Mourir à 19 ans

(chronique « Au boulot » n° 274 à lire dans l’Humanité dimanche chaque semaine)

Il faut être à la fois prétentieux et ignorant pour prétendre « ré écrire » à froid bureaucratiquement, un code du travail qui est l’expression des rapports de force sociaux à travers un siècle d’histoire de notre pays. Il faut surtout être animé d’intentions malsaines, ce qui est le cas dans le rapport commandé par Valls et Macron, à des représentants de l’oligarchie qui ignorent tout de la souffrance au travail et la dignité des travailleurs.

Leur but est de casser le droit du travail pas d’être indignés ni de réfléchir en partant, par exemple de l’accident mortel survenu récemment à un jeune de 19 ans sur le chantier de rénovation (entreprise ANTOINE, 95 Argenteuil) d’un immeuble d’habitation de 4 étages à Asnières-sur-Seine.

Le jeune avait 19 ans, 19 ans !

Il effectuait des travaux de couverture, il a chuté de 15 mètres depuis la toiture. L’échafaudage avait été installé sur une façade mais aucune protection n’avait été mise en place sur les pignons. Un harnais était à disposition mais inutilisable du fait de l’absence de point d’ancrage.

Il y a 500 accidents mortels, dont 1/3 par chute, 4500 handicapés, 700 suicides, 650 000 accidents avec arrêts par an et 150 000 accidents cardiaques et vasculaires directement liés au travail. Le code du travail n’est ni « obese », ni « illisible », au contraire, il n’est pas encore assez détaillé, pas assez fort, ni précis, ni assez contrôlé, ni assez appliqué et les sanctions contre les employeurs ne sont pas assez draconiennes. Il se distille dans ce pays un « air du temps » anti droit, anti sécurité, anti protection des salariés. Il y a la course au fric, le donneur d’ordre est exigeant et intraitable avec son sous-traitant, l’état du droit du travail n’est pas assez protecteur, il y a trop d’intérimaires et de précaires.

La mentalité du fric l’emporte tellement partout que l’insatiable Medef a exigé avec succès de Hollande et Macron que les jeunes apprentis puissent monter sur des échelles, des marches pieds, et des escabeaux des l’âge de 14 ans : ce qui a été accordé par un décret Rebsamen le 1er mai 2015.

Le substitut du Procureur a ouvert une enquête pour « homicide involontaire » pour le jeune mort de 19 ans à Asnières.

Mais les moyens des enquêteurs, des inspecteurs, des juges sont faibles.
Combien de temps faudra t il pour le jugement ?
Quand la faute inexcusable du patron sera t elle condamnée ?
En général, les peines de prison pour les patrons sont inexistantes ou faibles, qu’en sera t il dans ce cas là ?

On peut même hélas, pronostiquer, que la casse du droit pénal du travail délibérément, sciemment opérée par les lois de M. Sapin (14 juin 20123) et par M. Macron (8 août 2015) crée une atmosphère telle que le responsable et son donneur d’ordre seront beaucoup moins condamnés que les salariés syndicalistes de Goodyear

Gérard Filoche

10 Commentaires

  1. sans ressources
    Posted 16 janvier 2016 at 19:55 | Permalien

    et encore, 19 ans c’est vieux, en tant que délégué CTR2 à la CRAM, j’en ai vu passer des morts au travail, on pourrait parodier le journal de Tintin de 7 à 77 ans, mais de 14 à 65 ans, oui
    mais on a du retard à rattraper au regard des pays faisant référence, le quatar par exemple, allez les patrons, encore un effort

  2. rêveur
    Posted 17 janvier 2016 at 1:16 | Permalien

    Un collectif veut protéger les libertés fondamentales menacées par la constitutionnalisation de l’état d’urgence.

    http://www.humanite.fr/des-citoyens-contre-la-decheance-de-la-republique-594780

    « Il faut être à la fois prétentieux et ignorant pour prétendre « ré écrire » à froid bureaucratiquement, un code du travail qui est l’expression des rapports de force sociaux à travers un siècle d’histoire de notre pays. Il faut surtout être animé d’intentions malsaines, ce qui est le cas dans le rapport commandé par Valls et Macron, à des représentants de l’oligarchie qui ignorent tout de la souffrance au travail et la dignité des travailleurs.  »

    ….

    ET il faut être conséquent… penser un SEUL INSTANT qu’ils sont « En roues libres » i.e qu’ils n’agissent pas avec l’aval de la personne qui les a nommés … IMPOSSIBLE.

    Dès lors, on sait d’où viennent les coups que jamais les partisans PS sincères, avaient imaginé en leur confiant le pouvoir.
    Et pour quel résultat… faire aussi désastreux que la droite (voir pire)

  3. Posted 17 janvier 2016 at 12:12 | Permalien

    deux enfants sont morts recemment au travail ;
    un jeune de 15 ans a mulhouse le 15 novembre 2010 broyé dans un petrin de boulanger qu’on lui avait donné l’ordre de nettoyer
    un autre de 15 ans et demi pres de Rennes le 17 mrrs 2015, tombe d’une echelle dans une tremie
    Merci MM Villepin, Gattaz, Bertrand et Rebsamen Macron qui tous ont voulu l’apprentissage à 14 ans, puis le droit de monter sur des echelles, decret du 1er fevrier 1er mai 2015 COCT

  4. Posted 17 janvier 2016 at 12:39 | Permalien

    Voyager en 3ème classe, c’est possible avec M. Macron !
    16 janvier 2016 par Morgan ZAHND

    Les montpelliérains peuvent désormais rejoindre la capitale en 13h par L’AUTOCAR. « PAS de ROSES sans ÉPINES » a embarqué dans l’une des compagnies pour un voyage épique.

    emmanuel-macron-parle-avec-les-passagers-des-bus-de-la-gare-routiere-de-gallieni-photo-afp-1439749980

    Au début du 19eme siècle il fallait une douzaine de jours pour relier Montpellier à Paris en diligence. L’arrivée des chemins de fer permet dès 1893 de faire un Marseille – Paris en 14h.
    Aujourd’hui les montpelliérains peuvent être à Paris en 3h30 par le train. Mais le ministre de l’économie a décidé que le train pour les grandes distances c’était trop chic pour les pauvres. Il met donc en place la diligence des temps modernes : les autocars, lents, polluants, peu confortables, bref …. le rêve.

    Forcément, il y a quand même des bons côtés dans l’autocar : c’est l’occasion de se remémorer les sorties scolaires où tout le monde chantait : « Chauffeur si t’es champion…», aux garçons qui faisaient du chahut au fond du bus, à Kevin toujours assis à coté de la prof’ principale : l’autocar c’est un petit coin de nostalgie.
    L1090017

    Prenez des livres!

    Les compagnies de transport proposent en plus du wifi, des sièges confortables et des prises électriques pour améliorer le trajet. Que demander de plus pour passer un voyage qui se composera d’un wifi défectueux, de sièges étroits et des chansons du top 50 en boucle pendant tout le voyage.
    L1090012 copie

    Je mesure 1m80.

    Allez, on n’est pas là pour se reposer ou passer sa journée sur le web. Nous, on veut aller à Paris et pour pas cher.
    8h40, tramway les Sabines, le bus est stationné, la queue est déjà d’une quinzaine de personnes devant l’entrée passager.
    Devant la porte, c’est Philippe, chauffeur, contrôleur, bagagiste, il est de retour de vacances, ça commence fort pour lui. Les questions sont nombreuses : à quelle heure on s’arrête manger ?
    Est-ce qu’on va être à l’heure ? Combien de fois on va s’arrêter ?
    « Ohlala je suis tout seul pour tout faire, on embarque et après on voit ! »
    Philippe fera une heure de route pour finalement s’arrêter sur l’air de Caylar. Il passe le relais à Roger, notre second chauffeur. L’ambiance est très bonne à bord, les chauffeurs savent très bien dédramatiser l’atmosphère pesante d’un voyage qui est parti pour être interminable.
    Roger fera le trajet jusqu’à Paris c’est-à-dire de 10h à 21h30. Les arrêts seront au nombre de 5. Wc à bord, ne vous inquiétez pas.
    Le trajet coûte 9 euros, 4 fois moins cher qu’un Ouigo (TGV à bas coûts lancée par la SNCF), 4 fois moins cher qu’un covoiturage et 8 à 10 fois moins cher que la SNCF. Les tarifs varient mais l’écart reste proportionnel à la concurrence. Enfin quand on sait que OUIBUS, compagnie de transport sur route, appartient à la SNCF, on peut se dire que c’est une drôle de concurrence.
    Quelle que soit la compagnie (Isilines en ce qui nous concerne), le voyage est long et éprouvant mais les débriefings des tarifs de transports délient les langues durant toutes les pauses pipi :
    « Ouigo ils exagèrent, pas un billet en dessous de 40 euros même le premier jour de vente »
    « la Sncf, ils sont fous, faudra bientôt faire un crédit pour aller voir ses parents 3, 4 jours! »
    L1090016

    Pause, encore 6H de route.

    Pendant les débats déchaînés de la pause, ne rêvez pas d’un petit café car hormis pour le déjeuner, tous les autres arrêts se font sur les gares routières désertiques de Clermont-Ferrand, Bourges et Orléans. Après il est vrai, le but n’est pas de dépenser en café ou en sandwich plus que le prix du billet : prévoyez plutôt un petit kit de restauration. Le trajet se termine avec des passagers un peu tendus mais le professionnalisme du chauffeur calme toutes les petites contrariétés.
    Fin du voyage en « diligence », le dos en vrac et les jambes raides comme des bâtons, je peux prendre le métro (Porte de Bagnolet) situé quelques mètres plus loin.

    À l’occasion de la présentation de son projet de loi, Monsieur Macron disait que «les pauvres qui ne peuvent pas voyager pourront voyager plus facilement». Ça en dit long sur l’idéologie de la gauche française : les personnes modestes, ils ont le temps, donc ils peuvent bien faire 13h de bus au lieu de 3h30 de train ou 7h de voiture. Rajouter de la pénibilité aux personnes les plus fragiles est l’innovation de monsieur Macron. C’est simple si tu veux créer de la croissance, tu pénalises ceux qui n’ont pas le sou.
    C’est le retour de la troisième classe mais le pire c’est qu’elle ne cohabite même plus avec les deux autres. Les premiers types de wagons comprenaient jusqu’à quatre classes, quelque chose de révolue aujourd’hui mais qui regagne peu à peu les esprits. On continue cette philosophie du discount. Tu mangeras moins cher mais dégueulasse, tu voyageras mais très lentement et bientôt tu respireras mais une fois sur deux!

    Cette loi montre l’incapacité des institutions à agir sur la politique. Alors que le train semble être le mode de transport idéal dans un monde préoccupé par le réchauffement climatique, les routes se remplissent d’autocars qui s’alignent aux camions, puisque que le fret ferroviaire est lui aussi en déperdition. Le transport de marchandise sur rail a régressé de 30 % depuis dix ans au profit de la route qui bénéficie d’un soutient sans précédent de la part de l’État.
    IMG_5796_1024

    Faut pencher un peu la tête.

    À défaut de ralentir le rejet de CO2 dans l’atmosphère on crée un marché qui aggrave les problématiques climatiques.
    Quand on dit ralentir au gouvernement il comprend ralentir les plus précaires.
    Quand le gouvernement a des idées pour redresser le pays c’est libéraliser. Tellement peu d’imagination que les politiques ou les puissances économiques nous démontrent une nouvelle fois leur incapacité à innover dans le bon sens.

  5. Posted 17 janvier 2016 at 12:43 | Permalien

    ca ne cree pas d’emplois, 17 000 postes supprimés a la sncf

  6. jean-jacques
    Posted 18 janvier 2016 at 8:16 | Permalien

    S’inscrire à Pole Emploi par internet . Comment feront les personnes fragiles ? Mon épouse s’est rendue chez eux il y a quelques années pour un renseignement .Celui qui était au guichet lui a remis un dépliant en lui disant de téléphoner au numéro inscrit dessus . C’est la personnalisation et l’humanisation du chômage .Tant qu’il y aura des larbins pour servir des politiques incompétents nous serons pas sortis de l’auberge .

  7. crayencour
    Posted 18 janvier 2016 at 12:39 | Permalien

    Ceux qui nous dirigent; ce gouvernement, comme le précédent ne sont pas incompétents; ils savent très bien où ils vont et ce qu’ils font; le problème, c’est que cela va à l’encontre des intérêts de la majorité et de leurs promesses de campagne! Il leur est plus facile de dire qu’ils ont échoué contre le chomage ou pour réduire les émanations de CO2 que d’avouer que ce ne sont pas leurs préoccupations . Après tout, un taux de chômage élevé a bien pour effet de tirer les salaires vers le bas et donc de jouer en faveur de ce qu’ils essaient d’obtenir; à savoir une baisse de ce qu’ils appellent le coût du travail; quand aux bus polluants; c’est dommage, mais ça va dans le sens d’un désengagement de l’Etat vis à vis des transports en commun et en particulier de la SNCF; service public que tous nos gouvernements rêvent de refiler au privé…

  8. Posted 24 janvier 2016 at 11:47 | Permalien

    Bizarre, quand je publie s/ ma page d’accueil, que je ce soit en partage, soit en recherchant 1 doc, et tes publications, cela disparait très rapidement, de ma page d’accueil, et de mon mur ? C’est pourquoi, je viens s/ ton blog et j’imprime. Mais quand je critique Valls, les abus policiers, tjrs pareil. Au 19° S ma grd mère travaillait à Roubaix en Filature dès 12 ans, elle courait après les bobines, sa mère partait travailler chez les bourgeois à 6h rentrait à 20h, elle faisait les lessives. Elle est morte d’épuisement à 48 ans !

  9. Posted 24 janvier 2016 at 12:59 | Permalien

    La France championne des versements de dividendes
    Le Monde.fr avec AFP | 20.08.2014 à 17h33 • Mis à jour le 20.08.2014 à 20h26
    aA Facebook Twitter Google + Linkedin Pinterest Abonnez-vous au
    Monde.fr dès 1 €

    C’est en France que la rémunération distribuée aux actionnaires connaît la plus forte hausse, avec 40,7 milliards de dollars distribués (+ 30,3 %). | REUTERS
    Les dividendes versés par les entreprises cotées ont fortement progressé dans le monde au deuxième trimestre, de 11,7 % par rapport l’année précédentes, selon une étude publiée lundi 18 août.. Ils s’enregistrent à 426,8 milliards de dollars (environ 318 milliards d’euros).

    Lire (édition abonnés) : Dividendes : comptable mais pas coupable

    C’est en Europe et au Japon que les dividendes ont le plus progressé entre avril et juin, augmentant respectivement de 18,2 % et 18,5 %. Dans les pays émergents, au contraire, ils ont connu une chute de 14,6 % malgré d’excellentes performances à Hongkong, indique cette enquête du gestionnaire d’actifs Henderson Global Investors (HGI).

    HAUSSE DE 30,3 % EN FRANCE

    C’est en France que la rémunération distribuée aux actionnaires connaît la plus forte hausse, avec 40,7 milliards de dollars distribués (+ 30,3 %), ce qui fait du pays le plus important payeur de dividendes en Europe, devant l’Allemagne et le Royaume-Uni, révèle l’étude.

    L’assureur Axa est le principal payeur du pays, avec 2,7 milliards de dollars, suivi du reste du secteur financier, dont BNP Paribas qui « a continué ses versements de dividendes malgré la forte amende imposée par les régulateurs américains », détaille HGI.

    Le Royaume-Uni et l’Allemagne ont connu des hausses moins importantes, respectivement de 9,7 % et de 3,9 %, pour s’établir tous les deux à 33,7 milliards de dollars, le Royaume-Uni profitant principalement de la hausse de la livre sterling, a précisé l’étude.

    BAISSE IMPORTANTE DANS LES PAYS ÉMERGENTS

    Hors Europe, la plus forte hausse a été observée au Japon (+ 18,5 %), pour atteindre les 25,2 milliards de dollars, un record dans le pays, malgré une baisse modérée du yen. Les Etats-Unis suivent la même tendance, avec une progression de 13,8 %, permettant à l’ensemble de l’Amérique du Nord d’augmenter de 12 %, avec 98,5 milliards de dollars de dividendes versés.

    A l’inverse, les pays émergents connaissent une chute importante des dividendes (– 14,6 %), et restent en dessous des 30 milliards de dollars. Une baisse qui s’explique à la fois par des changements dans la liste des entreprises suivies pour l’étude ainsi que par l’effet des taux de change. Seuls la Colombie, le Chili et les Philippines voient ce type de paiement augmenter.

    Cette tendance mondiale devrait se confirmer sur l’ensemble de l’année, a estimé HGI, qui s’attend à « la croissance la plus importante depuis 2011 » pour les paiements de dividendes, dans la mesure où plus de la moitié des versements annuels ont déjà été réalisés.

  10. Robillard
    Posted 16 mars 2016 at 21:18 | Permalien

    Je qui le Pere de la victime et je suis scandalisé par la divulgation de l’accident de mon fils et pour les différents commentaires associés. Peut être que M Filoche aura le courage de me contacter afin de m’expliquer pourquoi il a souhaité médiatiser cet accident sans en connaître tous les détails.

4 Trackbacks

  1. Par Mourir à 19 ans | MNCP 71 le 18 janvier 2016 à 14:23

    [...] mort à 19 ans. Bookmarkez le permalien. Suivez les commentaires grâce au flux RSS de cet article. Déposez un commentaire ou un trackback : Adresse du trackback. « Intervention d’Hollande devant Goodyear 2012 … [...]

  2. [...] Gérard Filoche [...]

  3. Par MOURIR A 19 ANS ! | Lucien57's Blog le 25 janvier 2016 à 0:18

    [...] Gérard Filoche [...]

  4. [...] Filoche : Mourir à 19 ans [...]

Déposer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera jamais transmise.

*