macron sont de droite
    on propose l’unité de la gauche contre la droite

  4. Médusa
    Posted 1 juillet 2017 at 11:45 | Permalien

    « personne ne te propose l’unité avec le foll qui est hors parti socialiste pour cause de macronisme »

    Le Foll n’est pas hors du PS, il a parlé au Bureau sans problèmes. Il s’abstiendra lors du vote de la confiance, donc n’est pas techniquement dans la majorité, même si EM n’a pas présenté de candidat contre lui.

    Quand on vous serine que le PS reste dans un entre-deux permanent, c’est justement à cause de ce style de magouille… sans compter qu’on peut très bien être au PS, et défendre la ligne gouvernementale Hollande-Valls, sans être pour autant adepte de Macron ! Ô bénéfice miraculeux des postures de gauche dans l’opposition, avant de faire une politique de droite quand on est de retour aux affaires…

  5. Dominique Babouot
    Posted 1 juillet 2017 at 12:25 | Permalien

    Le Foll appartient au ps oui ou non?
    le foll a-t-il rejoint le groupe en marche à l’assemblée ou a-t-il adhéré au groupe Nouvelle gauche?

    A ce propos j’ai lu ce matin la déclaration de constitution de ce groupe, ce n’est pas brillant, un ramassis de phrases creuses et lénifiantes, d’idées non exprimées jusqu’au bout, de ménagement de la chèvre et du choux, en un mot le plus pur style de marriage de la carpe et du lapin qui a prévalu dans ce parti depuis 1984, voilà la vérité.

    Vous n’avez pas encore compris que les électeurs eux ont tranché! Si à la présidentielle on pouvait encore avoir des doutes et penser que la personalité de Hamon était la cause de son faible score, le doute n’est plus permis quand on voit que le phénomène se reproduit aux législatives!
    Alors oui plus personne ne veut de cette combinazione dont le seul but est de maintenir vivant cet appareil dont vous vivez tous!
    Je crains fort que si vous vous entetez cet appareil aille rejoindre le pc dans la liste des groupuscules plus ou moins perfusés par les grands partis. Le printemps 2007 voit l’aboutissement des efforts de Hollande et de quelques uns pour créer un big bang à l’italienne avec refondation de nouveaux partis en traversant les frontières des anciens, comme le parti démocrate italien, le macronisme a de l’avenir, car il va occuper un espace. Nul doute que vous aurez des surprises aux prochaines élections locales et que le désenchantement par rapport à la politique de Macron, ne vous profitera pas à vous mais à LR.

    A moins que ….

    A moins que l’aile gauche du parti socialiste comprenne enfin que son avenir n’est pas dans cet appareil et qu’elle participe à gauche à la réation initaire d’une force politique anti-libérale.

    Mais il faut arreter de tergiverser et faire vite, très vite ….

    Pour prendre de vitesse et couper l’herbe sous le pied à l’opération « collaboration de classe à l’italienne » favorisée par Hollande et entreprise par Macron!

    Une fois que le paysage politique sera à nouveau figé, il le sera pour un bon bout de temps et comme en 1958 la gauche impuissante et dispersée sera écartée du pouvoir pendant des dizaines d’années.

    Que dis-je peut etre définitivement!

    Car contrairement aux gaullistes de 1958, les artisans de ce nouveau coup d’état électoral ont prévu meme l’opposition, LR qui assurerait l’alternance au bout de une ou deux législatures.

    Quant à JLM qui serait responsable de tous les maux, cessez d’en parler et prenez-vous en à vous-memes.

    S’il était mort, un autre se tiendrait à sa place et récolterait les suffrages!

    On est en démocratie et jusqu’à preuve du contraire, nul ne peut empecher quelqu’un de se présenter, si le système notabliaire des parrainages dont tu as été victime toi-meme Gérard Filoche!

  6. Gilbert Duroux
    Posted 1 juillet 2017 at 19:14 | Permalien

    Benoît Hamon vient de déclarer : « Ne choisissons pas des combats anecdotiques tels que la cravate ou le drapeau européen dans l’Hémicycle ! »
    C’est mesquin de dire ça alors que le groupe FI est le seul dont tous les membres vont voter contre la confiance au gouvernement, contrairement au groupe de ses anciens camarades dont la majorité va voter pour Macron ou s’abstenir.

  7. Dominique Babouot
    Posted 1 juillet 2017 at 20:03 | Permalien

    Benoit Hamon quitte le ps!

    YES WE CAN!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Une excellente nouvelle!

    Hater la disparition de cet appareil pourri voilà la tache urgente!

    Les militants de la gauche démocratique et sociale et tous ceux qui n’osent pas franchir le pas vont se trouver bien seuls avec les socio-libéraux!

    Ne vous en faites pas mes petits amis, si vous ne vous décidez pas à avoir le courage de quitter le ps c’est ce qu’il en reste qui va vous mettre devant le fait accompli en créant avec le modem et la république en marche le nouveau grand parti pluraliste de la gauche sociale et libérale!

    Peut etre lors du prochain congrès pour avoir quelques chances d’avoir des députés lors du prochain renouvellement du parlement européen…

    VIVE BENOIT BRAVO!!!!

  8. Charles
    Posted 1 juillet 2017 at 21:17 | Permalien

    Très bon texte, bien résumé, et bien utile…
    Merci!

    Sinon, rien à voir, mais un truc que je ne comprends absolument pas! Puisque que Hamon n’avait plus rien à cirer du PS et qu’il préférait « reconstruire » la gauche après les élections, pourquoi diable ne s’est-il pas désisté en faveur de JLM?
    On va se prendre cinq ans de désastre social juste pour que monsieur puisse se la jouer « messie »??? Vraiment? Mais comment peut-il croire ou espérer qu’on lui fasse confiance désormais? C’est absurde!

  9. Posted 2 juillet 2017 at 13:10 | Permalien

    le foll est hors parti en fait, candidat ambigu et aussi avec en marche

  10. Posted 2 juillet 2017 at 13:13 | Permalien

    mais en quoi ça te dérange ? t’as un compte a régler avec qui ?
    il reste entre 2,4 millions et 6 millions de voix PS,
    la direction PS n’a jamais été aussi affaiblie, pourquoi ne menerions nous pas la bataille jusqu’au bout ?
    nous avons beaucoup, des milliers de militants a influencer et a convaincre, nous le ferons
    je me porte meme candidat a la direction du PS,
    s’il refusent ce sera leur responsabilité

  11. Posted 2 juillet 2017 at 13:17 | Permalien

    oui, c’est pas fin,
    ca ne m’intéresse pas comme sujet
    je me consacre a mes prochains livres :

    « décortiquer les ordonnances pour mieux les combattre » (sortie le 31 aout, ed D&S 10 euros avec richard abauzit
    « la révolution russe racontée aux ados » sortie le 6 septembre, ed l’esprit du temps 200 000 signes

    re édition de mai 68 Histoire sans fin 1964 1994
    tome 2 1994 2017

    « samarium » suite de « cerium »

  12. Posted 2 juillet 2017 at 13:19 | Permalien

    le courage est de mener ses combats jusqu’à bout et de façon construite cohérente et surtout collective

  13. Pacifiste
    Posted 2 juillet 2017 at 15:15 | Permalien

    Cédric VILLANI, le mathématicien mercenaire au service de la finance (+MEDEF, +CPME, +FNAIM, +FNSEA) nous prend pour des benêts, et il a raison… Il a commis une sorte de DELIRE INTERPRETATIF construit sur mesure pour nier l’importance des 57% d’abstentions et les 10% de blancs et nuls…
    C’était sur BFM TV, le 19-06-2017, entre 0h00′ et 0h29′… Dès la trentième seconde de son discours il a posé lui-même la question de la représentativité des élus et de l’A.N, il n’était venu là QUE pour ça…
    Je vous laisse écouter le chapelet de sophismes proférés par ce mercenaire…
    https://youtube.com/watch?v=602hRAx5W7A&t=25s

    Pour nous escroquer, il fait semblant de confondre « représentative de la diversité » et « de la population ». Puis il oublie de nous alerter sur la MONSTRUOSITE qui résulte de cette élection biaisée: 1 ASTROLOGUE élue et ZERO ouvrier.

  14. Médusa
    Posted 2 juillet 2017 at 15:20 | Permalien

    J’ai lu que vous étiez candidat à la direction du parti. Quand se déroule l’élection (ou le choix) et quelle est la procédure ?

  15. Pacifiste
    Posted 2 juillet 2017 at 15:26 | Permalien

    J’ajoute qu’en SERBIE, lorsque l’abstention dépasse 50% d’une voix, ils annulent, font une campagne d’information civique, refont la campagne électorale et revotent.
    Cela mérite qu’on s’interroge. La FRANCE est-elle vraiment une démocratie?

  16. Posted 2 juillet 2017 at 15:56 | Permalien

    Edouard Philippe « Dès le 1er janvier 2018, nous supprimerons les cotisations salariales » la plus violente baisse de salaire de l’histoire

  17. 1956
    Posted 2 juillet 2017 at 16:31 | Permalien

    GF11:
    Que voilà de bonnes résolutions pour la défense des salariés !
    Ce sera plus utile que de réécrire l’histoire du PS et de ses cadres dans ces récentes élections.
    Bonnes vacances studieuses.

  18. Posted 2 juillet 2017 at 17:09 | Permalien

    je l’ai presque fait, ce sera enfin le tome 2 de « mai 68 histoire sans fin »

  19. Pro-Filoche
    Posted 2 juillet 2017 at 17:16 | Permalien

    Un seul mot : gagnez !

  20. Pro-Filoche
    Posted 2 juillet 2017 at 17:19 | Permalien

    Savez-vous quelle est la date de cette élection et quels sont les candidats autres que vous ? Les non-adhérents (comme moi) pourront-ils voter ?

  21. Posted 2 juillet 2017 at 17:20 | Permalien

    cela se regle mais provisoirement au CN du 8 juillet

  22. Pro-Filoche
    Posted 2 juillet 2017 at 17:22 | Permalien

    Un article du « Mundo », journal espagnol, parle de vous : http://www.elespectador.com/noticias/el-mundo/las-contradicciones-de-macron-cada-cosa-y-lo-contrario-articulo-700047

  23. Pacifiste
    Posted 2 juillet 2017 at 21:57 | Permalien

    J’ai du mal à comprendre le plan tactique. Pas d’opposition parlementaire assez nombreuse pour bloquer quoi que ce soit + syndicats soit serviles, soit spécialistes en défaite humiliante auto produite + grève générale peu probable puisque MACRON fut préparé par la défaite du mouvement contre la LOI TRAVAIL + mouvement « nuit debout » qui veut nous obliger à renoncer à la viande pour pas faire bobo aux animaux…
    Alors il faut taper là où quelque chose peut SURGIR = nier la représentativité de l’assemblée nationale et essayer de mobiliser pour une redéfinition des règles d’élection des députés + dissolution de l’assemblée + on revote…

  24. FDS
    Posted 2 juillet 2017 at 22:43 | Permalien

    “Lo que preparan es el más grande ataque contra los derechos de los trabajadores de nuestra historia”, opina el exinspector de trabajo Gérard Filoche. “Una reforma que aumentará algunos euros lo que cada empleado recibe al mes, a cambio de sacrificar la seguridad social y la estabilidad. Eso ni siquiera es centrista, es peor que lo que hizo Margaret Thatcher”.

    « Ce qu’ils préparent n’est rien d’autre que la plus grande attaque contre les droits des travailleurs, de toute notre histoire.

    Une réforme qui augmentera de quelques euros ce que touche chaque employé par mois, cela en sacrifiant la sécurité sociale et la stabilité sociale.

    Ce n’est même pas du centrisme, c’est pire que ce qu’a fait Margaret Thatcher. »

    L’année de la Colombie, vu par un journaliste colombien en France

  25. Posted 2 juillet 2017 at 22:45 | Permalien

    tu reves ?
    a part implosion du macronisme delirant (ça peut se produire) ou tu vois « dissolution » ???
    seuls un juin 36 et mai 68 avec occupation des entreprises, mais ça ne se décrète pas
    ce n’est pas un groupuscule parlementaire isole, diviseur, meme sans cravate qui va faire cela,
    sans unite pas de dynamique
    seuls comptent les syndicats… et le travail d’information formation que l’on fait
    il faut le faire
    RGDS le fait et on n’est pas mauvais

  26. Posted 2 juillet 2017 at 23:11 | Permalien

    de Gérard Filoche

    au secrétariat du Bn du PS

    dimanche 2 juillet 2017

    Bonjour,

    Des obligations familiales, (petits enfants, location prévues de longe date) m’obligent impérativement à partir ce 3 juillet à P
    je vous prie donc de m’excuser au Bn de ce lundi 3 juillet
    je peux et veux revenir au CN du 8 juillet annoncé tard (mais je vous ai demandé s’il était possible de prendre mon voyage en charge pour deux jours du 7 au 9 juillet )
    Je vous confirme que je suis candidat à la direction nationale qui sera mise en place le 8 juillet
    La situation est tellement grande qu’il faut une direction politique inclusive,
    Mon argument est simple : je suis prêt à faire tout ce qu’il faut pour que notre parti socialiste imite le Labour party de Jeremy Corbyn et non pas le Pasok. Et je me sens très capable d’y oeuvrer.
    Je vous invite à prendre avec attention ma proposition, nous sommes dans un moment de l’histoire où il le faut.

    Salutations socialistes,
    Bien à vous,
    gerard filoche

  27. Macarel
    Posted 3 juillet 2017 at 8:26 | Permalien

    C’est une réincarnation de Napoléon III, qui a été élu en mai. Celui qui a mis fin à la IIième République pour proclamer l’Empire, qui a conduit au désastre de Sedan, et à la Commune de Paris.

    Le nouveau Badinguet, n’est pas parti pour faire mieux, il commence par malmener la République, il est bien parti pour capituler devant l’Allemagne, et réprimer d’une main de fer toute contestation sociale (bien que là c’était Monsieur Thiers qui était à la manoeuvre, puisque Napoléon le petit était prisonnier des Allemands). Souhaitons, au moins, que l’épisode historique chaotique qui s’ouvre, soit moins violent que celui du XIXième siècle.

  28. Pacifiste
    Posted 3 juillet 2017 at 11:52 | Permalien

    Je répond à GF-25:
    Bien sûr qu’il faut un mouvement de masse pour bloquer l’offensive du « Boston Consulting Group » MACRON… Mais pour cela il faut qu’un mouvement déborde les syndicats qui n’ont même pas été capable de riposter à l’hyper répression du mouvement contre la loi travail…
    Refaire le printemps 2016 à l’identique, en mettant en œuvre les mêmes tactiques = foutaise!
    Sinon, je ne suis pas porte parole de FI car le concept « harmonie avec la nature et les animaux » me fout la gerbe…

  29. carlos
    Posted 4 juillet 2017 at 14:30 | Permalien

    Bonjour,
    voici à titre d’information, le 1er et seul visible sur le site de l’Assemblée Nationale des 139 amendements déposés par la France Insoumise en réponse au projet de loi d’habilitation du gouvernement Macron:

    http://www.assemblee-nationale.fr/15/amendements/0004/CION-SOC/AS110.asp

  30. carlos
    Posted 4 juillet 2017 at 14:38 | Permalien

    Voici le projet de loi dans son intégralité:

    http://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/projets/pl0004.pdf

  31. Pro-Filoche
    Posted 4 juillet 2017 at 15:48 | Permalien

    Le plus probable hélas est que le mouvement de grève générale pourtant fort util ne se produise pas.

    Je crois qu’il n’y aura jamais d’occupation d’entreprise/d’usine.

    Le gouvernement est beaucoup trop déterminé, a déjà un calendrier, qui est en outre très rapide (premières attaques le 20 septembre). L’offensive sera difficile à arrêter. De leur côté, les syndicats se font rouler dans la farine dans ce « dialogue social » pipé, et de manière plus ou moins consentante (surtout pour Berger mais également un peu pour Mailly).

    Tout cela est fort démoralisateur et ne donne pas envie d’entrer en résistance. Macron et Philippe réussiront à détruire nos acquis et nos droits. Grrr.

  32. Médusa
    Posted 4 juillet 2017 at 17:35 | Permalien

    Olivier Faure, au Parlement, défend le bilan de Hollande et s’en dit même fier ! ! Comme ça, c’est clair…

  33. Médusa
    Posted 4 juillet 2017 at 17:41 | Permalien

    Et voilà, Faure annonce l’abstention comme position du groupe PS…

  34. Posted 4 juillet 2017 at 20:04 | Permalien

    On peut pas etre pessimiste et syndicaliste a la fois choisit donc !

  35. Posted 4 juillet 2017 at 20:47 | Permalien

    3 élus PS-Nouvelle gauche votent la confiance.
    Et ils ne sont pas exclus ?

  36. Pro-Filoche
    Posted 4 juillet 2017 at 23:18 | Permalien

    OK je me suis (un toutipeu) emballé. L’union fait la force !

  37. Médusa
    Posted 4 juillet 2017 at 23:30 | Permalien

    Seuls 5 députés PS, c’est-à-dire une minorité, ont voté contre la confiance au gouvernement. On vous l’avait bien dit : la position du bureau, ils n’en ont rien à carrer ! Quant aux 3 qui ont voté à la confiance, évidemment, ils ne seront pas dégagés…

  38. Gilbert Duroux
    Posted 5 juillet 2017 at 0:29 | Permalien

    Pourquoi Olivier Faure a-t-il transformé la décision du PS de ne pas voter la confiance ? Pour lui, ne pas voter la confiance se réduit à l’abstention.
    Si je comprends bien, les députés issus du parti dit socialiste ont pris leur autonomie totale vis à vis du PS.

  39. Pacifiste
    Posted 5 juillet 2017 at 11:00 | Permalien

    La démocratie se décompose toujours. Ploutocratie, technocratie, élitisme et corruption la détruisent et la défigurent.
    Alors, vu l’offensive générale qu’elle subit aujourd’hui, il faudrait que la lutte des classes soit aussi POLITIQUE…
    L’assemblée élue les 11 et 18 juin n’est pas légitime vu le taux d’abstention record et, aussi, vu ses résultats. Par exemple présence d’une astrologue au noir et, comme d’habitude, zéro ouvrier.

  40. Posted 5 juillet 2017 at 11:37 | Permalien

    Si normalement si
    Quand aux zbstentinnistes c est terrible
    Reste cinq deputes corrects

  41. Gilbert Duroux
    Posted 5 juillet 2017 at 12:43 | Permalien

    5 députés corrects sur 31. Ceux qui n’ont pas encore compris que le PS n’est pas dans l’opposition ne comprendront jamais. Il faut dire que Gérard Filoche ne les aide pas à comprendre en niant systématiquement la réalité.
    Seule la vérité est révolutionnaire, camarade.

  42. Etienne Pascal
    Posted 5 juillet 2017 at 21:40 | Permalien

    Allez, union avec le ps! Rouge, vert, rose et épines! Avec les abstentionnistes et les confiants!
    Stop Gérard, finies vos embrouilles, qu’ils s’en aillent tous! A la fin il ne restera que toi…

  43. Posted 6 juillet 2017 at 10:11 | Permalien

    Oui je veux bien reprendre le sigle. Il y aurait 100 000 adherents tout de suite

  44. Posted 6 juillet 2017 at 10:13 | Permalien

    En en effet et jamais d&s n’a manque a la verite et a la revolution

    Par contre le desastre du 23 avril que nous avons tout fait pour eviter nous a mis tous la ou nous en sommes

  45. Pro-Filoche
    Posted 6 juillet 2017 at 11:05 | Permalien

    L’Assemblée Nationale ne représente certainement pas la population (encore moins les travailleurs).

    Elle représente Emmanuel Macron.

  46. Hasta la victoria
    Posted 6 juillet 2017 at 14:05 | Permalien

    S’agissant des droits du travailleur :

    http://lelab.europe1.fr/video-evidemment-aucun-amendement-sur-la-reforme-du-code-du-travail-nest-accepte-3381749

    À l’œuvre, un pur produit du PS, « évidemment ».

    Je ne sais pas s’il faut en pleurer ou en rire ? Ton avis ?

  47. 1956
    Posted 6 juillet 2017 at 17:41 | Permalien

    L’opposition du PS au gouvernement Philippe représente 16% de ses députés élus suite à la primaire « nommée » de la gauche.
    Tous les candidats à cette primaire ont soit renié leur engagement, soit déserté le PS.
    Autant dire que l’union des élites roses avec les verts et les rouges n’a plus d’intérêt immédiat.
    L’électorat se repositionnera seul et fera émerger si besoin une organisation qui lui correspond.

  48. JEAN
    Posted 7 juillet 2017 at 0:34 | Permalien

    Bonsoir Monsieur Filoche,

    J’ai beaucoup apprécié le message de « Démocratie & Socialisme  » intitulé « Reconstruire la gauche en s’opposant à Macron « .

    Je voulais le diffuser lorsque je suis tombé sur la dernière phrase qui clôt l’appel au rassemblement :

    « Rompre avec toute démarche autour d’un homme providentiel et respecter toutes les sensibilités de la gauche sont nécessaires si l’on veut vraiment construire une offre politique nouvelle. »

    Cette phrase est décidément de trop. Quand on voit où le P.S en est rendu à l’Assemblée Nationale avec des députés PS qui s’abstiennent et M.Olivier Faure qui prête allégeance à M.Philippe, il est de très mauvais goût de vous en prendre encore et encore, à mots couverts, au porte-parole de la France Insoumise et de la façon dont vous le faites :

    Insidieusement.

    Je ne diffuserai donc par votre message au vu de cette saillie finale qui détruit complètement votre appel au rassemblement.

    Cordialement.

  49. Gilbert Duroux
    Posted 7 juillet 2017 at 19:13 | Permalien

    GF : « Par contre le desastre du 23 avril que nous avons tout fait pour eviter nous a mis tous la ou nous en sommes. »

    Là, tu dis n’importe quoi. La dérive du PS a commencé bien avant. Et elle a atteint un niveau tel que ça rendait l’alliance plus que difficile. Le PS est devenu un parti de droite. La meilleure preuve en est que seulement 5 de ses députés ont voté contre le gouvernement de Macron. Tu vas me dire que les députés PS ne sont pas l’émanation du PS ?

  50. Posted 7 juillet 2017 at 22:46 | Permalien

    le quinquennat a& té un desastre oui
    mais on pouvait s’en sortir
    mais le 23 avril est un desastre de la gauche, pas du PS un desastre de melenchon et de son refus d’unité et Hamon trop petit mon ami n’a pas été a la hauteur

  51. Posted 7 juillet 2017 at 22:47 | Permalien

    sin vous aimez les sauveurs, les césar et les tribuns, c’est votre droit, pas nous

  52. Posted 7 juillet 2017 at 22:48 | Permalien

    en effet c’est dur,
    faut il renoncer, on s’interroge encore

  53. Posted 7 juillet 2017 at 22:49 | Permalien

    la gauche est plurielle, démocratique,
    nous ne voulons pas un parti centralisée vertical et plebiscitaire

  54. Posted 7 juillet 2017 at 22:50 | Permalien

    les desastres terribles du 23 avril et du 18 juin hélas nous écrasent tous les jours, c’était prévisible sans unité melenchon hamon

  55. Gilbert Duroux
    Posted 7 juillet 2017 at 23:24 | Permalien

    Mais moi non plus je ne veux pas un parti centralisé vertical et plébiscitaire. C’est pour ça que je ne suis pas à France insoumise. Mais il serait temps de reconnaître l’immense responsabilité du PS dans la situation dans laquelle nous sommes. Si le PS avait été de gauche, il aurait pesé sur le gouvernement, sur ses élus et jamais Mélenchon n’aurait fait un tel score par rapport à celui du candidat PS. Tu t’arrêtes aux élections sans voir ce qui a précédé. Tu renverses toujours l’ordre des facteurs.

  56. Gilbert Duroux
    Posted 8 juillet 2017 at 17:46 | Permalien

    Le PS n’a toujours rien compris. Il vient de se doter d’une direction collégiale qui fait la part belle… aux proches de Hollande et de Cambadélis.
    Ça fait longtemps que je dis que le PS n’est pas réformable. Nous en avons une preuve supplémentaire. C’est pas demain la veille que Gérard prendra la tête du PS.

  57. Dominique Babouot
    Posted 8 juillet 2017 at 18:33 | Permalien

    Tout est confirmé!
    Gérard Filoche, tu appartiens à un parti d’hypocrites!
    Mais que c’est que cette merde?
    Après avoir affirmé qu’il est dans l’opposition, l’écrasante majorité des députés du parti socialiste s’abstiennent sur le vote de confiance!
    Ansi si les francais n’avaient pas donner une majorité écrasante à Macron à l’assemblée nationale, le gouvernement aurait eu quand meme la confiance de l’assemblée, parce que les députés du parti socialiste se seraient abstenus!
    Cela me rappelle l’attitude des députés du psoe espagnol qui par leur abstention ont permis l’investiture de Rajoy!
    Bravo les socio-démocrates européens, quand on ne participe pas ouvertement aux goucernements libéraux, on permet qu’ils perdurent en s’abstenant!
    Mais comment peux-tu rester dans un parti pareil Gérard Filoche?
    Comment peux-tu avoir le front d’appeler à voter pour des députés pareils à chaque élection?

    Ton parti est peuplé de tartuffes qui soutiennent Emmanuel Macron en sous main, voilà la vérité, Epinay est définitivement mort, vive la SFIO de la quatrième!

    Je ne mange pas de ce pain empoisonné!

    Quand est-ce que vous allez tenter d’ancrer Edouard Philippe à gauche?

    Puisque c’est celui-là que la majorité de vos parlementaire soutient….

  58. Dominique Babouot
    Posted 8 juillet 2017 at 18:39 | Permalien

    Le désastre du 23 Avril est du au fait que la majorité de l’appareil du ps a soutenu Emmanuel Macron contre le candidat désigné par la primaire, voilà la vérité!

    Manuel valls l’a fait ouvertement, Francois Hollande l’a fait par derrière et Jean-Cristophe Cambadelis et toute la direction du parti n’ont rien fait pour que ce soit le cas!

  59. Posted 8 juillet 2017 at 19:12 | Permalien

    non le desastre du 23 avril et du 18 juin est de la faute a 100 % de melenchon qui voulait gagner seul et nous a fait tous perdre

  60. Posted 8 juillet 2017 at 19:13 | Permalien

    le PS est dans l’opposition, song groupe parlementaire ce sont encore des macronien (3) des inconsistants (21) des corrects (5)
    mais soit les corrects l’emportent soit c’est la mort définitive
    corbyn ou pasok

  61. Posted 8 juillet 2017 at 19:14 | Permalien

    La « direction collégiale » est composée des 14 noms donnés par Jacques dans son mail avec en plus les 4 porte-parole dont Dray, les Pdts de groupe, Rebsamen….Soit plus près de 25 que de 14

    Nadège Azzaz, conseillère régionale d’Ile-de-France ;
    Guillaume Bachelay, ancien député ;
    Ericka Bareigts, députée, ancienne ministre ;
    Luc Carvounas, député ;
    Carole Delga, présidente de la région Occitanie, ancienne ministre ;
    Matthias Fekl, ancien député, ancien ministre ;
    Jean-Marc Germain, ancien député ;
    François Kalfon, conseiller régional d’Ile-de-France ;
    Emmanuel Maurel, député européen ;
    Nathalie Koenders, première adjointe au maire de Dijon, conseillère départementale de la Côte-d’Or ;
    Valérie Rabault, députée ;
    Laurence Rossignol, sénatrice, ancienne ministre ;
    Rachid Temal, conseiller régional d’Ile-de-France ;
    Isabelle Thys Saint-Jean, conseillère régionale d’Ile-de-France.

    Après une longue suspension de séance demandée par la « majorité « ,
    les Hamonistes ont obtenu l’entrée de Juanico. Cambadelis a, en contrepartie, exigé une charte de loyauté pour les membres de cette « direction ».
    Par ailleurs, le SN et le BN continueront à se réunir.
    La « direction collégiale » doit préparer la feuille de route pour la reconstruction.

    Nous (10 voix) avons voté contre cette « direction » ( avec quelques Hamonistes dont Cherki). Soit une dizaine contre. Et une vingtaine d’abstentions ( la plupart des hamonistes).
    sur 90 votants exprimés, il y avait donc 60 pour, 30 opposants

    Gérard BERTHIOT prépare un compte-rendu plus complet pour demain.

    Amicalement

    Éric Th

  62. 1956
    Posted 8 juillet 2017 at 20:12 | Permalien

    GF61:
    « charte de loyauté » pour la direction du PS!
    Pour un parti d’opposition dont les députés soutiennent Macron à 85% des restants (soit 15% d’ »opposants » selon votre méthode de calcul), une nouvelle « charte du travail » ne serait elle pas plus adaptée à ce mode de collaboration?

  63. Pacifiste
    Posted 9 juillet 2017 at 0:02 | Permalien

    De toute manière la société ne change pas par les élections… L’important c’est donc de trouver des réponses à l’hyper répression qui s’est montrée au printemps 2016…
    La meilleurs réponse c’est la grève de masse, mais trop de dirigeants syndicaux et de gauche sont là, payés ou pas, pour entraver la lutte des classes et faire croire que …
    Alors il faut élaborer des tactiques:
    1/ 100 manifestations de 2000 dans PARIS seraient plus difficiles à nasser qu’une seule de 400 000.
    2/ 55 000 bagnoles qui tournent suffisent pour bloquer le périphérique.
    NB: l’assemblée élue en juin est légale, mais elle n’est pas légitime, ni repésentative, alors je crois que tous les coups sont permis…

  64. Pacifiste
    Posted 9 juillet 2017 at 1:51 | Permalien

    Dans la clique des députés LREM, il n’y a pas que des astrologues, je vous laisse admirer la morgue psychologisante d’une députée, sur la chaîne YouTube « public sénat »: titre = Coralie Dubost estime que Jean-Luc Mélenchon est sujet à l’ « angoisse »

  65. CRAYENCOUR
    Posted 9 juillet 2017 at 9:57 | Permalien

    « le PS est de gauche » … il le prouve tous les jours en votant en majorité la confiance à Macron ou en élisant une direction droitière… amusé toi avec tes jeux de pouvoir au sein de ton parti mais cesse d’attaquer FI qui est la seule opposition au libéralisme, qu’il soit macronien ou « socialiste ».

  66. sansressources
    Posted 9 juillet 2017 at 11:21 | Permalien

    GF 61
    effectivement, demander une charte de loyauté est une grande innovation porteuse d’espoir, on a tous en mémoire le charte de loyauté des primaires qui a si bien marché et renforcé l’unité, mais comment peux tu encore croire à de telles entourloupes, de telles fadaises, de plus si on est obligé de faire signer ce genre de chose c’est qu’on a aucune confiance dans ceux que l’on désigne, comment imaginer alors faire ne serait-ce qu’un embryon d’unité si tout le monde se soupçonne, encore une fois avec de telles pratiques, destination désastre assurée

Déposer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera jamais transmise.

*