La République ne doit pas se plier aux entreprises mais les contraindre

 

« L’entreprise, ce n’est pas un lieu d’exploitation, ce n’est pas un lieu d’accumulation de profits, de richesses » affirmait, de façon assez étonnante et hardie, le ministre du budget, Bernard Cazeneuve sur BFMTV le 6 janvier 2014.

C’est ce qu’il faudra dire aux 5 millions de chômeurs expulsés du travail, le plus souvent par des entreprises dont les seules « difficultés » sont de rechercher à faire davantage de bénéfices, vu que le nombre des licenciements boursiers abusifs ne cesse d’augmenter. Que Bernard Cazeneuve aille dire ça chez LFoundry, La Redoute, Goodyear, PSA, Michelin, Doux, Gad, Gagor, Sanofi, et dans les 1100 boites liquidées avec ou sans « plans sociaux » en 2013.

C’est ce qu’il faudra dire à la moitié des 23 millions de salariés « actifs occupés » qui gagnent moins de 1680 euros nets, aux 10 millions de pauvres en dessous de 900 euros.

C’est ce qu’il faudra dire aux 20 millions de salariés qui travaillent normalement à temps plein, c’est à dire à 35 h hebdomadaires alors que la durée moyenne de travail estimée est plus proche de 41/42 h, alors qu’il y a 1 milliard d’heures supplémentaires dissimulées. Aux temps partiels subis, aux CDD renouvelés, aux contrats « atypiques », aux 3 X 8, aux 4 X 8, aux 5 X 8, aux travailleurs de nuit et du dimanche.

C’est ce qu’il faudra dire aux accidentés, handicapés, malades du travail, aux précaires, aux discriminés et harcelés, aux tués et suicidés du travail, à la souffrance de ceux qui subissent un management féroce, des troubles psycho sociaux et du burn out.
C’est ce qu’il faudra dire aux 98 % de salariés qui gagnent moins de 3200 euros nets, la moyenne des salaires même des « petits » des patrons étant de 4500 euros.

C’est ce qu’il faudra dire à tous ceux dont les salaires ont perdu près de 10 points par rapport aux profits depuis 25 années, alors que les dividendes distribués ont atteint 196 milliards en 2012.

C’est ce qu’il faudra dire aux 1000 entreprises de plus de 1000 salariés qui produisent 48 % du Pib et déterminent ainsi la vie de tous leurs sous-traitants (PME PMI TPE) en cascade, lesquels, pour 50 % n’ont qu’un seul donneur d’ordre.

C’est ce qu’il faudra dire aux 500 familles les plus fortunées qui possèdent 330 milliards, 16 % du Pib, et qui ont réussi à gagner 59 milliards ( + 25 %) en une seule année dite « de crise » pour tous les autres.

C’est ce qu’il faudra dire, si le ministre du budget les trouve, aux fraudeurs du fisc, qui détournent 80 milliards et qui placent 590 milliards d’avoirs français dans les paradis fiscaux – dont ces grandes entreprises du CAC 40 qui « optimisent » leurs impôts au point de n’en payer que 8 %.

 

En comprenant que le capitalisme ce n’est pas seulement le profit mais la recherche du surprofit maxima.

 

Ce ne sont pas les patrons qui « donnent du travail », ce sont les salariés qui vendent leur force de travail, ils produisent les richesses et n’en reçoivent pas la part qu’ils méritent. Chacun sait que le travail n’enrichit personne. Ce qui enrichit c’est l’exploitation du travail des autres. Et ce qui enrichit encore plus c’est la spéculation sur l’argent dérivé du travail des autres. Car la finance, les surprofits et dividendes placés sur les casinos des bourses et trafics, rapporte, il est vrai, encore plus que le travail et l’entreprise.

 

 

66 Commentaires

  1. johan
    Posted 13 janvier 2014 at 15:35 | Permalien

    http://www.boursorama.com/actualites/medef-gattaz-promet-des-emplois-contre-la-baisse-du-co-t-du-travail-e0e56275bf5ece09e4a7d33b774ba254

    quel sens de l’humour ce gattaz………..

  2. Posted 13 janvier 2014 at 16:46 | Permalien

    « Les contraindre » , et ils chercheront à détourner le système , comme toujours.
    Être Contraint ne fait pas partie de la nature du français.
    Mais Les inciter fortement par un niveau d’imposition récompensant leurs actions citoyennes laisseraient, aux entrepreneurs, le goût du jeu concurrentiel auxquels ils sont accros .
    Embaucher est une action citoyenne , privilégier les bénéfices des actionnaires ne l’est pas.

    Le libéralisme vise la destruction de l’état ( ou sa réduction à peau de chagrin ) , et en cela il nuit aux citoyens pour n’être utile qu’aux grandes fortunes.

  3. Pierre
    Posted 13 janvier 2014 at 17:17 | Permalien

    Encore une mesure qui n’a rien de socialiste. Car le Parti socialiste est dominé par des gens qui ne sont pas socialistes. Pourquoi continue t’on d’ignorer cette réalité ? Pourquoi se raconter des histoires ? « Ce n’est pas en tournant le dos aux choses qu’on y fait face ». Pierre Dac.

  4. Posted 13 janvier 2014 at 18:08 | Permalien

    c’est pas comme ca qu’on analyse la nature de classe d’un parti…

  5. Jean-Jacques
    Posted 13 janvier 2014 at 19:27 | Permalien

    Ce n’est pas l’avis de David Assouline !
    Peut-être espère t-il un maroquin au prochain remaniement .

  6. Pierre
    Posted 13 janvier 2014 at 21:15 | Permalien

    Monsieur Filoche,
    J’ignore ce qu’est la nature de classe d’un parti. J’examine des faits n’ayant pas d’autre choix: ce que ses representants au gouvernement decident, comment ils s’expriment, le courage(j’ose employer ce mot) dont ils peuvent etre capables. S’ils sont capables de la même colère que vous. Et pour l’instant aucune mesure, je dis bien aucune envoie un signal positif. Et je sais bien que si on prend des mesures de plus en plus liberales, on ne risque pas de voir nos vies s’ameliorer. L’indifference de ce gouvernement nous glace. Comme sa legereté souriante. Même les recents evenements recents relatifs a la vie privée du Chef de l’Etat depassent en vulgarité les exploits de son predecesseur.

  7. Gilbert Duroux
    Posted 13 janvier 2014 at 22:09 | Permalien

    Gérard vit dans un autre monde quand il parle de nature de classe d’un parti, comme si le temps s’était arrêté. Jaurès disait : « il faut aller vers l’idéal en partant du réel ». Certains ne veulent pas voir la réalité en face. La réalité aujourd’hui, ce sont les titres des journaux disant « le MEDEF a pris la main tendue du gouvernement » :
    http://www.bfmtv.com/economie/medef-a-pris-main-tendue-gouvernement-685846.html
    Vous avez dit « nature de classe » ?

  8. 5x73=365
    Posted 14 janvier 2014 at 1:52 | Permalien

    « Les institutions les plus démocratiques de la plus démocratiques des républiques bourgeoises ne servent qu’à masquer la dictature du capital » disait LENINE…
    Jadis le PS était réformiste lorsque le capitalisme avait besoin d’une politique keynésienne pour stabiliser et intégrer la classe ouvrière…
    Mais les capitalistes ont changé leur fusil d’épaule et le PS devra s’adapter, devenir blairiste…comme ses dirigeants !!!

  9. gigi
    Posted 14 janvier 2014 at 3:47 | Permalien

    Ça part très fort en 2014:

    « Pourquoi le pacte de responsabilité n’améliorera pas les marges des entreprises et ne créera pas d’emplois », sur:

    http://alternatives-economiques.fr

    Rien à attendre de ce gouvernement de cochons, sauf pour le MEDEF ou la FNSEA bien sur :

    « Jolies étrennes pour la filière porcine industrielle : depuis ce 1er janvier 2014, le seuil d’autorisation administrative pour les porcheries est passé de 450 à 2 000 places (soit 5 000 porcs par an). La plupart des élevages peuvent désormais s’agrandir sans enquête publique, sans étude d’impact sur l’environnement, sans avis des services de l’État en charge de la protection de la santé publique ou de l’environnement. Le député UMP Marc Le Fur avait tenté en juin 2010, via un amendement, de faire sauter ces divers gardes-fous démocratiques. Mais il avait échoué, notamment grâce aux élus PS…

    Passé au pouvoir, le gouvernement socialiste – et écologiste – s’est laissé convaincre par le lobby porcin, FNSEA en tête, qui demandait depuis longtemps que les procédures d’autorisation d’élevage soient « allégées » (…)
    « Alors que la France est déjà mise en cause par l’Europe pour l’inefficacité de ses actions de reconquête de l’eau, baisser la garde sur les outils qui permettent de réguler la concentration de l’élevage hors sol est une aberration » , s’indigne Jean-François Piquot, porte-parole de l’association Eau et rivières de Bretagne. Condamnée en juin 2013 par la Cour européenne de justice pour la pollution « excessive » aux nitrates de ses cours d’eau [1], la France pourrait prochainement payer d’importantes amendes et astreintes financières de plusieurs millions d’euros.

    « Cette mesure va favoriser la concentration des élevages, et amplifier les pertes d’emplois dans l’agriculture. La Bretagne qui produit 58 % de la production nationale de porcs, a déjà perdu le quart de ses exploitations porcines entre 2000 et 2010 ! ». Avec France Nature Environnement, Eau et Rivières de Bretagne va examiner l’hypothèse d’un recours en annulation auprès du Conseil d’État, et saisir la Commission européenne. »

    source:
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article24931

    Qu’est ce que ça serait sans l’influence déterminante de la gauche du PS !

  10. Posted 14 janvier 2014 at 6:44 | Permalien

    je suis rarement critique de Lénine mais la il se voulait polémiste pour bien combattre les illusions envers le capitalisme
    « Les institutions les plus démocratiques de la plus démocratique des républiques bourgeoises » sont aussi l’expression des rapports de force entre les classes au sein de ces sociétés, il faut les interpréter ainsi et s’en réjouir et s’en servir

  11. Lyonnais
    Posted 14 janvier 2014 at 8:22 | Permalien

    Parce qu’en ce moment nous ne subissons pas la dictature du capital ?
    J’oubliais, la nature de classe du PS nous protège avec Sapin en première ligne !
    Monsieur Filoche, réveillez-vous !

  12. B
    Posted 14 janvier 2014 at 11:27 | Permalien

    Ben voyez bien Filoche, tout le monde est vert car c’est la première fois qu’ils entendent ça, qu’une entreprise c’est pas fait pour faire du fric !

    Les Martiens arrivent, je vous dis.

  13. Lorrenzzo
    Posted 14 janvier 2014 at 12:57 | Permalien

    quand on sait que ayrault va toucher une retraite de 180 000€ mensuelle (même ordre de grandeur pour les autres hierarcques solfériniens …) on comprend que le ps soit totalement à droite

  14. Anonyme
    Posted 14 janvier 2014 at 13:50 | Permalien

    je relance mon post, censuré hier (c’est l’humour charcutier qui n’est pas passé ou la difficulté à justifier tout ça Mr Filoche ?)

    Les socialistes comblent le MEDEF, pour quel résultat ? lire

    « Pourquoi le pacte de responsabilité n’améliorera pas les marges des entreprises et ne créera pas d’emplois » sur alternatives-economiques.fr

    ils n’ont rien à refuser non plus à la FNSEA,

    « Le gouvernement relance les porcheries industrielles »

    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article24931

    Mai que va-t-il donc rester à l’UMP ?

  15. gigi
    Posted 14 janvier 2014 at 14:08 | Permalien

    Désolé d’avoir oublié de signer mon post précédent.

    A propos de la nature de classe du PS, ne confondons pas le parti avec ses électeurs.
    Des électeurs qui ont beaucoup plus voté contre l’UMP que pour le PS, contre Sarko plus que pour Hollande. Et que pouvions-nous faire d’autre ?
    Le résultat dépasse toutes nos désespérances…

  16. Posted 14 janvier 2014 at 14:42 | Permalien

    vous ne répondez jamais sur le fond
    soyez matérialistes,
    tout parti comme toute institution ont une « nature de classe »,
    et les critères pour déterminer une nature de classe d’un parti c’est
    la genèse,
    l’histoire,
    la continuité politique et organisationnelle
    les liens sociaux (syndicaux, associations, électorat)
    et la fonction dans les luttes sociales et politiques
    pour l’heure seul le dernier critère est abimé

  17. gigi
    Posted 14 janvier 2014 at 14:46 | Permalien

    Re-désolé, mon post n’a pas été censuré, il est seulement apparu avec retard. Mes plus plates excuses.

  18. Posted 14 janvier 2014 at 14:49 | Permalien

    c’est un canular, un hoax, vous etes qui « lorrenzzo » Minute ? Gringoire ? « je suis partout » ?
    parce que pour cumuler tant d’inepties, d’ignorance, de malveillance en trois post faut le faire

    Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou tweeter avec Filoche. Vous pouvez aller sur le site D&S : http://www.democratie-socialisme.org. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence, tags creux, débilitants, vulgaires ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
    Nous sommes socialistes, si c’est pour venir dire « UMPS » c’est à dire reprendre l’expression du FN selon lequel nous sommes pareils a nos ennemis de classe, passez votre chemin… nous sommes de la gauche socialiste, nous défendons nos points de vue (exprimés dans la revue mensuelle D&S) et naturellement n’assumons que ce que nous défendons… Arrêtez aussi ce bashing organisé primaire (et de commande ?) qui nous demande de quitter le PS : occupez vous des questions de fond, plutôt, nous sommes libres de militer là ou nous voulons ou c’est le plus utile, vous devriez vous réjouir de n’être pas isolés et qu’il y ait aussi une gauche socialiste
    La rédaction

  19. Posted 14 janvier 2014 at 14:52 | Permalien

    bien sur nous subissons la dictature du capital, mais nous avons bcp de points d’appui pour y résister, il faut s’en réclamer, s’en servir,
    y compris le fait que la droite ait été battue et que la gauche soit au pouvoir, même si celle ci gouverne mal

  20. gigi
    Posted 14 janvier 2014 at 14:54 | Permalien

    Votre definition de la nature de classe d’un parti est recevable, mais le fait que le rôle du PS dans les luttes sociales et politiques soit « abimé » risque fort de remettre en question les critères de continuité et de liens sociaux.

  21. Lorrenzzo
    Posted 14 janvier 2014 at 15:30 | Permalien

    tu confonds le point avec gringoire ? tu as un problème ?

    http://www.lepoint.fr/economie/l-exorbitante-retraite-d-ayrault-14-01-2014-1780011_28.php

    peut-être bien que la caste solférinienne ne t’a pas tout dit après tout …

  22. Posted 14 janvier 2014 at 15:35 | Permalien

    ton post est tellement creux et agressif a la fois que, dans ton empressement, tu confonds tout : « une retraite de 180 000€ mensuelle » sic
    d’autant que tu rajoutes une autre phrase étonnante par son creux :  » (même ordre de grandeur pour les autres hierarcques solfériniens …) » sic
    et Le Point qui dit qu’un « économiste » aurait calculé (sic) que la retraite du Premier ministre Ayrault serait (sic) de 180 000 euros par an
    même Gringoire aurait hésité…

  23. Posted 14 janvier 2014 at 15:37 | Permalien

    ca c’est possible, mais ce n’est pas fait,
    a ce que je sache, CFDT, CGC, CFTC… et UNSA ? ont bien signé l’ANI et approuve les lois scélérates du 14 juin et du 18 décembre (retraite)

  24. Posted 14 janvier 2014 at 15:40 | Permalien

    je ne censure que ce qui est insupportable (non pas a cause des idées, nous n’en craignons aucune… mais plutôt à cause de l’absence vulgaire d’idées qui émane de certains posts..)

  25. Lorrenzzo
    Posted 14 janvier 2014 at 15:46 | Permalien

    ah c’est vrai une faute de frappe … c’est vrai que 180000 euro par an ça change tout ! c’est carrément prolo pas vrai ?

    hahaha !!!

  26. rêveur
    Posted 14 janvier 2014 at 15:55 | Permalien

    Gérard, tu n’occupes pas de postes politique, tu ne perçois pas de rémunération d’élu, tu perçois ta retraite (le système des retraites par répartition est véritablement une base pour le salaire à vie prôné par B. Friot) et tu écris es articles qui s’adressent à nos cerveaux. Le travail que tu accomplis aide à une éducation populaire.

    La lecture de « la violence des riches » (Monique Pinson-Charlot, Michel Charlot) va dans ce sens également. Et elle permet de douter de « la nature du parti ».
    Certes, fin 19 ème / début 20 ème, socialiste c’était un homonyme de « socialiste libertaire ». Bref ça s’opposait au bourgeois, ça voulait la répartition des richesses et aussi plus d’égalité…

    La « nature de classe » du parti, je crois qu’elle a mué Gérard. Et que le livre « la gauche Bouge » (1985), de J-F Trans (entre autres, F. Hollande) en témoigne.
    http://www.ina.fr/video/RXC05012789

    Que tu sois socialiste, cela ne fait aucun doute. Que certains membres du gouvernement le soit, c’est beaucoup moins net (voir carrément flou)

  27. Posted 14 janvier 2014 at 15:56 | Permalien

    ta mauvaise foi n’a pas de limite, dispense toi de revenir ici

  28. rêveur
    Posted 14 janvier 2014 at 16:01 | Permalien

    J’en ai un aussi, car je n’accorde pas beauoup de crédit au point. Sans le confondre avec « gringoire », la pensée subtile du point m’a carrément échappé.
    « Les nouveaux chiens de garde », le documentaire de Y. Kergoat et G. Balbastre montre bien en quoi le point est tout sauf fiable, compétent et indépendant.

  29. 5x73=365
    Posted 14 janvier 2014 at 16:03 | Permalien

    Il faut reconnaître que dans les pays ou le parti socialiste n’existe plus ( GB, USA, Italie,….) l’ambiance politique est pire…
    La population est encore plus abrutie et aliénée que chez nous z’autres…
    En GRECE, lorsque le PASOK est devenu un parti de droite en quasi-fusionnant avec NEO DEMOKRATIA, ses militants ont choisi de partir vers le « front de gauche » grec…
    Ces données vont plutôt dans le sens du point de vue ontologique de Gérard…

  30. Posted 14 janvier 2014 at 16:05 | Permalien

    bien vu

  31. rêveur
    Posted 14 janvier 2014 at 16:22 | Permalien

    @ 5×73=365
    Ok. C’est un argument. Et carrément censé en plus. Je n’y avais pas réfléchi, mais du coup ça donne à penser différemment.

  32. Gilbert Duroux
    Posted 14 janvier 2014 at 16:36 | Permalien

    Rêveur évoque Gilles Balbastre, le co-réalisateur des Nouveaux chiens de garde. Il vient de faire passer un mail aux copains, qui dit ceci (je le répercute parce que ce n’est pas hors sujet) :

    Pour information,
    Figurez-vous que juste après le documentaire « Les nouveaux chiens de garde », j’ai eu l’occasion de réaliser un documentaire pour France 5, intitulé « Salariés sans frontières ».
    Figurez-vous que ce documentaire a été livré en septembre 2012 et que depuis 18 mois, France 5 l’avait « oublié » dans des tiroirs.

    Il faut dire que les rapports avec France 5 avaient été très tendus lors du montage au printemps 2012, à l’époque où des dizaines de milliers de spectateurs se précipitaient dans les salles pour voir justement Les Nouveaux chiens de garde. Alors, imaginer qu’il peut y avoir un rapport entre cette censure et le film qui a fait plus de 240 000 entrées au cinéma. Non, quand même pas !! Bon, il est vrai qu’Yves Calvi, un des chouchous de France5, est plutôt bousculé dans Les Nouveaux chiens de garde… Mais, non il ne faut pas voir le mal partout !!

    Officiellement, c’était donc la musique du film et son compositeur, le talentueux et indocile Dick Annegarn, qui ne plaisait pas à la chaîne… Officiellement vous dis-je…

    Toujours est-il que je viens par hasard de m’apercevoir cet après-midi en surfant sur le Net que France 5 s’est enfin décidé de diffuser « Salariés sans frontières » jeudi qui arrive, le 16 janvier à… zéro heure dix. Honteusement, en catimini, histoire de préserver l’illusion de démocratie. Le film n’a bien entendu bénéficié d’aucune promotion de presse de la part de France 5. Résultat, aucun article, aucun reportage, aucun son. Un lien avec Les Nouveaux chiens de garde ? Non vous dis-je !!!

    Alors, pour que l’omerta ne soit pas complète, reste à vous tous de diffuser ce message, d’inciter tout un chacun de regarder sur France 5 ce jeudi 16 janvier à zéro heure dix, « Salariés sans frontières », de l’enregistrer et de le montrer autour de vous.

    Merci à vous

    Gilles Balbastre, co-réalisateur des Nouveaux chiens de garde

  33. Gilbert Duroux
    Posted 14 janvier 2014 at 16:37 | Permalien

    À propos du film de Gilles Balbastre évoqué ci dessus :
    En résumé, le film porte sur la destruction du travail ouvrier dans la Grande région (Lorraine, Wallonie, Sarre) qui entoure le Luxembourg et le remplacement des ouvriers de la sidérurgie et des mines de fer par des salariés des services qui tous les matins partent dans le 2ème PIB par habitant du monde nettoyer les bureaux, garder les banques, servir les cafés des golden boys… Une force sociale relativement structurée autour de syndicats, de partis de gauche, regroupée collectivement, a été ainsi supprimée et remplacée par une autre, celle-ci atomisée, esseulée, désorganisée dans ce coin d’Europe. Au bénéfice comme d’habitude de ceux, qui comme les De Wendel, ont toujours été soutenus politiquement pour amplifier encore et toujours plus leurs intérêts et leurs profits.

  34. rêveur
    Posted 14 janvier 2014 at 17:14 | Permalien

    La force des ouvrier-e-s et des employé-e-s, leur union… et la grève.

    Aux E.U, les lois encore plus scélérates pour les cubain-e-s, ont été passées sous cliton (L’embargo américain de 1962 été renforcé en octobre 1992 – loi Torricelli). Les démocrates ont fait le sale « job ».

    ANI, âge de la retraite, 20 milliards d’assistanat aux rapaces, grand projet inutile, augmentation de la TVA (impôt injuste par excellence…)
    Les coups portés sont nombreux. Le sul pint positif, que je vois, la loi Taubira. C’est très bien, mais bien trop peu en 18/9 mois.

    Ambroise Croizat : 1à mois pour voter la loi sur la sécu (du oment où elle a été rédigé au moment où elle fut votée par l’A.N et le Sénat).
    C’est ça que fait la gauche : elle change nos vies, elle conquière de nouveaux droits et tire l’humanité ers un peu plus de justice et d’égalité. Là, c’est pas tout à fait ça. Donc ça ressemble fort à de la droite complexée.

  35. Thierry Lambert
    Posted 14 janvier 2014 at 17:32 | Permalien

    je viens de lire l’article ! 180 000 € c’est dingue ! juste par le cumul des retraites ! le pire c’est qu’il va toucher une retraite à taux PLEIN de prof d’allemand sans avoir excercé la fonction depuis 73 !!!

    c’est du délire là ! non ????

  36. rêveur
    Posted 14 janvier 2014 at 17:46 | Permalien

    Ouais du très très gros délire. Mais ça va changer quoi dans ta vie de le lui reprendre … RIEN.

    Par contre les 60 milliards d’évasion fiscale, les 600 milliards mis de côté dans des banques privées ayant pignon sur rue mais se gardant bien de toute ostentation.

    Parce que ces 600 milliards, c’est deux fois et demi le paiement des retraites… la france regorge de pognon … mais c’est la crise. Faut serrer la ceinture. Et continuer d’arroser la rivière qui passe au bas du jardin…

    Thierry, ça s’appelle un chiffon rouge. Les médias de masse en raffolent. Les agiter permet d’endormir les cerveaux.

  37. rêveur
    Posted 14 janvier 2014 at 17:51 | Permalien

    ce qui ne veut pas dire qu’effectivement demander aux français-e-s de se serrer la ceinture quand on est à l’abri des tourments, ce n’est pas forcément crédible. Mais ce n’est pas lui qu’il faut taxer en priorité. Et les médias (propriétés des grandes fortunes) n’ont de cesse de nous agiter les agissements de la casse politique pour mieux masquer ceux (bien plus importants) de la très grande bourgeoisie.

  38. Thierry Lambert
    Posted 14 janvier 2014 at 17:58 | Permalien

    ah oui c’est cool ! donc je comprends pourquoi les élites n’ont pas de scrupule à se goinfrer dans ce pays ! en effet ça changerait quoi pour tous les miséreux de ce pays !

    et ça se dit socialiste ? tu as ta carte depuis combien de temps dis moi !

  39. B
    Posted 14 janvier 2014 at 18:06 | Permalien

    ben alors rêveur n° 32, tu vas certainement nous expliquer en quoi la loi Taubira est « un point positif ». T’es tu bien renseigné ?

  40. rêveur
    Posted 14 janvier 2014 at 18:19 | Permalien

    @ Thierry Lambert

    Oui Thierry, tu as parfaitement raison et jamais je n’ai dit – allez-y, faites nous les poches. C’est bon.
    Ce que je dis, c’est que si tu lis « la violence des riches », tu vois assez rapidement qu’une très petite classe de possédant (qui restent entre eux) concentrent les richesses, les pouvoirs et les pouvoirs symboliques et que les socialistes (la commune, les brigades internationales, le front populaire, les résistants…) s’en sont pris à cette classe.

    En gros, le bonheur du plus grand nombre passe par une meilleure redistribution des richesses.
    Qu’on limite le salaire des responsables politiques, qu’on leur applique les mêmes lois qu’ils appliquent à toutes et tous, cent fois OK, mais aussi qu’on s’attaque à la partie immergée de l’iceberg : la propriété privée et la concentration des richesses.

  41. rêveur
    Posted 14 janvier 2014 at 18:24 | Permalien

    Je ne vois pas de point négatif en ce que des homosexuel-le-s acquièrent les mêmes droits que des hétérosexuel-le-s.

    Mais charge à toi de me les expliquer. Peux être es-tu bien renseigné et ne vas-tu pas me ressortir les « opinions » (non-pensées) entendues à ce moment là.

  42. B
    Posted 14 janvier 2014 at 18:31 | Permalien

    je ne te parle pas de ça, mais de son projet d’arsenal punitif, bordel de merde.

  43. rêveur
    Posted 14 janvier 2014 at 19:01 | Permalien

    moi je parlais juste de ça.
    Son projet d’arsenal punitif, je ne le connais pas. Je suis inculte en la matière. Mais je serais le premier à te lire si tu nous en décris un peu plus. Parce que ça, son « projet d’arsenal punitif », ça à tout d’une régression.

  44. Posted 14 janvier 2014 at 20:44 | Permalien

    @filoche devrait monter une entreprise pour montrer le bon exemple, embaucher, partager, renoncer aux « cadeaux » de l’etat, en bref, une démonstration par l’exemple. Et à regarder les exemples des vilains capitalistes de la CGT devenus actionnaires d’une fameuse imprimerie en SCOOP pour me demontrer qu’ils tiennent toujours les mêmes poncifs de l’epoque…

  45. Posted 14 janvier 2014 at 20:52 | Permalien

    Ca me fait rigoler. monter une entreprise, c’est dûr … Ca demande du courage, des efforts, sacrifier ses journées, sa famille, ses we, etc Est ce que les lecteurs de filoche sont capables de poser leurs couilles sur la table et aller demontrer par l’exemple ? Bien sûr que non …? Entre les categoriels et autres perchés de l’EN faisant des phrases et n’y connaissant rien,il n’y a pas de matiere… Merci aux commentateurs un peu plus lucides, aux petits salariés electeurs de le pen (et même di je n’aime pas la marquise de montretout) qui savent ce qu’il en est, heuresusement q’uils sont là pour soutenir un patronat courageux qui n’a rien à voir avec les potes MEDEF des bourgeois du PS, electeurs PS qui confondent gamelle et bulletin de vote se reclamant les heritiers de la revolution (pour rappel l’heradication des corporations, ayant oublié les revoltes des tanneurs (48,etc) c’est l’esprit de la revolution) et merci aux cocos d’avant guerre qui savaient eux reconnaitre et distinguer le MEDEF des leurs. Pas Filoche qui ne fait que dans le poncif et qui me … juste rigoler.

  46. Pierre
    Posted 14 janvier 2014 at 20:56 | Permalien

    Monsieur Filoche

    Et l’economie de 30 milliards d’euros sur les allocations familiales , est ce une mesure socialiste ? Et la mise en place d’un observatoire pour suivre que les entreprises rendent ce qu’on leur donne ? De qui se moque t’on ? Hollande valide un liberalisme encore plus intense. Quant a la nature de classe de parti que vous me retorquez, pardonnez moi, mais je continue de l’ignorer au prodit d’autres réalités. Et parait il, le Preisent recevrait – en douce – les representants du PS, tres regulierement. Encore une fois, il trompe son monde, ayant promis la main sur le coeur que jamais il ne se prêterait à ce type de manoeuvre. Sincerement, que vous faut il de plus ?

  47. Posted 14 janvier 2014 at 21:26 | Permalien

    Le PS n’est socialiste, c’est la plus grande escroquerie du siecle. il est clienteliste avec les fonctionnaires, il carbure aux rapports de etrra nova et pour le reste, il est centre, centre societal (droit).

  48. Posted 14 janvier 2014 at 21:28 | Permalien

    logorrhée sans fond

  49. Posted 14 janvier 2014 at 21:36 | Permalien

    alors pourquoi tu viens parasiter ici si c’est pour m’insulter ? sans doute pour dire « merci …aux petits salariés electeurs de le Pen » hein ?
    créer une entreprise, JAMAIS ! que ceux qui ont la vocation d’exploiter les autres le fassent ! pas moi (encore que je l’ai fait une entreprise d’imprimerie entre 1975 et 1979 de 125 salariés… mais militants)
    petit patronat courageux, oui, les petits patrons le sont, mais ils sont obligés par le système capitaliste de rechercher le profit maximum sur leurs salariés, sous peine de mettre le clef sous la porte
    pour eux je me bats depuis 20 ans pour réguler la sous traitance, mais tu lis même pas les articles de blogs sur lesquels tu viens cracher

  50. Posted 14 janvier 2014 at 21:42 | Permalien

    t’as encore mal lu… écoutez faites un effort d’argumentation sérieuse, je dis quoi, moi, quand les militants viennent lire ce blog

  51. Posted 14 janvier 2014 at 21:48 | Permalien

    Bein,moi,je les aime bien,les electeurs de le pen…Pas les fachos racistes, mais ceux qui payent et plient et toujours plus. Je ne crache sur personne, je constate que tu te prends les pieds dans le tapis parce que les petits salariés, comme les petits taulliers, sont des electeurs originels DE GAUCHE. Et c’est là que tu touches le fond. Moi,je suis tout à fait pret à soutenir une sous-traitance avec un systeme à declaration comme DPAUE et taxation à 30% d’ailleurs. Qu’est ce que tu attends pour le proposer au PS ? Et remercie les petits taulliers de faire de l’emploi depuis des decennies, je te dis pas l’hemoragie sur l’emploi si les travailleurs devaient compter sur le PS, le MEDEF et leurs caciques.

  52. Posted 14 janvier 2014 at 21:55 | Permalien

    Autre chose,pour lhistoire, je rappelle que toutes les revolutions ont été fomentées avec les petits taulliers (rappelle toi des tanneurs de la commune, 1848) et c’etait certainement pas avec des bobos ou categoriels gras.

  53. Posted 14 janvier 2014 at 22:03 | Permalien

    l’hémorragie sur l’emploi elle vient des gros patrons qui externalisent vers vous pour mieux vous piller et vous tenir et vous marchez !
    non le gisement principal des électeurs de le Pen vient de l’UMP pas de la gauche, il y a tres peu de passage de gauche a droite et inversement depuis 30ans, mais ce sont les absgtentions dans un camp ou l’autre qui font la différence, la france est de gauche !

  54. Posted 14 janvier 2014 at 22:04 | Permalien

    Pour terminer (enfin), je ne tinsulte pas mais j’aimerais que tu arretes de berner les gens à faire croire que les Moscovici, cahu, etc sont des socialistes parce que ce n’est vrai. Je pourrais aussi developper sur le cadeau mi MEDEF et mi-clienteliste fonctionnaires de madame Aubry et la M qu’elle a mis en TPE/PMEmais bon … Je respecte ton travail, je sais aussi que tu es un prolo mais j’aimerais juste un peu de coherence.

  55. Posted 14 janvier 2014 at 22:06 | Permalien

    et tu dis que tu ne craches sur personne… en tout cas pas sur les electeurs de le pen hein

  56. Posted 14 janvier 2014 at 22:11 | Permalien

    @gerard tu rigoles ou quoi ? Ou sont passés les communistes ? Rappelle-toi la gueullante de 2002. Ce sont des vrais electeurs de gauche qui y sont partis. Et même si l’UMP se fait bouffer les électeurs, recherche un peu sur wikipedia pour voir où sont passés les electeurs PS sur la circonscription de Cahuzac, par exemple. Je ne dis pas ca pour nourrir la saxxpe de montretout mais bien appuyer qu’il faut que le Ps arrete de bouffer le hors secteur protégé et denonce les rapports de terra nova.

  57. Posted 14 janvier 2014 at 22:12 | Permalien

    Tiens regarde mon dernier commentaire le prouve.

  58. Posted 14 janvier 2014 at 22:14 | Permalien

    vieille erreur classique, les voix « communistes » ne sont pas passées au FN mais vers le PS ou l’abstention ou les trotskistes (11 % des voix le 21 avril 2002),
    trés trés peu ont fait le « saut », toutes les etudes serieuses par bureau de vote l’ont toujours montré
    ce sont les vieilles voix de droite qui font l’essentiel du FN

  59. Posted 14 janvier 2014 at 22:14 | Permalien

    Les electeurs de lepen se ceux qui se font défoncer par la politique de l’UMP et du PS. Ca fait plusieurs fois que je te dis : va falloir arreter de delirer avec le petit pirvé parce qu’ils vont vous le renvoyer dans la gueule. C’est ca que tu veux ? Une france salie avec un deuxieme tour le pen / UMP ?

  60. Posted 14 janvier 2014 at 22:18 | Permalien

    @gerard mais moui. Regarde entre 88 et 95,la droite n’a pas bougé http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_pr%C3%A9sidentielles_sous_la_Cinqui%C3%A8me_R%C3%A9publique,par contre …

  61. Posted 14 janvier 2014 at 22:20 | Permalien

    Terminé. Je ne fais pas la promotion du manche à balai blond ! J’espere que les lecteurs comprendront.

  62. B
    Posted 15 janvier 2014 at 10:34 | Permalien

    non les  » vieilles voix de droite qui font l’essentiel du FN » te dit Filoche

    c’est les Français depuis plusieurs générations qui ne supportent pas comment la France évolue.
    On sera jamais assez bien pour eux quoi.

  63. B
    Posted 15 janvier 2014 at 10:35 | Permalien

    à rêveur n° 41

    for example, dans le Canard du jour page 8 :
    les chères farces de Taubira
    D.S

  64. rêveur
    Posted 15 janvier 2014 at 14:49 | Permalien

    ok, merci,
    j’irais le lire.

  65. STEPH
    Posted 16 janvier 2014 at 1:09 | Permalien

    J’aime beaucoup vous lire, M Filoche, même si je suis chef d’une petit entreprise. Même si je ne suis pas toujours d’accord avec vous, vous avez deux qualités rare (au moins) : l’honnêteté et la droiture.

    Mais comme chef d’entreprise, je n’aime pas que la république me contraigne, car rien ne démontre qu’elle fasse mieux que moi ce que je fais (en l’occurrence, faire vivre des gens), c’est plutôt l’inverse (voir le CICE, par exemple, quel foutage de geule!) Et, quand même, il y a une différence : la république produit des emmerdements, moi je produis des richesses.

    J’aime beaucoup votre paragraphe « Ce ne sont pas les patrons qui « donnent du travail », ce sont les salariés qui vendent leur force de travail, ils produisent les richesses et n’en reçoivent pas la part qu’ils méritent, etc ». Il est vrai que le capital rapporte plus que le travail, et que l’ingéniérie financière rapporte aussi davantage que le travail.

    Mais ne venez pas me dire que j’exploite mes salariés (j’en ai 5, plus autant de prestataires indépendants). Non, je leur fournis un travail, celui dont les clients de mon entreprise ont besoin. Sur 5, j’ai embauché 3 personnes qui étaient au chômage, et que la république était bien en peine de faire travailler ! Ce que je fais comme chef d’entreprise, je pense qu’aucun de mes salariés ne pourrait le faire à ma place, on peut en penser ce qu’on veut, mais c’est factuel.

    Alors non, quand vous voulez que la république me contraigne encore plus, je ne suis pas du tout d’accord. La république me confisque mon travail, pour faire vivre une bande d’improductifs et/ou irresponsables, à commencer par la classe politique, qui sont mieux payés que moi (vous connaissez la différence, aberrante et monstrueuse, entre les salaires moyens du privé et du public.). Bien sûr, dans le tas, il y en a des bons, mais en moyenne, je suis désolé, dans le privé, on ne travaille pas 25 heures par semaine, avec des congés maladie et des retraites dorées.

    Mais s’il prend l’envie à la république d’aller voir un peu comment sont organisées les grandes entreprises, qui s’arrangent pour payer beaucoup moins d’impôts que nous, alors oui, je suis d’accord.

    Mais vous connaissez la devise de la république : c’est la même que celle de Valls. Fort avec les faibles, et faible avec les forts. Un exemple : ce gouvernement dit « socialiste » ou « de gauche », qui baisse sa culotte devant les grandes enseignes, au sujet du travail du dimanche, via un rapport bidon demandé à Bailly. C’est une demande de grosse boite, ça, pas de PME.

    Voilà, M Filoche, ce que je voulais vous dire, mais en toute amitié.

    Bonne année 2014.

  66. Posted 16 janvier 2014 at 1:31 | Permalien

    le carnet du « Monde » du 12/13/01/2014 t’a appris,comme à moi, le décès du dessinateur de BD Martial qui ,à partir de 1952 et sous le pseudo de Benoit Laroche réalisa de nombreux Oncle Paul pour le journal Spirou.

    Ensuite il sera de Pilote de 1962 à 1974.

    Pour ma part je continuerai à t’appeler Tonton Filoche en référence à cet Oncle Paul qui comme toi , ( à Montargis vers 1970) racontait si bien la luttes des classes,puisque aussi bien toute histoire est une histoire de la luttes des classes.

    Saravah, Tonton Filoche !

    JF JEZEQUEL (jura)
    AT comme une tasse
    avignon

Déposer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera jamais transmise.

*