Intervention Gerard Filoche au Conseil National du PS samedi 13 avril.


Bonjour à toutes et tous, chers camarades.


Exceptionnellement je commence par un point de fonctionnement. La convention

sur l’Europe se tient le 15 juin, le vote des militants est prévu le 6 juin, l’arrivée des textes le 6 mai, leur dépôt le 26 avril et nous devions lancer le débat ce jour. Mais à ce que je vois il n’y a pas de texte de la majorité, seulement des commissions de travail. Nous avons, dans la motion

3, discuté par un google’s group d’un plan puis d’un texte, celui qui est sorti, il est là, je vous le présente disponible, on croyait qu’on allait le distribuer ici, on en avait fait une version longue, et même une version courte, mais apparemment c’est trop tôt. J’ai écouté les positions orales,

et j’entends bien qu’il existe deux lignes, ce qui recoupe un vote qui a eu lieu en BN avec 44 % de refus de voter lors du budget européen. Je propose à Guillaume Balas et à ses amis d’UMA, à Pierre Larrouturou et Patrick Ardoin pour la motion 4  de nous rencontrer pour parvenir à un texte commun avec la motion 3. C’est possible, l’enjeu est sérieux et dans le parti, un texte commun de la gauche du parti peut atteindre la majorité. Faisons tout pour réussir ça.

Sur le fond politique, je voudrais revenir sur un enseignement de la dernière crise à Chypre. C’est la 13° fois que l’euro est encore déclaré « sauvé ». Mais que s’est-il passé ? Ceux qui prétendent qu’on ne peut pas s’attaquer aux paradis fiscaux, là, ont osé carrément fermer les banques de

Chypre et prélever directement sur leurs comptes ! (Pourtant Chypre n’était ni sur la liste « noire », ni sur la liste « grise » desdits paradis fiscaux selon l’OCDE !). La première tentative de hold up de la troïka UE BCE FMI sur Chypre a échoué.

Qu‘a dit à ce propos notre camarade Pierre Moscovici ? Il a dit qu’il s’était opposé au cours de la réunion des 17 ministres des finances, à ce premier plan catastrophique et qui a été retoqué. Mais apparemment, la voix de la France n’a pas été entendue dans cette réunion et notre Ministre des Finances a in fine voté le plan en question. Pierre Moscovici explique dans la presse qu’il a agi ainsi « pour ne pas ajouter la crise à la crise ». Mais on a eu la crise quand même ! C’est dire si cette stratégie ne fonctionne pas.

Or c’est la même qui nous a fait avaler le TSCG, pour ne pas avoir la crise et qui provoque la crise. C’est la même qui nous a fait accepter un « pacte de croissance » a minima et il n’y a pas de croissance, chômage et récession augmentent partout en Europe. C’est la même pour le budget européen, et c’est un budget d’austérité, ce qu’il ne faut pas faire. C’est cette stratégie qui est en question.


Car, tout à l’heure, dans son introduction, Jean-Christophe Cambadélis situait la « centralité » du combat actuel, au fond, entre la social démocratie européenne et la droite allemande. Mais ce n’est pas ce qui se passe, nous ne combattons pas la droite allemande centralement, en fait « pour ne pas ajouter la crise à la crise » chaque fois, nous sommes dans une « grande coalition » avec elle. Et c’est ce qui brouille tout, car nous perdons l’appui du salariat en France, sans le gagner en Europe. L’Europe va dans le mur, Merkel tue l’Europe, partout les peuples ne voient que reculs venus de l’UE, de la BCE, du FMI. En serrant la vis de la « rigueur budgétaire » ici, nous mécontentons nos électeurs, et le « choc » Cahuzac n’est pas seulement un « choc » d’honnêteté, mais il est un « choc » social, révélateur d’une opposition massive de l’opinion contre nous.


Certes nous sommes le gouvernement le plus à gauche d’Europe. Certes nous faisons moins mal qu’ailleurs, mais ça ne suffit pas loin de là pour répondre aux attentes, aux urgences, aux impatiences sociales. L’immense majorité de nos concitoyens attendent encore le changement promis pour lequel ils ont voté il y a dix mois.


Le rejet de la troïka c’est partout et plus seulement en Grèce. C’est la barbarie qui vient de l’UE et du chantage inouï qu’elle fait à la dette pour le seul compte des banques privées. En Italie, Mario Monti a été chassé après avoir accablé son peuple d’austérité pour rembourser les banques privées. En Espagne, ca pousse contre l’UE et au Portugal, un des plus grands mouvements de masse – le seul d’ailleurs qui a gagné, qui montre la voie.

Il y a eu un million de manifestants le 12 septembre 2012 quand le gouvernement portugais a voulu abaisser les cotisations sociales patronales de 22,5 à 18,5 et hausser les cotisations salariales de 11,5 à 18,5 et la troïka a du reculer dans son exigence. Et il y a eu encore 1,5 million de manifestants (c’est à dire l’équivalent de 10 millions chez nous) le 16 mars quand l’UE a exigé un nouveau plan de d’austérité de 78 milliards à donner aux banques. La mobilisation des peuples espagnols, portugais, italiens, grecs, chypriotes, c’est LA solution contre la troïka, c’est ça, la véritable « centralité du combat » contre la droite allemande.

Et le SPD l’a compris. Car il a longtemps payé le prix de sa « grande coalition » complice avec Merkel et il est en train d’en sortir pour les élections de fin 2013. Quand il faisait les plans Hartz 1, 2, 3 et 4, contre les droits des salariés, contre les salaires et les retraites, c’était Merkel qui en tirait les marrons du feu. Michel Sapin citait l’autre jour le « plan Hartz IV » à propos de l’ANI, cette attaque qu’hélas nous menons contre le droit du travail, ici aussi, comme concession au Medef et aux agences de notation, au détriment des salariés. Pourtant en Allemagne, le SPD est en train de revenir là-dessus et se mord les doigts d’avoir fait Hartz IV pas seulement parce que Hartz, ex-PDG de Volkswagen, est maintenant démasqué comme corrompu et condamné lourdement comme tel, c’est un nom maudit, mais parce qu’à cause de cela la misère s’est développée en Allemagne avec des millions de travailleurs à très bas salaires. Maintenant Martin Schultz défend un Smic et les droits sociaux, contre l’austérité et les banques.

On doit cesser, d’alimenter cette politique pour « éviter d’ajouter la crise à la crise ». Rassurer les marchés n’a jamais été une bonne politique, c’est comme jeter des steaks aux requins, ca ne les éloigne pas, au contraire, ils restent dans le sillage du navire Europe.

Les sondages sont mauvais pour notre gouvernement, et c’est NOTRE gouvernement, nous soutenons François Hollande et Jean-Marc Ayrault – de toutes nos forces, ardemment – parce que s’ils ne réussit pas ce sera terrible. Terrible. J’ai peur qu’avec l’actuelle ligne sur l’Europe, sous prétexte de « ne pas ajouter la crise à la crise » nous soyons rejetés, ce qui est arrivé au PASOK en quatre ans, nous sommes en train de courir le risque de le subir en un an ! On risque avec cette ligne d’être réduit à 7 % et loin derrière de nombreuses listes. Oui, je le dis avant que ca arrive, et pour ne pas que ça nous arrive ! Car ca ne sert à rien d’avoir raison après, il est encore temps pour éviter cela.

Si nous échouons, ce ne sera pas une « autre gauche » qui gagnera. Ce sera toute la gauche qui perdra. UMP et FN reviendront et ensemble, Copé annonce déjà la privatisation des 4/5e de ce qui est resté public dans notre pays, et une austérité puissance mille pour plaire aux banques.

Nous n’avons pas le droit de rester associés à l’image de Merkel et d’une Europe qui va dans le mur en semant chômage et misère.

Pour l’heure, les peuples qui luttent et y résistent, à Lisbonne, Madrid, Rome, Athènes ou à Chypre, ne sont pas encore majoritairement tournés vers l’extrême droite, mais si nous décevons, si nous ne rompons nettement avec la politique de cette troïka, les nationalistes et xénophobes s’épanouiront partout, et l’idée même de l’Europe périra.

J’ai entendu Fréderic Hocquart parler ici de la culture en Europe : bien, très bien, mais rendez vous compte qu’en Grèce cette semaine, l’UE a fait fermer l’enseignement supérieur public. Fermer l’enseignement supérieur public ! En Grèce !

 

J’ai entendu Bernadette Vergniaud, ici, tout à l’heure parler d’un « pacte européen pour l’égalité des salaires femmes hommes », mais il n’y a pas le premier pas en ce sens nulle part, En France l’ANI est une attaque contre les droits des millions de femmes à temps partiels, flexibilité, coupures, délai de prévenance, bloc d’heures complémentaires, lissage des salaires… A qui va t on faire croire qu’ici et avec l’Europe on va, là aussi, dans le bon sens ?

Sans redresser, redistribuer les richesses maintenant, ré investir, hausser les salaires, défendre les retraites, les allocations familiales, et le droit du travail, sans s’opposer nettement, frontalement, à la ligne brutale, d’austérité, imposée par Merkel, nous allons dans le mur ! Ecoutez quand il est temps ! Bernard Cazeneuve disait dans Le Monde que dans le budget 2014 il allait encore baisser les dépenses publiques, de 1,5 milliard, et ce, en diminuant sur toutes les lignes du budget… Il ne croit donc pas qu’on va réussir a aller chercher l’argent de la fraude fiscale, les 590 milliards d’avoirs français dans les paradis fiscaux, ou les 108 milliards en Suisse, ou les 60 à 80 milliards de la fraude fiscale. Il agit comme si tout ce qu’on dit là-dessus, n’allait pas arriver, comment va t on être crus ? De toute façon ce n’est pas avec 50 magistrats et inspecteurs qu’on va SERIEUSEMENT lutter contre cette fraude, si nous n’embauchons 2000 inspecteurs des impôts et des inspecteurs du travail et des douaniers, les services de contrôle ont été démantelés sous Sarkozy…

Il faut des signes pour remonter la pente dans l’opinion de nos électeurs, un gouvernement rose vert rouge, une riposte surpuissante à la hausse du chômage de masse, la réforme fiscale (que Cahuzac osait prétendre avoir déjà faite…). C’est au gouvernement de donner le ton, le rythme, les explications, de l’inflexion, de la correction de trajectoire, avec les mots qui seront les siens, mais n’importe comment que ca s’appelle, inflexion, tournant, s’il n’y a pas cette inflexion sociale nous sommes perdus.


Merci !

79 Commentaires

  1. Jean Jolly
    Posted 14 avril 2013 at 20:13 | Permalien

    J’aime bien ta conclusion Gérard, surtout:

     » C’est au gouvernement de donner le ton, le rythme, les explications, de l’inflexion, de la correction de trajectoire, avec les mots qui seront les siens « .

    Les mots sont simples dans ce gouvernement de droite :

    « Il faut serrer la ceinture des couillons de français du bas pour engraisser les salopards du haut »

    Comme ça je te donne le ton, le rythme et les explications dans le même temps.

    Pour « l’inflexion et la correction de trajectoire »… je suis désolé mais ce sera dans une autre vie ou dans un autre monde tant que la droite sera au pouvoir.

  2. Gilbert Duroux
    Posted 14 avril 2013 at 20:49 | Permalien

    Il y a une énorme contradiction dans ce texte de Gérard Filoche. L’image des « steaks jetés aux requins » est très bonne, mais elle peut servir aussi lorsqu’on soutient un gouvernement très droitier.
    Gérard nous dit : « Rassurer les marchés n’a jamais été une bonne politique, c’est comme jeter des steaks aux requins, ca ne les éloigne pas, au contraire, ils restent dans le sillage du navire Europe ».
    Et la phrase d’après, il nous dit : « Les sondages sont mauvais pour notre gouvernement, et c’est NOTRE gouvernement, nous soutenons François Hollande et Jean-Marc Ayrault – de toutes nos forces, ardemment – parce que s’ils ne réussit pas ce sera terrible. Terrible ».

    Quand on se dit de gauche et qu’on soutient ce gouvernement, c’est comme jeter des steaks aux requins. Ce gouvernement, fort de ceux qui le soutiennent « malgré tout », est encouragé à rester dans le sillage du MEDEF et de la CFDT…

  3. Ernesto
    Posted 14 avril 2013 at 21:23 | Permalien

    SLt Gérard
    as tu quelques chose a dire a propos de l’intervention de la CGT de PSA Aulnay

    ça a du faire bizarre a ce BN du PS d’avoir vu des ouvriers en VRAI

  4. L. MÉJEAN
    Posted 14 avril 2013 at 21:33 | Permalien

    C’est terminé M. Filoche : il est bien clair depuis longtemps que le PS, du moins sa direction, roule pour les riches. Ce que vous redoutez, ils y aspirent !

    Cordialement,

    L. MÉJEAN

  5. cloarec daniel
    Posted 14 avril 2013 at 21:51 | Permalien

    salut à vous chers camarades,
    cher Gérard avec Monique Pincon charlot dans l’émission de Tadéi, vous avez été lumineux face à des réactionnaires.
    pour des militants de gauche l’attitude des dirigeants du PS est incompréhensible.
    cumul de mandats, revenus confortable, fréquentations des patrons dans les régions, départements, villes les ont rendus complétement inaudible aux revendications des salariés. peut-on vivre avec le smic ?même un coup de pied au …ne changera pas leurs certitudes.la solution ? l’espoir c’est du coté du front de gauche aujourd’hui.

  6. rossignoli
    Posted 14 avril 2013 at 22:48 | Permalien

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/04/05/cahuzac-symptome-de-la-collusion-entre-monde-des-affaires-et-direction-de-l-etat_3155000_3232.html

    Pierre Moscovici nous dit ce soir  » cahuzac n’est pas un symptôme »

    SI!! justement il est un symptôme !!!!!

    Les cahuzac sont légions !!!!!

  7. Catherine
    Posted 15 avril 2013 at 9:46 | Permalien

    @ cloarec daniel

    « pour des militants de gauche l’attitude des dirigeants du PS est incompréhensible. »

    Euh …. non pas …. les militants de gauche ne se font aucune illusion depuis belle lurette au sujet des dirigeants du PS.

    Trouver leur attitude incompréhensible c’est faire fi de toute la politique menée au sein du PS par F. Hollande. Il suffisait d’ouvrir les yeux, d’écouter pour savoir précisément ce qu’il en était.
    Un exemple flagrant qui laissait bien présager de ce qu’ils feraient ces dirigeants du PS : le vote (ou l’abstention ordonnée par F. Hollande) du MES. Ils n’ont cessé de mentir à ce moment là en vendant le Mécanisme européen de stabilité comme un mécanisme européen de « solidarité ». Il n’y avait qu’à le lire pour savoir que la dite solidarité n’était qu’un leurre. Et ils ont recommencé (mais c’était logique) avec leur sacro-saint accord pour la « sécurisation de l’emploi ». Ils mentent depuis des décennies et après on est déçu ? Cahuzac ? Personne ne savait ! Non mais de qui se moque-t-on ? Tant qu’on ne se fait pas prendre la main dans le pot de confiture c’est pas vu pas pris donc pas su. Et ensuite ? Le déchainement des médias (Marianne.fr : tout le monde savait que Cahuzac n’était pas de gauche »). Foutaises !

    Et quand on pense que F. Hollande a eu le culot d’aller se pointer à la télé grecque pour « conseiller » (je dirais ordonner) aux grecs de voter pour ceux-là mêmes qui les saignaient à blanc. Mais ce n’était pas de l’ingérence n’est-ce pas (comme il l’a si bien dit à Pujadas à propos des futures élections allemandes : [il] « ne s’ingère pas dans la politique intérieure des autres pays »), si avec tout cela il y en a qui se faisaient encore des illusions c’est qu’ils avaient vraiment de la m… devant les yeux et des balles de coton dans les oreilles !

    Non les militants de gauche ne trouvent pas incompréhensible l’attitude des dirigeants du PS, ceux qui savaient ne se faisaient pas d’illusion et les autres étaient très très naïfs.
    Quant à Gérard Filoche soit il est du premier camp et ses larmes de crocodile ne font que cautionner les apparatchiks, soit il est du second et là, franchement, il ferait mieux de se glisser dans un trou de souris !

  8. rossignoli
    Posted 15 avril 2013 at 10:42 | Permalien

    http://tempsreel.nouvelobs.com/le-dossier-de-l-obs/20130411.OBS7686/cahuzac-et-l-argent-des-labos-financement-personnel-ou-politique.html

    Michel Charasse a fait un contrôle fiscal à Cahuzac en 1991 sur cet argent provenant des laboratoires !!!!

    Franchement !! ils ont rien trouvé à l’époque ??

    Ils n’ont pas d’archives à Bercy ??

  9. rossignoli
    Posted 15 avril 2013 at 11:42 | Permalien

    Un contrôle fiscal en 1991

    Le soupçon est un poison, toujours lent, pas forcément mortel. Jérôme Cahuzac en a déjà réchappé une fois. C’était il y a plus de 20 ans, en 1991, après son passage au cabinet du ministre de la Santé Claude Evin. Etiqueté rocardien comme son patron, il a quitté ses fonctions un 15 mai, après la démission du Premier ministre Michel Rocard. « Le 20, il avait un contrôle fiscal ! » raconte le constitutionnaliste Guy Carcassonne, qui fit entrer en politique le jeune médecin spécialisé en chirurgie digestive. Qui en voulait à Cahuzac ?

    Avenue de Ségur, pendant trois ans, l’ancien chef de clinique de l’hôpital Beaujon a supervisé, entre autres dossiers sensibles, celui de l’industrie pharmaceutique, à une époque où le prix des médicaments se négociait encore directement entre les fabricants et le ministère. « Jérôme suivait ces discussions pour mon compte », confirme Claude Evin. Et « Jérôme » sera le seul, parmi ses collaborateurs, à avoir les impôts sur le dos, cinq jours à peine après l’éviction de Rocard par Mitterrand.

    Déjà, la rumeur de rémunérations occultes, pour un financement politique ou personnel. Selon les anciens du cabinet Evin, c’est cette « vieille histoire » qui resurgit aujourd’hui, puisque « Mediapart » parle d’un compte ouvert en Suisse entre 1988 et 1991. « C’est impossible, s’indigne l’énarque Pierre-Louis Bras (membre du cabinet de Cahuzac). Nous étions une équipe. Nous avions des valeurs. Jérôme s’est battu contre des intérêts, contre les lobbies. »

  10. Posted 15 avril 2013 at 12:40 | Permalien

    10 commentaires, mais il n’en apparaît que 9.
    J’ai dû faire une mauvaise manipulation…
    Et si je le remets, c’est un doublon…
    Merci de me dire comment je peux faire.

  11. Gilbert Duroux
    Posted 15 avril 2013 at 18:41 | Permalien

    Pour vous consoler, un petit jeu :
    http://www.zanorg.com/prod/keksoulcie/pac-huzac.php

  12. rossignoli
    Posted 15 avril 2013 at 21:12 | Permalien

    trop top ton jeu gilbert !!!

  13. rossignoli
    Posted 15 avril 2013 at 22:19 | Permalien

    a règle est simple, ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent, mais il est interdit de se faire prendre.

    Pour les médias c’est la règle des 3 L qui s’applique : Léchage, Lâchage , Lynchage.

    En temps normal c’est Léchage : tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Même si tout le monde sait que c’est un magouilleur comme les autres.

    Si une faute apparait aux yeux de tous (enfin, du peuple…), plus moyen de soutenir sans se mouiller, donc Lâchage.

    Puis c’est Lynchage, il faut bien monter la brebis galeuse du doigt, cela permet de :

    1) faire croire qu’avant on ne savait pas

    2) faire croire que les autres, eux, sont clairs comme de l’eau de roche

  14. Jean Jolly
    Posted 15 avril 2013 at 23:45 | Permalien

    J’ai fait un rêve (comme « le prix Nobel de la paix » qui maintient Guantanamo et 700 bases à travers le monde).

    J’ai rêvé que Gérard, Emmanuel, Arnaud, Benoît, Marie-Noëlle, et plein d’autres… même Henri, claquaient la porte de Solférino pour monter un nouveau parti afin de rejoindre le Front de Gauche.

    Ce rêve s’est vite transformé en cauchemar lorsqu’un SDF est venu s’inscrire à ce parti naissant et qu’il fut accepté… C’était Jérôme !

    Ça m’a réveillé du coup… ;-)

  15. rêveur
    Posted 16 avril 2013 at 10:30 | Permalien

    @ Rossignoli,

    ici ils soutiennent également la même idée ;

     » Je lèche, je lâche, je lynche

    Il faut quelques secondes sur Internet pour salir un homme à jamais. Caché derrière son écran le délateur anonyme n’a qu’a appuyer sur la touche « publier ». Les Français ont adressé cinq millions de lettres anonymes de dénonciation à la police allemande durant la dernière guerre. Vous imaginez aujourd’hui avec Internet ? La toile est le paradis du mouchard, du e-mouchard comme du e-espion. Et pour toujours. Finie la bonne vieille calomnie, finie la diffamation que le temps efface. Internet c’est l’hypermnésie.

    Dans cinq siècles on saura toujours que Findus avait mis du cheval dans ses lasagnes et que la maitresse de DSK le voyait comme un cochon. Findus paie des fortunes pour faire repeindre son image, DSK fait appel au meilleurs spécialistes de e-réputation pour revenir au temps heureux où l’on pouvait se procurer un Tshirt « YES WE KAHN », col rond, 100% coton, pour 14€95.

    Un boulot plein d’avenir la e-réputation. Jadis, au temps de Staline on effaçait de la photo officielle, celui qui n’avait plus la côte. Un job comme un autre.

    Aujourd’hui, on efface, on maquille, mais c’est toujours une affaire d’image…

    Reportage Anaëlle Verzaux.  »

    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2722

  16. Gilbert Duroux
    Posted 16 avril 2013 at 14:04 | Permalien

    À la suite d’un billet précédent de Gérard, je disais (le 8 avril) :
    « À la place de Gérard, je ne me vanterais pas d’être invité sur tous les plateaux. Si on le fait, c’est à cause de l’affaire Cahuzac. Le PS est bien content de pouvoir envoyer un « honnête homme » pour en causer. Ils doivent pas être si nombreux.
Bien évidemment, lorsqu’il est question de sujets comme l’ANI, ce n’est pas Gérard que France Inter, TF1, etc viennent chercher ».

    Confirmation grâce à un article d’Arrêt sur images (Anne-Sophie Jacques), où l’on apprend que successivement, France 2 et France Inter ont décommandé Gérard Filoche alors qu’il devait parler de l’ANI :

    « L’ANI est-il maudit sur le service public ? L’accord national interprofessionnel sur la sécurisation de l’emploi devait (enfin) être en débat sur France 2 et sur France Inter avec l’un de ses pourfendeurs, Gérard Filoche. Mais dans les deux émissions, Filoche s’est vu déprogrammé pour laisser place à la venue d’un ministre.
    Caramba, encore raté. Tandis que le texte de l’accord sur l’emploi arrive en discussion au Sénat ce mercredi, après avoir été voté par le Parlement dans l’indifférence générale, le ramdam fait autour de cet accord – et notamment sur ce site – a fini par arriver aux oreilles du service public. Bonne nouvelle pour Gérard Filoche, qui aimerait voir l’accord sinon torpillé du moins grandement amélioré : il est invité, la semaine passée, à l’émission On n’est pas couché. Diffusée le samedi soir sur France 2, l’émission est enregistrée le mercredi soir. Filoche est alors en meeting au Havre mais il réussit à avancer l’heure de la rencontre pour se rendre, par le dernier train, sur le plateau de l’émission. Las, l’équipe le rappelle pour le décommander, terriblement désolée: on lui a préféré grand ministre, en l’occurrence Manuel Valls.
    Rebelote cette semaine mais sur France Inter cette fois. Filoche est invité à la matinale de mercredi, c’est-à-dire demain, en compagnie du rapporteur du projet de loi à l’Assemblée, Jean-Marc Germain. En tournée dans le Sud, Filoche s’arrange pour dégoter un avion au départ de Marignane afin d’honorer ce débat prévu entre 8h20 et 8h30 puis le temps des questions des auditeurs.

    Et que croyez-vous qu’il arriva ? La venue d’un ministre peut-être ? Mieux : la venue du ministre des ministres, Jean-Marc Ayrault. Filoche est décommandé une deuxième fois. Plus de doute : l’ANI est bien maudit sur le service public ».
    http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php#15431

    J’avais raison, Filoche, pour les médias, est tout juste bon pour venir chialer lorsqu’un ripoux se fait alpaguer et montrer ainsi qu’on a de la vertu au PS.

  17. rossignoli
    Posted 16 avril 2013 at 15:09 | Permalien

    Oui c’est sûr que si gérard Filoche commence à être non pas interdit mais  » excusé » d’antenne !!!, c’est très inquiétant !!!!

    Surtout que c’est lui le premier concerné !! se voir mis de côté par son propre parti, ça doit faire drôle !!!

    En gros c’est  » gérard !! on t’aime bien, mais putain ferme ta gueule !!  »

    Il découvre en même temps que nous, l’ultra-libéralisme rose.

  18. Jean Jolly
    Posted 16 avril 2013 at 16:56 | Permalien

    @ Gilbert.

    Le monde de la mafia politico-médiatique et financier est clair… Il n’y a que Gérard qui refuse d’ôter ses œillères, croyant adhérer à un parti vertueux et démocratique.

    Même Montebourg et Hamon ont du mal à tromper leur monde malgré leur talent de bonimenteurs… Gérard ne voit pas, ou ne veut pas croire, qu’il est manipulé comme une simple marionnette par « l’élite du PS ».

    Ça doit forcément s’expliquer psychologiquement en lisant Freud ou Jung… j’avoue que j’ai la flemme de me taper des mois d’études pour finalement m’apercevoir qu’il suffit de retirer des œillères.

  19. rêveur
    Posted 16 avril 2013 at 16:57 | Permalien

    « J’avais raison, Filoche, pour les médias, est tout juste bon pour venir chialer lorsqu’un ripoux se fait alpaguer… »

    D’où une conclusion possible (parmi d’autres) qui s’ensuit : la nécessité de posséder son (ses) propre (s) média (s). Quelle est la raison d’exister de ce blog justement, si ce n’est d’exprimer SA vision des choses, de donner SON point de vue. Pas une simple flatterie de l’égo, un ego trip, mais bien un travail construit qui veut être partagé car il croit avoir quelque chose d’intéressant à dire sur le monde tel qu’il est.
    Les centrales syndicales ne s’y sont pas trompées :  » l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même « , de sorte qu’elles ont leur gazette où elles diffusent leurs informations.
    Les moyens de production numériques (caméras, enregistreurs audio) sont aujourd’hui accessibles au grand public. Idem pour les moyens de diffusion, notamment grâce à internet. Une page sur un réseau social alternatif (autre que Facebook) pourrait très bien exister : avec des vidéos et coférences de Gérard, de Monique Pinçon-Charlot et Michel Charlot, de Thomas Piketti, de Frédérique Lordon…
    Il existe au moins 3 réseaux sociaux alternatifs qui pourraient héberger ces travaux d’auto-défense :
    - The changebook
    - Diaspora
    - Zsocial

    Le temps presse et cet accord (accepté par des socialistes à l’Assemblée Nationale) a tout d’une catastrophe annoncée.

  20. Gilbert Duroux
    Posted 16 avril 2013 at 17:18 | Permalien

    @ Rêveur
    Bien sûr qu’il faut développer des médias alternatifs. Mais comme dit Henri Maler, d’Acrimed : « les médias alternatifs ne seront jamais une alternative aux médias dominants ».
    Il faut donc, sur la question des médias, se battre sur deux fronts. D’un côté en confortant les médias alternatifs, en leur donnant les moyens de fonctionner. Et de l’autre, en ayant la volonté politique de changer le paysage médiatique existant, en luttant contre les concentrations des journaux (aux mains des industriels, banquiers, marchands d’armes ou de béton) et en favorisant le pluralisme.
    Bien entendu, le parti dit socialiste, celui qui a au contraire favorisé des types comme Hersant (en votant une loi faite sur mesure pour lui), celui qui a, par l’intermédiaire de Catherine Tasca favorisé les boites de prod’ au détriment du service public de l’audiovisuel (entre autres exemples), ne fait rien sur la question des médias. Aucune volonté politique de changer l’ordre des choses.

  21. rêveur
    Posted 16 avril 2013 at 17:21 | Permalien

    @ NEMO,

    trois émissions salutaires sur ce que sont et permettent les impôts. Rendre 30 millions à Liliane B, au titre du bouclier fiscel, c’est perdre 30000 infirmiers et infirmières, ou 30000 profs… bref c’est automatique. Ces trois émissions l’expliquent mieux que je e saurais le faire :
    Fiscalité, la fabrique des inégalités 1, 2 et 3
    - http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1996
    - http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1997
    - http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1998

    « Vive l’impôt !
    C’est une vieille histoire que celle de l’impôt. Celle de « l’impot-phobie » également. Et celle de l’inégalité face à l’impôt. Cette roue des privilèges, on la voit tourner, mais on ne s’y intéresse pas toujours. Pourtant, il y a du sang des pauvres dans l’argent des riches. Il existe un lien entre les 13% de la population française qui vivent sous le seuil de pauvreté et l’argent que Liliane Bettencourt ne reverse pas au Fisc.
    Un reportage de François Ruffin « 

  22. rêveur
    Posted 16 avril 2013 at 17:23 | Permalien

    @ NEMO,

    trois émissions salutaires sur ce que sont et permettent les impôts. Rendre 30 millions à Liliane B, au titre du bouclier fiscel, c’est perdre 30000 infirmiers et infirmières, ou 30000 profs… bref c’est automatique. Ces trois émissions l’expliquent mieux que je e saurais le faire :
    Fiscalité, la fabrique des inégalités 1, 2 et 3
    la-bas.org/article.php3?id_article=1996
    la-bas.org/article.php3?id_article=1997
    la-bas.org/article.php3?id_article=1998

    « Vive l’impôt !
    C’est une vieille histoire que celle de l’impôt. Celle de « l’impot-phobie » également. Et celle de l’inégalité face à l’impôt. Cette roue des privilèges, on la voit tourner, mais on ne s’y intéresse pas toujours. Pourtant, il y a du sang des pauvres dans l’argent des riches. Il existe un lien entre les 13% de la population française qui vivent sous le seuil de pauvreté et l’argent que Liliane Bettencourt ne reverse pas au Fisc.
    Un reportage de François Ruffin «

  23. rêveur
    Posted 16 avril 2013 at 17:28 | Permalien

    Mon commentaire est soumis à modération quand je mets les liens hypertexte alors j’ai du supprimer les liens, pour accéder aux émissions il suffit de faire copier (CTRL + C) sur une des 3 adresses
    la-bas.org/article.php3?id_article=1996
    la-bas.org/article.php3?id_article=1997
    la-bas.org/article.php3?id_article=1998
    et de coller (CTRL + V) dans la barre d’adresse. Et d’appuyer sur Entrée.

    Bonne écoute.

  24. rêveur
    Posted 16 avril 2013 at 17:40 | Permalien

    Oui Gilbert,
    je suis pleinement d’accord avec toi et avec Henri Maler, d’Acrimed : « les médias alternatifs ne seront jamais une alternative aux médias dominants ».
    Gilles balbastre (co-réalisateur des Nouveaux chiens de Garde) it sensiblement la même chose, en disant qu’il ne veut plus des « médias alternatifs », condamnés à crever la gueule ouverte par manque de moyens, il veut des médias tout court, qui fassent leur job d’information quoi.
    Mais là, ca qui est dramatique c’est que les SOLUTIONS existent. Les moyens de captations et de diffusions des discours sont accessibles…

  25. rossignoli
    Posted 16 avril 2013 at 18:12 | Permalien

    http://www.martine-billard.fr/post/2013/04/08/Le-5-mai-on-marche-pour-la-6%C3%A8me-R%C3%A9publique

    Ah oui au fait et si on revenait à des sujets plus prioritaires ???

    Cette 6em république que hollande nous avait promis !!

  26. rossignoli
    Posted 16 avril 2013 at 18:35 | Permalien

    http://www.martine-billard.fr/post/2013/04/03/Affaire-Cahuzac-%3A-qu-est-devenu-le-PS

    Dans ce communiqué Martine BILLARD invite Gérard Filoche à rejoindre le FDG !!!!

  27. rêveur
    Posted 16 avril 2013 at 18:55 | Permalien

    Sur les médias, deux très bonnes vidéos;

    - Critique des médias avec Gilles Balbastre :

    youtube.com/watch?v=oCAHsAQwz9g

    - Filipe Marques – La critique des médias est un sport de combat.

    youtube.com/watch?v=HHEpmBEZvFo

  28. rêveur
    Posted 16 avril 2013 at 19:31 | Permalien

    Gilbert,

    pour terminer mon argumentaire, je voulais dire que tout les éléments sont déjà réuni manque plus que le mélange pour faire le coktail

    D’un côté le savoir technique (moyens de captations, de montages, via les logiciels libres – cf. framasoft – ordinateurs à bas coût genre raspberry pi et moyens de diffusions via internet et le réseau libre, un fournisseur d’accès libre, french data network, un hébergeur à prix libre, toile libre, des réseaux sociaux alternatifs qui ne vendent pas vos données) de l’autre le savoir universitaire, intellectuel ( Gérard Filoche, Monique Pinçon Charlot, Michel Charlot, Thomas Piketti…) et entre les deux, pour faire prendre la mayonnaise, des dizaines / centaines d’étudiantes et d’étudiants en audiovisuels (BTS audiovisuels, Gobelin, FEMIS) et en journalisme qui savent faire marcher ses softs, monter des vidéos et les diffuser, et qui cherchent des stages pour valider leu cursus… et qui préféreraient mille fois monter des vidéos et des sons où respirent l’intelligence plutôt que de devoir diffuser la bêtise crasse (faits divers, news débilitantes, infotainment…)

  29. rêveur
    Posted 16 avril 2013 at 19:36 | Permalien

    L’infotainment made in Canal + par exemple,
    où l’art de faire du plein (d’audimat et de recettes publicitaires) avec du vide :

    http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=5768

    Vivement cette émission de Gérard à arrêt sur images tiens !

  30. Piggy
    Posted 17 avril 2013 at 13:55 | Permalien

    en tout cas en France il existe un professeur d’allemand millionnaire (en euros) … la revalorisation de la fonction publique c’est MAINTENANT ! lol

  31. Bellini
    Posted 17 avril 2013 at 14:14 | Permalien

    vous avez raison , mais ils ne peuvent vous entendre. votre notoriété les aide à se disculper de leurs orientations libérales ! c’est pourquoi que le peuple de gauche tourne ses regards vers le vrai rassemblent que représente le front populaire de gauche , qui est représentatif de nos espoirs!où chacun et chacune garde son identité sans se renier …c’est possible et vrai ! courage à vous !

  32. rêveur
    Posted 17 avril 2013 at 14:23 | Permalien

    Pour éviter ce piège des médias de masse de nous enfermer dans le système du bouc émissaire (bouh regardez il est corrompu, ils sont corrompus… NON. Jamais les médias n’évoquent qu’un ministre qui gagne + de 9000 euros peut rarement comprendre l’ouvrier au SMIG ou les RSAste, voir celle cou celui qui ne perçoit rien…).
    Là est le véritable scandale. Et que dire des PSA d’Aulnay chez les policiers, ou des anti-aéroports harcelés par les forces du désordre.

    Deux vidéos de Franck Lepage :

    l’une sur la langue de bois

    dailymotion.com/video/xt3661_franck-lepage-langue-de-bois-education-populaire_webcam#.UW6Q84ViA7A

    l’autre, un entretien mené par Maja Neskovic et filmé par François Rose pour arrêt sur images

    youtube.com/watch?v=BqhIfTm6XzA

    (Arrêt sur images, là où nous verrons peut-être Gérard. Avec Martine Billard ou Jean-Luc Mélenchon pourquoi pas ? Et Frédéric Lordon ? Bernard Friot ?)

  33. Respecter
    Posted 17 avril 2013 at 18:37 | Permalien

    Gérard,
    Pouvez-vous répondre aux commentaires n°16 de Gilbert Duroux?
    En effet ce commentaire a l’air de prouver que vous êtes bien une caution de gauche pour le parti Solférinien. Je ne vois pas comment vous ne pourriez pas y répondre ni contester la véracité de ce commentaire et continuer à « attaquer » vos lecteurs qui diraient que vous êtes bien une caution de gauche pour ce parti qui tient sa majorité gouvernementale par la peur… Ou bien vous vous moquez de ne pas être crédible

  34. Posted 17 avril 2013 at 19:50 | Permalien

    Deux gauches donc .

    La gauche -caviar et la gauche -lentille dont Mélenchon ne fait pas partie vu son patrimoine .
    Où est le problème ?
    Les décisions politiques prisent par les représentants de la gauche caviar n’impactent pas leur quotidien … Ou plus précisément l’ampleur des prochaines économies qui seront fait sur les dépenses de l’ État ne seront pas évaluées correctement .

    Solution : inscrire les barons qui nous gouvernent à un jeu de téléréalité genre :  » vivre avec rien quand tout augmente « .

  35. Pascal
    Posted 17 avril 2013 at 20:00 | Permalien

    @Nemo

    Si les sites que tu conseilles sont aussi pertinents que toi en maths, pas la peine d’aller visiter…
    D’après ton calcul, un prof ou une infirmière coûterait 1000 E par an???? Pas étonnant qu’il y ait une crise des vocations!
    Rectifions donc: 30 millions rendus à Bettencourt, c’est 1000 profs (ce qui n’est déjà pas si mal…)

  36. Nemo
    Posted 17 avril 2013 at 21:51 | Permalien

    Désolé pascal, je n’ai jamais parlé de tout cela, tu dois faire erreur…
    Ceci dit, je préfère quand même rendre 30 millions à bettencourt mais qu’elle continue à nous en donner 40 plutôt qu’elle choisisse de partir et qu’elle nous en donne 0…

  37. rêveur
    Posted 17 avril 2013 at 22:21 | Permalien

    @ Pascal,@ Nemo

    Bonsoir Pascal,
    je conseillais un site plus haut et je faisais une grossière erreur de calcul, je voulais mettre que rendre 30 000 000 c’était supprimer 1000 équivalent temps plein annuel (à 2500 euros/mois : salaire brut + cotisations)

    Nemo tu étais interpellé car je te conseillais l’émission. effectivement tu n’as commis aucune erreur de calcul, elle vient de moi. Mais bon au vu de ta réponse, tu peux quand même écouter l’émission qui expliue très bien en quoi l’impôt est bénéfique pour la bonne marche de la société.

  38. Nemo
    Posted 18 avril 2013 at 8:10 | Permalien

    Le site de  » la-bas » ne répond pas, mais je te rassure rêveur, tout le monde sait que les impôts sont utiles. Mais il faut une imposition modérée et intelligente. Nous voyons bien actuellement que ce matraquage fiscal aboutit a une baisse de la consommation car les gens préfèrent épargner le peu qui leur reste en vue de payer leurs futurs impôts que de consommer. De plus l’imposition est devenue punitive et n’incite pas a faire plus d’efforts et travailler plus.
    Conclusion: le taux de prélèvement obligatoire le plus élevé de l’ocde, avec le taux de redistribution lui aussi parmi les plus élevés, une haine viscérale de ceux qui « ont l’outrecuidance de gagner de l’argent « , eh bien nous sommes considérés comme un pays où il vaut mieux ne pas travailler, où l’assisté est mieux considéré que le travailleur, alors que c’est le travailleur qui fait vivre l’assisté…notre image a l’étranger n’est vraiment pas reluisante…

  39. Amelie
    Posted 18 avril 2013 at 10:31 | Permalien

    il faut le comprendre aussi, après s’être fait jeter de tous les partis de la vraie gauche, il ne lui reste plus que le ps, et il faut bien qu’il se persuade qu’il s’agit d’un parti de gauche sinon il devrait le quitter et comment occuper ses longues journée d’hiver, d’été, de printemps, d’automne … etc …

  40. Pachycéphalosaure
    Posted 18 avril 2013 at 10:33 | Permalien

    Mr. Filoche,
    Je vous crois sincère mais franchement, je n’aimerais pas être à votre place. Ce gouvernement réussit le tour de force d’être encore plus pourri et incompétent que le précédent, ce qui constitue un exploit, vous en conviendrez. Je suis désolé, mais je ne peux être d’accord avec vous. Non, Mr Hollande n’est pas de gauche. Quant à ce gouvernement, il est tout à fait dans la lignée du précédent, un symbole de tout ce qui détruit la France, l’Europe et bien d’autres pays : Bilderberg, Le Siècle, French American Foundation… je préfère m’arrêter là. Je doute fort que Mr. Cahuzac constitue une exception. Ce gouvernement – prétendument de gauche – fait tout le sale boulot que la droite ne peut pas faire. Puis-je vous demander ce que vous pensez de la fin du CDI ? Et la loi Fioraso ? Vous me semblez un peu moins éloigné du peuple que les « élites » censées nous gouverner, c’est pourquoi je voudrais tirer la sonnette d’alarme. Le divorce entre le peuple et la gouvernance est profond. La situation est gravissime. Nous en avons plus qu’assez de ces laquais de la finance internationale et d’assister, impuissants, à la destruction de tout ce qui fait notre pays. Il est urgent de sortir de l’euro et de cette parodie d’Europe. Un Jean Jaurès aurait honte de ce parti socialiste. Je ne sais pas quelles sont vos attentes de la part de ce gouvernement, Mr Filoche, mais moi, simple citoyen encarté nulle part, je n’en peux plus des escrocs arrivistes.

  41. rêveur
    Posted 18 avril 2013 at 11:19 | Permalien

    Merci Amélie d’ajouter autant d’intelligence et de pertinence à votre commentaire. Sinon moi j’ai mangé une pomme et la terre est bleue comme une orange.

  42. rêveur
    Posted 18 avril 2013 at 12:25 | Permalien

    « (…)une haine viscérale de ceux qui « ont l’outrecuidance de gagner de l’argent « , eh bien nous sommes considérés comme un pays où il vaut mieux ne pas travailler, où l’assisté est mieux considéré que le travailleur, alors que c’est le travailleur qui fait vivre l’assisté(…) »

    Bonjour Nemo, c’est en effet une parfaite vulgate libérale « impôt confiscatoire… assistés… travailler plus pour gagner plus…
    celui qui travaille paye pour le glandeur (ce qui est vrai en un sens mais le glandeur b’est pas le pauvre nécessiteux mais le riche rentier qui lui suce les sang…) »
    voilà pourquoi j’ai pensé à vous en écoutant ces émissions. Moi ça marche sans peine quand je copie les liens (ctrl + C) et que je les colle dans ma barre d’adresse (CTRL+V) je tombe directement sur le site de Là-bas où je peux écouter les émissions. Et comprendre en quoi la vulgate libérale (qui imprègne os médias) n’est qu’une théorie justement. Et nuisible en plus.

    la-bas.org/article.php3?id_article=1996

    la-bas.org/article.php3?id_article=1997

    la-bas.org/article.php3?id_article=1998

  43. rêveur
    Posted 18 avril 2013 at 12:27 | Permalien

    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1996

  44. Chounig
    Posted 19 avril 2013 at 1:36 | Permalien

    Qu’elle Belle Énergie Communicative,ce soir à Tregunc!!!Vos inflexions d.´indignations ét.incantations au PS me pousseraient presque à reprendre ma carte!!! Vous êtes en résonance avec ce que je pense avoir compris de.certains mecanismes qui gèrent ce monde.,il faut continuer à s’indigner !!!Merci

  45. sébastien
    Posted 19 avril 2013 at 20:18 | Permalien

    Mr Filoche, je viens de lire un sondage ifop et le PS a réussi encore un exploit, il a coulé la gauche en moins d’un an! La droite est ultra-majoritaire, le FN pratiquement devant le PS. Et ce n’est pas à cause du fdg ou de Mr Mélenchon qui critiquent Mr Hollande, non mais bien à cause de ce gouvernement du PS qui mène la politique qu’il veut mener, une politique de droite, une politique d’abandon du peuple et de la démocratie. Ce parti n’est plus à gauche à cause de ses « leaders » pas de la base (et encore ils ont soutenu majoritairement la motion proche du gouvernement), ce parti va exploser la gauche car ils ont trahi les idées de gauche, le peuple de gauche et ce n’est pas la faute des autres qui soi-disant divisent la gauche, car qui trahit?
    Le PS et ses dirigeants en se donnant une étiquette de gauche (qu’historiquement il a) trompe l’électeur non politisé (et les médias toutous relayant cette vraie idée devenue fausse n’arrangent rien). Cela sent la catastrophe maintenant, le culte de l’argent a corrompu les esprits, le néo-libéralisme est devenue ici aussi la doctrine dominante (« il n’y a pas d’autres choix possibles »dixit M.Valls) et le mur est déjà là.
    Bon après le constat, que faut-il faire si on est vraiment socialiste? Pour ma part, je pense maintenant que ce parti doit mourir, l’électeur de gauche ne doit plus aider ce PS qui trahit (et je ne pense pas diviser la gauche ou la faire échouer, le gouvernement l’a déjà fait cela!), et les vrais socialistes doivent le quitter en un puissant geste symbolique pour justement sauver la gauche qu’ils aiment. Le moment n’est-il pas venu, ne sont-ils pas assez dégoutés par ce président « qui n’est plus celui des socialistes », pour le quitter ce PS moribond qui va vendre les bijoux de la couronne, ce que nos parents et grands-parents ont payé par leur travail? Pourquoi cela, pour justement recréer cette grande alliance de gauche, ce front populaire qui défiera les forces obscures à l’oeuvre auxquelles ont prêté allégeance nos dirigeants? Les grands changements ne se sont jamais produits avec des sourires et des consensus mais avec des actes fondateurs forts, voire des actes de révolte que je ne souhaite pas, les craignant mais malheureusement de plus en plus probables. Ce moment c’est maintenant et l’aile gauche du PS peut être le détonateur, tellement de gens attendent cela maintenant. Car, eux,ceux de l’aile droite, ne changeront pas!!!! Jean Jaurès doit se retourner dans sa tombe.
    un socialiste profondément déçu et de plus en plus en colère chaque jour. (et qui a mal)

  46. Nemo
    Posted 19 avril 2013 at 21:45 | Permalien

    À rêveur
    Permets moi, a mon tour, de te suggérer de lire cet intéressant article
    http://institutdeslibertes.org/tartuffe-saint-patron-des-socialistes/

    Les seuls qui veulent augmenter le impôts sont ceux qui en paient le moins ( en valeur absolue ) et qui profitent le plus des impôts des autres…

  47. rêveur
    Posted 19 avril 2013 at 21:53 | Permalien

    Bonsoir SEBASTIEN,

    je sais pas pour vous, mais moi ça m’aide à tenir et à ne pas être aigri :

     » Tower Colliery, les mineurs gagnent contre Thatcher.

    Marlborough ? Monsanto ? Nike ? Coca-Cola ? Quels seront les sponsors dont nous pourrons lire les marques sur le cercueil de la Dame de Fer, ce mercredi à Londres ?
    Ce serait un bel hommage à celle qui a redressé et modernisé la Grande-Bretagne, et qui a imposé une politique reprise partout dans le monde, selon la grande presse qui rend à la dame de fer (Stalina en russe) un hommage unanime.

    Oh, bien sûr il y a aussi les ingrats et les aigris qui éructent et blasphèment ça et là. Des perdants.

    Pas tous. Aujourd’hui nous revenons à Tower Colliery, une mine du Pays de Galles qui devaient fermer comme toutes les autres mines suite à la guerre livrée par Thatcher. Sauf qu’à Tower Colliery, les mineurs ont investi leurs indemnités pour racheter leur mine en 1995. Ils l’ont parfaitement gérée, eux-mêmes avec succès jusqu’en 2008 où la mine a du fermer pour des raisons géologiques. Retour sur ce reportage de 1998, histoire de se dire qu’on ne perd pas toujours et que, oui, TINA, il y a des alternatives. »

    c’est ici
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2742

  48. rêveur
    Posted 19 avril 2013 at 21:56 | Permalien

    Et il y a aussi la superbe expérience andalouse, Marinaleda (pas de chômeur, partage du travail, salaire égal pour tous dans la conserverie et dans les champs. Et çà, dans une région dévastée par le chômage)
    « Marinaleda, une utopie vers la paix »
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2544&var_recherche=marinaleda

  49. Posted 19 avril 2013 at 22:01 | Permalien

    Le PS doit entendre la base qui remonte les difficultés des gens d’en bas.
    Tant que le Président Hollande sera entouré de gens pro en com mais n’y connaissant rien à l’ouvrier et à la France d’en bas, nous irons tous dans le mur.
    A quand des gens la haut qui représentent vraiment la France d’en bas?
    A quand des ouvriers, employés, ect.. au lieu de haut fonctionnaires qui représente la France réel?
    Jusque quand le gouvernement misera pour une reprise pendant que nous en bas souffrons fortement de la crise?
    Bref, il est urgent de changer de braquet pour ne pas voir le FN prendre des villes et en jeter la responsabilité sur les militants qui, n’auraient pas su expliquer la méthode Hollande?
    Je dis, nous ne sommes plus dans l’urgence mais bien dans la limite d’une explosion sociale qui du jour au lendemain peu et va arriver si nous devons rester comme ça jusqu’en 2015 année soit disant d’une amélioration…

  50. rêveur
    Posted 19 avril 2013 at 22:05 | Permalien

    et aussi, l’occupation des terres à la Finca (= ferme) Somonte, à Palma del rio, à une cinquantai ne de kilomètres de Marinaleda :
    « Tierra y libertad ! »,
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2430&var_recherche=Somonte

    Bref, la Sociale c’est possible, ça marche et c’est plus efficace que le libéralisme. Vive les impôts, vive la sécurité sociale, vive les retraites, vive les caisses d’assurances chômage. « The witch is dead », dansons avec nos amis anglais.

    « il n’y a pas d’autres choix possibles » dixit M.Valls, comme le TINA (There Is No Alternative) de Tatcher. C’est bizarre non ? Mais bon, beaucoup ici savent que Manuel n’est guère socialiste.
    Rassurez-vous Sebastien, et profitez de ces émissions sur les mineurs et l’angleterre. Car nous n’oublions pas ces Working Class Hero.

  51. rêveur
    Posted 19 avril 2013 at 22:25 | Permalien

    @ NEMO

    Sur le Qui sommes-nous ? de ce cher institut libertarien je trouve ceci :

    « L ‘Institut des Libertés est un think tank indépendant.

    Constitué sous la forme d’un fonds de dotation (loi du 4 août 2008), l’Institut des Libertés est enregistré après de la préfecture de Paris après publication au Journal Officiel. Les statuts sont disponibles en préfecture conformément à la réglementation en vigueur

    L’objet de l’Institut tel qu’enregistré consiste « à développer l’étude et la recherche de la pensée libérale dans son aspect culturel tant en France qu’à l’étranger. Afin d’atteindre cet objectif, l’Institut se propose de développer l’étude, la recherche, la formation et l’éducation relatives aux libertés notamment dans leur rapport à l’économie , à l’art et la littérature et aux comportements sociaux. Le fonds de dotation a ainsi pour objet de soutenir et de conduire toute activité d’intérêt général en vue de valoriser, promouvoir et accompagner le développement et la diffusion des idées libérales auprès du grand public ». »

    Valoriser, promouvoir et accompagner le développement et la diffusion des idées libérales… chouette programme. Rien que cela le discrédite totalement à mes yeux. Le libéralisme n’est pas un symptôme, il est à mon sens le problème. Quid de l’ amitiés de Tatcher avec Pinochet? Ce même Pinochet qui a invité les Chicagos Boys au Chili pour mettre en place les idées libérales de leur maître : Milton Friedman.

  52. rêveur
    Posted 19 avril 2013 at 22:59 | Permalien

    NEMO,

    sans vouloir être vulgaire ni désagréable lorsque tu me dis : « Permets moi, a mon tour, de te suggérer de lire cet intéressant article », je ne peux que te dire  » Désolé, je passe mon chemin. Au vu de leurs buts annoncés, je saisis mal leur soit-disant « indépendance », et ils m’apparaissent bien au contraire comme de la « merde en barre ».  »
    Je n’avais pas besoin de cette référence pour lire dans tes propos de parfaits écrits libéraux. Ce qui ne m’inquiète pas, ni ne me fâche, mais ça ne m’intéresse tout simplement pas. Réflexe d’autant défense intellectuelle pour reprendre le mot de Chomsky. Le socialisme (le partage des richesses produites par le travail) me convainc plus que la morgue libérale / libertarienne. Je m’en vais continuer de rêver avec les Working class Hero.
    https://www.youtube.com/watch?v=njG7p6CSbCU

    Working Class Hero (Héros De La Classe Ouvrière), John Lennon.
    Premier couplet

     » As soon as you’re born they make you feel small
    By giving you no time instead of it all
    Till the pain is so big you feel nothing at all
    A working class hero is something to be
    A working class hero is something to be … »

    « Dès que tu nais ils te rabaissent
    En ne t’accordant pas le moindre temps du tout
    Jusqu’à ce que la douleur soit si grande que tu ne sentes plus rien du tout
    C’est quelque chose d’être un héros de la classe ouvrière
    C’est quelque chose d’être un héros de la classe ouvrière… »

  53. Gilbert Duroux
    Posted 20 avril 2013 at 2:11 | Permalien

    En Italie, les militant de la gauche du parti démocrate ont envahi les sections pour empêcher que les dirigeants de leur parti concluent un accord avec Berlusconi. Il y a une question que je me pose. Qu’attendent les militants de la gauche du PS pour se révolter et empêcher que les dirigeants de leur parti continuent la politique de Sarkozy ?
    La réponse a cette question donnerait des indications sur la sincérité des militants de la gauche du PS.

  54. Posted 21 avril 2013 at 6:10 | Permalien

    Voilà, la loi est votée au Sénat depuis 4 heures … La loi sur l’emploi .

    Le passage en force du gouvernement (un vote bloqué en 3 jours) sonne comme une déclaration de guerre à la gauche de la gauche.
    Marie-Noelle Lienemann a voté contre.

    Les verts se sont abstenus parce que la loi ne serait pas assez équilibrée.
    Pourquoi alors ne pas voter contre ? Quand une loi donne plus de pouvoir aux puissants et moins aux pauvres, on vote contre.

    L’UMP s’est abstenue de voter et probablement retenue de rire.

    Amertume totale et froide.

  55. sébastien
    Posted 21 avril 2013 at 10:02 | Permalien

    Voilà le PS avoté pour l’ANI au Sénat en bafouant la démocratie (en refusant de débattre les amendements du FDG). Merci à Mme Lienneman (désolé pour l’orthographe). tout de même.
    Au final, le PS apparaîtra comme l’unique responsable de la chute du pays et de ses travailleurs car seul à voter pour. Les verts se sont abstenus, l’UMP qui n’en pensait pas moins (voire pire) aussi et passera alors pour le recours (car ils vont dire qu’ils se sont abstenus, vous savez même pratique que le PS de Hollande pour les traités scélérats de l’UE)avant de nous imposer encore pire projet de loi. Bref, merci qui? le PS qui vient de se suicider, cela je m’en moque mais pire, vient de frapper au coeur les plus vulnérables d’entre nous. Cela est de la trahison rien d’autre, un reniement de la gauche.

  56. Posted 21 avril 2013 at 10:36 | Permalien

    Pour bien des gens de gauche , le gouvernement actuel pose le problème de la trahison véritable ou ressentie comme telle .

    De quoi hésiter entre le  » « La trahison peut être le fait d’une intelligence supérieure, entièrement affranchie des idéologies civiques. » , ou le « « on fait plus souvent des trahisons par faiblesse que par un dessein forcé de trahir. » .

    http://www.evene.fr/citations/theme/mensonge-trahison-traitrise-traitre.php

  57. Gilbert Duroux
    Posted 21 avril 2013 at 13:25 | Permalien

    Pour le ministre du Travail, Michel Sapin, «c’est un moment de progrès, ce sont des opportunités nouvelles dans le dialogue social qui s’ouvrent». A contrario, le communiste Dominique Watrin a accusé le PS d’avoir «bradé le code du travail et les droits des salariés». «Les efforts demandés au patronat sont flous tandis que ceux demandés aux salariés sont sonnants et trébuchants», a renchéri Mme Lienemann, de l’aile gauche du PS. Quant au groupe écologiste, il a ainsi justifié son absention : «Si des progrès existent, les reculs étaient trop importants (mobilité contrainte, licenciements massifs facilités, changement des clauses du contrat imposé au salarié) pour emporter notre adhésion».
    http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0202718666174-loi-sur-l-emploi-le-gouvernement-tente-d-accelerer-le-debat-560123.php

    La lâcheté des Verts est ainsi soulignée.
    Quand au PS, une fois de plus il montre que sa nature profonde est de droite, contrairement à ce qu’essaie de nous faire croire Gérard Filoche (je ne sais pas pour quelle raison il s’obstine contre l’évidence).

  58. rossignoli
    Posted 21 avril 2013 at 15:24 | Permalien

    http://www.lefigaro.fr/politique/2013/04/18/01002-20130418ARTFIG00414-le-texte-sur-l-emploi-sous-l-oeil-des-senateurs.php

    Le point de vue de serge Dassault: à lire !!!!

  59. rossignoli
    Posted 21 avril 2013 at 15:28 | Permalien

    «Je sais que le gouvernement est opposé à ce que vous appelez précarité, mais il vaut mieux travailler dans un emploi précaire, qui peut se renouveler, que rester au chômage», a insisté Serge Dassault dans l’hémicycle du Sénat.

    C’est bien, bravo !!!!

  60. sébastien
    Posted 21 avril 2013 at 15:48 | Permalien

    Comme historiquement le parti socialiste est de gauche, les gens pensent que ce parti est encore et automatiquement de gauche comme le dit mr filoche. Mais un parti n’est pas une chose vivante, douée d’une raison propre, c’est un rassemblement d’hommes et de femmes dirigé par des hommes et des femmes en perpétuelle évolution en fonction des idées et prises de position de ces gens qui le dirigent. Par conséquent si les personnes qui le dirigent appliquent des idées de droite alors il me semble que ce parti est bel et bien à droite même si historiquement il était à gauche et même si la base se dit de gauche (bien qu’il vote majoritairement pour la motion de « droite de la gauche »). L’argumentation du style, le PS est de gauche donc le gouvernement est à gauche même s’il fait de la politique libérale de droite me contrarie. Cela entretient le flou dans l’esprit des gens, empêche tout changement véritable (rengaine d’alternance PS/UMP)et retarde la formation d’une grande et véritable alliance de gauche qui effraiera les néo libéraux dont font partie les membres de ce gouvernement. Alors maintenant que le PS a voté seul l’ANI, que ferez-vous, que direz-vous à nos gouvernants de « gauche », aux électeurs de gauche, mr Filoche? Bon courage, car que ce doit être difficile à avaler ce poison voulu et voté par ce gouvernement.

  61. André
    Posted 21 avril 2013 at 17:16 | Permalien

    Les choses sont maintenant claires, à moins de dire que la terre est plate. La mise en place d’une politique à la Schröder ou la Blair est lancée.

  62. lionel mutzenberg
    Posted 21 avril 2013 at 17:59 | Permalien

    N’importe comment ils se foutent bien de ce que nous pensons, nous les avons élus pour encore quatre années, et la seule chose qui leur importe c’est leurs ré-élections en 2017.S’il ne sont pas réélus ? Ils feront comme ces dix dernières années, de Chirac et Sarkozy, semblant d’être dans l’opposition, se mélant à nos cortèges de manifestations, tout en veillant à ce que leurs patrimoines personnels augmentent dans la même proportion que le nombre de chômeurs, de pauvres, de précaires.
    Pleurnichant, à la moindre occasion, sur le sort de ces pauvres gens victimes…de la droite.
    Un coup de balai ? Rien qu’un coup ! vous croyez vraiment ?
    La trahison date de 1983, quand allons nous nous réveiller ?

  63. Jacques Noblia
    Posted 22 avril 2013 at 8:01 | Permalien

    Bonjour, je suis signataire de la motion 4 et j’approuve totalement l’intervention de G.Filoche au BN. Ce rapprochement entre les deux motions est pour moi impératif et urgent.

  64. Posted 22 avril 2013 at 14:02 | Permalien

    merci, mais faites le savoir vite dans votre motion, nous devons nous mettre d’accord avant le 26 avril et le 30 avril dead line ; bien a vous, gerard

  65. Posted 22 avril 2013 at 14:03 | Permalien

    vaut mieux se couper une main que les deux

  66. Posted 22 avril 2013 at 14:26 | Permalien

    Etonnante la capacité de M. Filoche à s’attiser les ressentiments de lecteurs visiblement proches de ses idées… S’il se battait pour l’égalité des droits des homosexuels, sans doute militerait-il dans un parti homophobe; s’il avait choisi la lutte contre la pauvreté, il aurait mis ses talents au service de la fondation lvmh; s’il avait préféré combattre le racisme, le gud aurait eu sa préférence. Car lutter de l’intérieur est comme chacun sait la meilleure stratégie; influencer, convaincre et moraliser font mieux que s’opposer, combattre et lutter. M. Filoche est le hacker de la politique: il en connait toutes les ficelles, mais réserve ses compétences au service du pouvoir.

  67. rossignoli
    Posted 22 avril 2013 at 18:19 | Permalien

    Mouais l’aile gauche du PS commence à paniquer et essayer de sauver les meubles !!!

    C’est le mieux à faire quand le bateau coule !!!

  68. Posted 22 avril 2013 at 18:22 | Permalien

    trop drôle, ca fait 93 jours qu’on milite, 50 articles, 50 réunions dans toute la France, devant plus de 7500 personnes, 30 médias, contre l’ANI Medef, et l’autre « mambrini-rossignoli », il arrive et il dit qu’on se réveille,

    j’arrive pas a comprendre que des trolls obscurantistes comme ça viennent ainsi nous agresser contre tout bon sens sur ce mur…

    Débat sur l’accord national interprofessionnel entre @gerardfiloche et @jmgermain à suivre demain mardi 23 avril dès 8h20 sur #f_inter #ANI

  69. Posted 22 avril 2013 at 18:27 | Permalien

    guignol !
    nous sommes 12 000 socialistes à la motion 3 D&S
    on n’est pas « hacker » mais militants;
    militants, ça vous parle ?
    pas a LVMH, mais dans le premier parti de gauche de ce pays, vous savez celui qui a 17 millions d’électeurs de gauche… ouvrez un journal, « normal »

  70. rossignoli
    Posted 22 avril 2013 at 22:42 | Permalien

    Ah écoutes !! personne ne t’agresse !!

    Nous,ont voit seulement ce qui est en train de se passer !!

    Un parti de gauche qui fait légiférer un texte mortifère pour 23 millions de travailleurs : c’est un peu plus que 17 millions d’électeurs !!

    Les français n’ont pas voté contre un homme, ils ont dit non à la politique ultra-libérale !!

    Si le nouveau gouvernement décide de mener une politique ultra-libérale , il connaîtra le même rejet !!

    Les gens ne vont pas se poser la question: sarkozy? hollande ?? ils vont juste retenir ce qu’il y a a retenir :  » ultralibéralisme « .

    Ultra-libéralisme bleu ou rose, c’est pas un changement de couleur qui fera accepter l’ultra-libéralisme.

    Avec l’ANI, ce gouvernement prend la mauvaise direction !!!

    C’est tout ce que nous venons vous dire sur ce mur .

    Il n’ y a plus beaucoup de partis socialistes au pouvoir en Europe, il est donc évident que personne ne souhaite que le PS échoue en France. Le peuple français ne le souhaite pas et d’autres peuples européens non plus .

    Si ce gouvernement ne réussit pas, ça sera tout simplement catastrophique, avec le retour d’une droite ultra-libérale à la solde des pouvoirs financiers qui essayera d’écraser encore plus les populations .

    Alors le fait que le PS est pris un très mauvais départ, cela ne nous réjouit pas, bien au contraire !!!

    Disons que là, c’est pas que nous sommes inquiets, c’est un peu plus que cela : nous sommes hyper, hyper inquiets !!!
    Si on fini par ce retrouver avec zéro partis socialistes au pouvoir en Europe pour essayer de faire changer de cap à la politique européenne, ça va devenir le chaos social explosif !!! c’est d’ailleurs malheureusement déjà le cas !!

  71. Gilbert Duroux
    Posted 23 avril 2013 at 1:06 | Permalien

    17 millions d’électeurs… c’était avant.
    Tu crois qu’on a tous une mémoire de poisson rouge ?

  72. rêveur
    Posted 23 avril 2013 at 10:56 | Permalien

    @ Rossignoli

     » Nous,ont voit seulement ce qui est en train de se passer !!  »

    Oui ! Et pas seulement « Nous », mais beaucoup de gens le voient :

    Un exemple, le monde diplomatique d’avril (journal sérieux s’il en est)

    « Un an de présidence socialiste
    Social-défaitisme à la française »
    http://www.monde-diplomatique.fr/2013/04/BULARD/48964

  73. rossignoli
    Posted 23 avril 2013 at 11:12 | Permalien

    Effectivement !!! les partis socialistes anglais et allemand commencent à prendre leurs distances avec hollande, quand ils le rencontre, c’est brièvement et discrètement pour éviter le discrédit !!!!

  74. Laurent G
    Posted 23 avril 2013 at 13:49 | Permalien

    « ca fait 93 jours qu’on milite, 50 articles, 50 réunions dans toute la France, devant plus de 7500 personnes, 30 médias, contre l’ANI Medef, »

    résultat = ZERO … CQFD

  75. Posted 23 avril 2013 at 13:59 | Permalien

    ah oui, vous etes un homme encourageant vous ! « militant » sans doute ?

  76. Gilbert Duroux
    Posted 23 avril 2013 at 20:13 | Permalien

    Je comprends que le constat ne te fasse pas plaisir. Mais c’est la réalité. Ça ne sert à rien de le nier comme tu le fais. Ni de spéculer sur la qualité des militants que tu as en face de toi. On peut tout à fait militer en dehors du parti dit socialiste, tu sais.
    Et tu n’arriveras jamais à faire croire qu’il suffit de les habiller d’une étiquette « socialiste » pour que des mesures de droite (c’est toi même qui a parlé d’ANI MEDEF. Il faut dire aujourd’hui ANI MEDEF-PS) deviennent des mesures de gauche.

  77. gigi
    Posted 24 avril 2013 at 0:52 | Permalien

    Il y a peut être 12000 militants à la gauche du PS, le nez dans le guidon, bravo, mais le militantisme ne se suffit pas à lui même.
    Car ce qui compte ce sont les 287 députes PS qui ont voté pour l’ANI tandis que 6 autres votaient contre.
    Alors on peut bien se poser quelques questions, ces 6 là qui n’ont aucune influence, que font-ils au PS, qu’est-ce qu’ils en espèrent encore ?
    Et cette fameuse aile gauche qui ne pèse en rien sur les choix du gouvernement, elle espère quoi au juste ?
    Avec tout le respect que je porte à Mr Filoche, qui est infiniment plus compétent et plus militant que moi, ça me parait légitime de se poser ces questions, et d’avoir autre chose comme réponse qu’une vertueuse indignation militante .

  78. gigi
    Posted 24 avril 2013 at 2:00 | Permalien

    Une autre chose que j’ai beaucoup appréciée, c’est quand le camarade Président, en pleine affaire Cahuzac, a épinglé la Légion d’Honneur au revers du veston de ce cher vieil Yvon Gattaz, un homme qui a tant œuvré pour les salariés et le socialisme !
    Les paris sont ouverts, combien de temps faudra-t-il pour qu’un ponte du PS décore Mme Parisot ?

  79. Gilbert Duroux
    Posted 24 avril 2013 at 15:17 | Permalien

    @ Gigi
    C’est pas 6 députés PS qui ont voté contre l’ANI, mais 4. 2 des 6 ont dit s’être trompé de vote (voir compte-rendu de l’AN).
    La gauche du PS pèse donc 4/293, soit 1,3 % environ. On peut donc comprendre qu’elle n’influe sur rien du tout et qu’elle soit obligée d’avaler des tonnes de couleuvres.
    Sa seule utilité est de donner un alibi de pluralisme au parti dit socialiste.
    La démonstration est faite qu’on ne peut pas agir de l’intérieur lorsqu’on est groupusculaire.

One Trackback

  1. [...] http://www.filoche.net/2013/04/14/intervention-gerard-filoche-au-conseil-national-du-ps-samedi-13-av... WordPress:J’aime Chargement…   Poster un commentaire [...]

Déposer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera jamais transmise.

*