Le « vrai » travail ?

Le “vrai” travail ? Celui des 600 accidents mortels, des 700 suicides, des 4500 mutilés au travail par an ? Celui des droits violés, des licenciements sans motif et des heures supp’ impayées ?

Le « vrai » travail ?  Celui des maladies professionnelles, des 100 000 morts de l’amiante, TMS, surdité, cancers, qui augmentent, sont sous-déclarées, sous réparées.

Le « vrai » travail ? Celui dont Sarkozy a diminué le niveau des indemnités journalières en cas d’arrêt forcé pour accident du travail ?

Le “vrai” travail ? 150 000 accidents cardiaques et 100 000 accidents vasculaires par an dont entre 1/3 et 50 % liés au travail…

Le “vrai” travail ? Ce jeune ascensoriste de 26 ans écrasé par l’engin qu’il réparait, à cause de la compétition sauvage « libre et non faussée » entre Otis, Koné, Schindler et Thyssen

Le “vrai” travail ? Et les milliers d’ouvriers désamianteurs que Sarkozy laisse en ce moment mourir sans protection par refus d’un moratoire alors que de récentes études scientifiques ont découvert des nouvelles fibres cancérogénes ?

Le « vrai » travail ? Celui de l’ouvrier de 55 ans devant son marteau piqueur ?   De l’instituteur de 62 ans pour sa 41e rentrée devant sa classe d’enfants ?   De l’infirmière qui soigne encore à 65 ans ?   De ceux pour lesquels le travail est devenu si pénible physiquement et mentalement depuis le report de l’âge de la retraite ?

Le “vrai” travail ? Celui des mini-jobs, des stages, des 800 000 emplois saisonniers, des millions d’intérims et de CDD à répétition ?  Celui des millions de précaires ? « La vie, la santé, l’amour sont précaires…  pourquoi le travail ne le serait-il pas? » (Parisot)

Le « vrai » travail ? Celui des millions de travailleurs pauvres qui n’arrivent pas à se loger et à vivre décemment avec leurs salaires, ceux qui dorment dans mobiles homes, qui mangent des pâtes à partir du 10 du mois, et n’ont de la viande que 3 fois par mois, que les « franchises » empêchent d’aller chez le toubib, et qui ne peuvent se payer ni le dentiste ni des lunettes  ?

Le “vrai” travail ? Celui des travailleurs handicapés exclus du dispositif retraite anticipée et pour lesquels les patrons paient une faible taxe plutôt que de les embaucher

Le « vrai » travail ? Celui du milliard d’heures supplémentaires non déclarées, non majorées, non payées attribuées à ceux qui ont un boulot au détriment de ceux qui n’en ont pas ?

Le « vrai » travail ? Celui des femmes qui gagnent 27 % de moins que les hommes ?  85 % des temps partiels sont des femmes non qualifiées, ont elles un « vrai » travail ?

Le « vrai » travail ? Celui des jeunes à 25 % au chômage et à 80 % en CDD ?

Le « vrai » travail ? Celui des immigrés, forcés à bosser sans droits et sans papiers par des esclavagistes et marchands de sommeil bien franchouillards ?

Le « vrai » travail  ? Celui des seniors licenciés, 2 sur 3 à partir de 55 ans et qui ne peuvent cotiser que 35 annuités alors que 42 sont exigés dorénavant pour une retraite décente ?

Le « vrai » travail ? Celui du partage féroce et forcé du temps de travail entre sur-travail sous-travail et sans-travail, avec des centaines de millions d’heures supplémentaires, trois millions de temps partiels à 60 % subi,  cinq millions de chômeurs ?

Le « vrai » travail ? Celui des 1 à 4 millions de travailleurs du dimanche (essentiellement des femmes pauvres et précaires), des 4,3 millions qui travaillent de nuit, de ceux qui subissent des horaires postés, 3X8, 4X8, modulés, annualisés, flexibilisés au détriment de leur vie de famille ?

Le « vrai » travail ? Celui des restaurateurs dont 1 sur 4 utilisent des clandestins, non déclarés dans le fond de leur cuisine ?

Le “vrai” travail ? Celui  d’exploitants agricoles qui tuent des inspecteurs du travail pour pouvoir abuser d’immigrés clandestins ?  Tandis que des petits agriculteurs et ouvriers agricoles exploités par les intermédiaires et grands commerces survivent dans la misère.

Le “vrai” travail ?  Celui des manœuvres, la « viande » que méprisent les contremaîtres dans les grosses entreprises de BTP ?

Le “vrai” travail contre le droit du travail ?  Celui qui ne fait jamais grève, qu’on ne voit jamais manifester, qui n’est pas syndiqué, qui piétine son collègue ? Le pauvre exploité apeuré qui  souffre, se tait, et approuve son patron comme une dinde qui vote pour Noël ?

Le “vrai” travail « sans statut » ? « La liberté de penser s’arrête là où commence le Code du travail » selon Mme Parisot. Et la mise à mort du statut de la Fonction publique par une « RGPP » indigne ?

Le « vrai » travail ? Pas celui des fonctionnaires, car naturellement ces gens-là ne travaillent pas… ce sont des boulets improductifs selon Sarkozy.

Le « vrai » travail… sans loi ?  Celui sans état de droit dans les entreprises,  sans protection des contrats,  sans promotion dans les carrières, sans garantie de l’emploi ?

Le « vrai » travail sans protection sociale ? Sans salaire brut, sans cotisations, ce que Sarkozy rebaptise « charges sociales » et qu’il veut abaisser, le Medef réclamant leur suppression?

Le « vrai » travail ? Celui des conventions collectives, vieillies, foulées aux pieds par un patronat qui ne les négocient plus ?

Le “vrai” travail sans syndicat ?  Mais sans syndicat,  il n’y aurait rien, pas de Smic, pas de durée légale, pas de congés payés, pas de sécurité sociale, pas de code du travail

Le « vrai » travail  ?  Sans CHSCT, sans hygiène sécurité, sans médecine du travail renforcée et indépendante, sans inspection du travail, alors que Sarkozy a affaibli toutes ces institutions  ?

Le « vrai » travail ? Celui sans délégué du personnel, sans comité d’entreprise, sans CHSCT, sans institution représentative du personnel ?

Le “vrai” travail ? à France Télécoms, des dizaines de suicides, faute inexcusable du patron de combat qui licencie, stresse, harcèle, casse.

Le “vrai” travail ? Parlons en ! Stress, risques psychosociaux, harcèlement, souffrances, suicides, chantage à l’emploi, management de combat ?

Le « vrai » travail ? Celui sans justice qui remet en cause les élections prud’hommes et taxe de 35 euros ceux qui sont obligés de les saisir pour faire valoir leurs droits

Le “vrai” travail ? Les travaux les plus durs sont les plus mal payés, restauration, nettoyage, transports, entretien, industrie.  Dans le bâtiment, 1,1 million bossent surexploités, maltraités, mal payés, accidentés, et meurent sans retraite.

Le « vrai » travail ? Celui des 900 000 foutus dehors par « rupture conventionnelle » de gré à gré sans motif et sans mesure sociale ?

Le « vrai » travail ?  Celui soumis au chantage à l’emploi, aux licenciements sans cause réelle et sérieuse, abusifs, boursiers et incontrôlés ?

Le « vrai » travail ? Celui soumis à la spéculation de la finance, des fonds de pension cyniques et rapaces, celui des Molex, de Sea France, de Gandrange et Florange, de Continental, Freescale, de Lejaby, de Pétroplus, ou des Fonderies du Poitou, de toutes celles et ceux qui ont du se battre pour le garder ?

Le « vrai » travail ? Celui des auto-entrepreneurs, un million en théorie, la moitié en réalité, qui se font exploiter comme faux salariés, à bas prix et sans protection sociale ?

Le « vrai » travail ?  Celui des fausses externalisations, de la fausse sous-traitance, du marchandage, du prêt illicite de main d’oeuvre, des marchés truqués  ?

Le “vrai” travail ? Celui qui bosse dur pour survivre misérablement ou celui qui exploite dur les autres pour vivre dans des villas dorées, avec des millions d’euros cachés aux Iles Caïman ?

Le “vrai” travail ? Celui des actionnaires, des rentiers, des riches, des spéculateurs, traders ou autres banksters du Fouquet’s qui gagnent 600 SMIC par an en dormant ?

Le travail n’a jamais enrichi personne, ce qui enrichit c’est d’exploiter le « vrai » travail des autres.

Le « vrai » travail ? Celui de Maurice Lévy patron qui se ramasse 16 millions d’euros d’argent de stocks option de poche pillés sur les richesses produites par les salariés et des patrons qui s’augmentent de 30 % par an.

Le “vrai” travail ? Qu’est ce qu’il y connaît ce cul doré de Sarkozy ?

 

D’ailleurs, quelques jours plus tard, Sarkozy nie avoir parlé de « vrai » travail puis se repent : l’expression « vrai travail » n’était « pas une expression heureuse » sur France le jeudi 26 avril. Et d’appeler à un rassemblement des travailleurs « sans statut » le 1er mai au Trocadéro. Une de ses calembredaines qui se rajoutent aux autres, à comparer avec un autre de ses discours méconnu tenu devant l’OIT le 15 juin 2009.


71 Commentaires

  1. Bize
    Posted 24 avril 2012 at 10:51 | Permalien

    Bravo!

  2. Degrange
    Posted 24 avril 2012 at 11:19 | Permalien

    Bonjour !
    Bel article.
    Je vous recommande également, sur le même propos, l’article « travailler plus,… pour ? » à l’adresse :

    http://www.idee-envoyee.com/article-travailler-plus-et-apres-100917415.html

    Bonne lecture !

  3. binicaise
    Posted 24 avril 2012 at 12:12 | Permalien

    Ancien controleur dans une URSSAF je me reconnais dans votre texte, comment avoir le culot de dire les vrais travailleurs, ceux qui travaillent dur, quand le même personnage et son parti les a condamné aux travaux forcés à perpétuité.
    Car comment appelé cela autrement le fait d’obliger un travailleur du batiment, un travailleur posté ou avec des horaires disoontinus etc à prendre sa retraite à 62 ans dans le meilleur des cas et 67 ans dans le pire des cas .
    Et c’est cet homme là qui veut parler au nom des travailleurs j’ai honte pour mon pays ….
    De plus je voudrais qu’une fois pour toutes comme l’a si bien souligné Mr Poutou on cesse de dire charges sociales pour les cotisations sociales et assistanat pour dire solidarite, je pense spécialement au chomeurs qui sont indemnisés par des cotisations payées pendant leur activité ,…
    Il est plus que temps que le candidat que je soutiendrai au second tour rappelle ces principes de solidarité entre les travailleurs au travers de leurs cotisations qui sont un salaire différé en ce qui concerne les cotisations patronales ou une retenue salariale pour les cotisations ouvrières .
    Nos gouvernants actuels semblent avoir oublié ces légers détails .
    Je lis avec toujours beaucoup d’intêret votre lettre .
    Bon courage amicalement Jacqueline

  4. Spartakus
    Posted 24 avril 2012 at 12:44 | Permalien

    J’étais il y a encore quelques semaines magasinier manutentionnaire.J’ai 50 ans. À cause de mon travail, j’ai quasiment perdu l’usage de mon bras droit à cause d’une capsulite de l’épaule et d’un syndrome de conflit. Je suis désormais chômeur car inapte.
    Je n’ai pas choisi ce qui m’arrive. Je crois qu’aucun chômeur au monde ne choisi d’être chômeur et de se sentir inutile, et d’avoir des douleurs qui empêchent de dormir la nuit.

    Je n’oublie pas que Martine Aubry à supprimé pas mal d’Inspecteurs du Travail. Et la visite médicale tous les deux ans au lieu de tous les ans ?

    J’ai connu les 40 heures. J’ai connu les 39 heures. J’ai connu les 35 heures. 35 heures pour les emplois pénibles, qui cassent l’organisme, qui détruisent le physique, c’est encore trop, c’est encore beaucoup trop. Ils vont faire quoi ? Rétablir les 40 heures, les 45 heures ? Supprimer le smic ? Supprimer la 5ème semaine de congés payés ?

    Monter les gens contre les uns contre les autres… Trouver des boucs émissaires. Quelle sale époque. Je n’ai pas connu la 2ème guerre mondiale, mais je suis sûr que juste avant, l’ambiance était aussi pourrie qu’actuellement.

    Merci pour votre billet sur le vrai travail Monsieur Filoche. Je ne sais pas de quoi sera fait demain, mon demain, ni le demain des ouvriers et des employés. J’espère qu’il sera meilleur que notre présent.

  5. nicoleB
    Posted 24 avril 2012 at 13:07 | Permalien

    Bravo pour ce texte ! et honte aux vrais bonimenteurs dont le travail consiste d’abord à abuser les autres !

  6. Posted 24 avril 2012 at 13:39 | Permalien

    Bonjour, je dois faire vite j’y reviendrai plus tard mais c’est une honte de la part d’un président de la république en exercice ! Encore plus d’1 votant sur 4 a le choisir, mais quand auront-ils enfin compris ?

  7. BON
    Posted 24 avril 2012 at 14:06 | Permalien

    voici l’ambiguité de la valeur travail pour sarko:

    http://2ccr.unblog.fr/2011/04/08/travail-famille-patrieet-petits-mensonges/

  8. Posted 24 avril 2012 at 14:25 | Permalien

    Mais l’histoire la plus drôle concernant le « vrai travail », n’est-elle pas encore celle d’Aline Tilleul ?
    http://alinetilleul.over-blog.com/article-choses-promises-57737613.html

    Aline Tilleul travaillait depuis plus de 10 ans sur des projets européens et parlait d’ailleurs 5 langues, lorsqu’elle eut le malheure de rencontrer cet écologiste qui se croit fameux, un triste sire … Tout ce que ce brave homme avait trouvé pour cette très belle, alors que par ailleurs il avait fait (ou essayé de faire) entrer toute sa famille au Parlement européen (et ses satellites) fut ce livre :
    http://www.thebookedition.com/la-fille-qui-n-aimait-pas-ses-seins-aline-tilleul-p-22924.html

    Si la morale a une histoire, il faudra l’inventer … ou comment devient-on sans emploi … grâce aux mesures des bobos.

  9. Alex
    Posted 24 avril 2012 at 14:31 | Permalien

    Ancien ingénieur Hygiène-Sécurité et président de CHSCT d’une grande entreprise, j’approuve sans réserve cet article et j’y adhère totalement.
    Un Citoyen de la France « silencieuse ».

  10. Blanche
    Posted 24 avril 2012 at 14:38 | Permalien

    Bravo !
    Direction partage sur ma page Facebook et mon tweet !! :-)

  11. Posted 24 avril 2012 at 14:42 | Permalien

    Très beau texte, vraiment. Très, très juste. A ce titre, je préfère encore le faux travail.

  12. Rosy Rosa
    Posted 24 avril 2012 at 14:52 | Permalien

    tout est dit
    merci Mr Filoche

  13. lionel mutzenberg
    Posted 24 avril 2012 at 15:17 | Permalien

    Merci pour cette mise au point sur le vrai travail.
    Ce matin j’écoutais Henri Guaino sur France Inter nous parler du vrai travail, du 1er mai, qui n’est pas réservé aux syndicalistes.
    Ce qui est vrai, sous Vichy la fête du travail avait une toute autre signification. Mais bon, à 250 000 euros de revenus par an, le vrai travail, pour ces gens la, c’est de faire travailler les autres.

  14. Juj
    Posted 24 avril 2012 at 16:58 | Permalien

    Travaillant dans un Tribunal du Contentieux de l’Incapacité; je suis bien placé pour rendre hommage à la patience des accidentés du travail qui attendent plus d’un an pour bénéficier d’une contre-expertise, torchée en 1/4 d’heure, à l’issue de laquelle le médecin-expert annonce à un pauvre bougre incrédule, cassé par des années de dur labeur, qu’il « est dans un trés bon état général », et qu’il est quand même gonflé de déranger la justice pour si peu…

  15. Jamesdebelair
    Posted 24 avril 2012 at 16:59 | Permalien

    Bon, comme d’habitude vous n’y allez pas dans la nuance, mais tout ça est tellement vrai.
    Un ex DRH

  16. Regina Garcini
    Posted 24 avril 2012 at 17:28 | Permalien

    MERCI POUR VOTRE ARTICLE !

    À PROPOS DE FAUX TRAVAIL
    Ce matin à 7h 46, Christophe Barbier sur Itélé a interviewé Julien Dray.
    Au bout d’une minute d’interview, il balance, je cite : « « le vrai travail, c’est contre le faux travail, c’est-à-dire L’ASSISTANAT, c’est à dire ceux qui sont payés à rien faire et puis L’EMPLOI PUBLIC !!!! » ?

    http://www.itele.fr/emissions/chronique/linterview-politique-de-christophe-barbier?fb_comment_id=fbc_10150806815390223_32318352_10151556095080223

    C’était tellement inattendu que Julien Dray n’a même pas relevé que l’on qualifie l’emploi public de « faux travail » … L’assistanat, on avait l’habitude … Hélas.
    Que fait-on de cela ?

    On demande que des excuses publiques soient prononcées ? On le demande à Barbier et à Sarkosy ?

  17. Didier
    Posted 24 avril 2012 at 18:16 | Permalien

    Bravo Mille fois bravo !!

    Un bémol pour le cul doré : Il sait passer la cireuse !!
    Je fais suivre ce billet de l’Express :

    « Après ses classes, effectuées au Bourget (Seine-Saint-Denis) en décembre 1978, il est affecté à la BA 117, dans le quartier de Balard, à Paris. Il appartient au Groupe rapide d’intervention (GRI), qui n’a rien d’une force spéciale :
    le GRI s’occupe de la propreté…
    Tous les matins, de 6 à 9 heures, Sarkozy passe la cireuse – la polish machine – dans les halls de l’état-major de l’armée de l’air ».
    « Il était gondolier de couloir », s’amuse un ancien condisciple. « Il sortait aussi les poubelles, précise un autre.

    http://www.lexpress.fr/informations/quand-le-soldat-sarkozy-passait-la-cireuse_723234.html

  18. jeff
    Posted 24 avril 2012 at 19:24 | Permalien

    Merci merci merci merci !!!!! Merci !!!!!

  19. Sprlmvitch
    Posted 24 avril 2012 at 21:15 | Permalien

    Je viens d’apprendre 3 « choses »…1/ 13% d’ouvriers dans la population française…2/ 22% d’ouvriers parmis les morts sur nos routes…3/ 8% d’ouvriers parmis les condamnés pour délits routiers graves…Cela signifie clairement que la fatigue au travail et l’éloignement entre les lieux de travail et de vie TUENT…A bon entendeur, salut!!!
    Ce message s’adresse aux moralistes de merde qui fustigent la soit-disant violence routière et approuvent l’abjecte répréssion contre les automobilistes…

  20. Posted 24 avril 2012 at 22:16 | Permalien

    Le Huffington Post a rapporté largement (http://www.huffingtonpost.fr/2012/04/23/nicolas-sarkozy-vrai-travail-1er-mai_n_1444990.html?ref=tw ) les propos du candidat-président-sortant; une phrase-phrasicule, des mots sans verbe- a été peu commentée : « Il y aura un très grand rassemblement le 1er mai autour du travail, et on défendra nous vraiment le travail. Pas le statut, le travail ». «  »Pas le statut, le travail »"…

    Mon tweet suivi derechef : « NS : « Pas le statut, le travail » ; le « vrai travail », c’est donc le travail précaire, hors statut ? @NicolasSarkozy cc @fhollande #FH2012″ https://twitter.com/#!/al1c/status/194539737959243778

    Je n’attends plus la réponse, j’imagine NS trop occupé à sa fuite en avant d’expressions sans fondement et de formules sans suite.

  21. Gilbert
    Posted 25 avril 2012 at 6:39 | Permalien

    Gérard, si tu avais un tant soit peu l’oreille de Hollande, tu le convaincrais de manifester avec nous le 1er mai, non ? Au lieu de s’abriter derrière la mémoire de Bérégovoy à honorer.

  22. Villard
    Posted 25 avril 2012 at 8:38 | Permalien

    Bravo !
    Je ne peux qu’être d’accord avec votre billet. Il faut chasser de son poste cet escroc qui se dit l’ami du peuple et qui n’est qu’un menteur et un tricheur. Sarkofric, DEGAGE ! Et avec lui, toute cette bande de l’UMP qui est une honte pour notre pays et qui sévit depuis trop longtemps.
    Merci et…Kénavo !

  23. Ange
    Posted 25 avril 2012 at 9:09 | Permalien

    « Le « vrai » travail ? Celui soumis au chantage à l’emploi, aux licenciements sans cause réelle et sérieuse, abusif, au harcèlement moral, de socialistes qui comme André Vallini, sera peut-être le Ministre de la Justice de Hollande ? »

    M. Filoche, vous en pensez quoi ! N’est-ce pas aussi scandaleux que toute cette énumération !!!

  24. Posted 25 avril 2012 at 10:52 | Permalien

    bah… non. Un conflit civil existe visiblement, mais je n’en connais pas les détails du dossier et n’ait pas à en juger. Cependant UN conflit de ce type non, ne vaut pas cette énumération-là.

  25. Posted 25 avril 2012 at 10:53 | Permalien

    Tu es insatiable en griefs ! tout le PS appelle partout a manifester, je reviens de Charente ou le mot d’ordre a été donné en public pour Rochefort le 1er à 10 h 30 avec les syndicats…

  26. Posted 25 avril 2012 at 11:00 | Permalien

    oui il précise même « le travail dur, non protégé… »

  27. Posted 25 avril 2012 at 11:02 | Permalien

    mais vous trouvez qu’en cette période électorale hard, Sarkozy va dans la nuance ?

  28. EGYL
    Posted 25 avril 2012 at 11:49 | Permalien

    Leur vrai travail n’est pas le nôtre, nous n’avons pas été augmentés de 140% en 2007

  29. audsel
    Posted 25 avril 2012 at 12:44 | Permalien

    BRAVO Mais que dire des tricheurs sur lesquels s’appuie sarkosy pour vehiculer la haine ? poses café interminables, bavardages incessants sur les petits problèmes domestiques, voire de coeur!tout cela payé par l’entreprise ou le contribuable, sans oublier les professionels du congé pour maladie de soi ou des enfants pour qui les jours d’absence ne sont pas liés à un souci familial de santé mais tout simplement de congés en plus. Ces tricheurs sont peutêtre une minorité, mais je les ai cotoyé au travail ou chez d’autres entreprises ou administrations. Sarko le sait et en profite. Nous le savons aussi et hélas je ne vois pas bien ce que l’on peut faire efficassement contre une telle image si facile à stigmatiser. Qu’en pensez vous ?

  30. Posted 25 avril 2012 at 13:55 | Permalien

    mais en France, nous sommes les plus productifs au monde !

  31. audsel
    Posted 25 avril 2012 at 14:40 | Permalien

    d’accord. Donc il faut le dire , le répéter et le dire encore. Mais cela ne résoud pas le problème des parasites sur lesquels s’appuient sarko et les fachos!;lesquels parasites volent la place de ceux qui sont vraiment productifs et souvent mal reconnus!: le lèche-cul qui reste tard le soir pour se faire voir du patron et dont la femme peut-être s’est mise en maladie pour faire ses vitres!ancien cadre supérieur de banque j’ai bien connu le problème,et le lèche-cul auquel je pense se pavannait aux meeting de Chirac et prétendait que le pen n’avait pas tort!

  32. Bejka
    Posted 25 avril 2012 at 15:58 | Permalien

    Bravo pour ce texte et merci pour le combat que vous menez.
    Je suis fils d’ouvriers et mes parents sont déjà usés par le travail à encore 5 années de la retraite, je connais les « vrais » travailleurs sans doute mieux que notre président.
    Bonne continuation et vive le socialisme!

  33. Posted 25 avril 2012 at 16:22 | Permalien

    En complément de l’article, voir également :

    Ma Zone Contrôlée…VA MAL!
    Conditions de travail et santé des salariés dans le nucléaire…maintenant vous saurez !
    Sous traitant OUI . Esclave NON ! CITOYEN…

    Sincère salutation Mr Filoche
    Gilles

  34. ydaho
    Posted 25 avril 2012 at 19:30 | Permalien

    Vous savez cela .. Que faites vous encore au PS ?

  35. Posted 25 avril 2012 at 19:34 | Permalien

    mais nous sommes des millions d’électeurs qui savent cela et qui votent PS, vous ne le saviez pas ? Il faut vous renseigner, il faut sortir…

  36. ydaho
    Posted 25 avril 2012 at 21:32 | Permalien

    je ne vote plus PS …. depuis 2002 .. je vote front de gauche, et tôt ou tard nous l’emporterons .. Justement je sors .. Je vous respecte monsieur Filoche, pour tout vos combat, et si j’ai une seule chose a vous « reprocher » , c’est votre étiquette P.S. .. c’est pas grand chose , mais cela va devenir important !! rejoignez Mélenchon !!

  37. Sprlmvitch
    Posted 26 avril 2012 at 5:54 | Permalien

    Pour le moraliste de m… qui dénonce les « tricheurs »:

    Les tricheurs ont raison de tricher because la France est un pays qui sous-rémunère le travail…

    EXEMPLE: Infirmier psy avec 30 ans d’ancienneté:
    RFA … 2800 euros nets + 13em salaire.
    SUISSE … 4200 euros net + 13em salaire.
    HOLLANDE … 2900 …
    etc…etc…

    Alors: vivent les tricheurs!!!

    Les laborieux, les z’honnêtes sont des putes soumises … ils se prosternent nus, à plat ventre, cuisses écartées devant les abjects patronnat et gouvernement français…

  38. Sprlmvitch
    Posted 26 avril 2012 at 6:35 | Permalien

    NB: France, infirmier psy + 30 ans d’ancienneté = 1800 euros net et pas un vrai 13em mois…
    + sous-effectif chronique + psychiatres imbéciles ( cognitivistes-comportementalistes dont l’ignorance de ce qu’est la nature humaine n’a d’égale que la bêtise à vouloir la limiter).

  39. Nemo
    Posted 26 avril 2012 at 7:28 | Permalien

    Mais non le travail n’est pas sous-rémunéré , il est trop taxé (charges + impôts sur ce qu’il reste au salarié )

  40. Philippe
    Posted 26 avril 2012 at 9:15 | Permalien

    Merci pour ce coup de gueule. Honte à Sarko de vouloir diviser les travailleurs. On reconnait là sa stratégie, celle du chacun pour sa gueule. Et dire qu’il prétend s’adresser à tous les français. Vivement qu’on le fasse sortir et qu’on n’entende plus parler de lui ! J-10, courage !

  41. Posted 26 avril 2012 at 10:42 | Permalien

    Prof d’EPS, retraité après 40 ans de loyaux services à l’E.N, la colonne vertébrale en vrac, comme beaucoup de mes collègues qui finissent plus ou moins impotents. Merci aux visites médicales du Travail aléatoires et superficielles…Toujours bons pour le service, quels que soient les dégâts physiques. Impossible de se mettre en arrêt de travail parce que les remplacements, même pour les accidents de travail!,sont plus qu’aléatoires eux aussi. Alors, on prend son mal en patience et on attend que ça passe.
    Des dommages collatéraux, Sarkozy?
    Va au diable, président des nantis!

  42. Damian K
    Posted 26 avril 2012 at 11:22 | Permalien

    Contrôleur du travail, je confirme que ce constat accablant est exact. Mais alors que faire?

    La seule solution pour s’émanciper de ce « vrai » travail aliénant est l’abolution du salariat. C’est la reprise en mains par les travailleurs de leur outil de travail pour produire ce dont eux ils ont besoin. C’est la fin de la domination des bourgeois, parasites et exploiteurs, qu’ils soient patrons, actionnaires ou propriétaires!

    Hollande et la gauche libérale la propose? NON!

    N’oubliez pas que le 1er mai a été instauré par le Second International en 1889 pour commémorer l’assasinat judiciaire de quatre martyrs – travailleurs, syndicalistes et anarchistes (Spies, Parsons, Fischer and Engel) – suite à l’affaire de Haymarket à Chicago en 1886. Quatre martyrs qui se battaient pour la réduction du temps travail, pour un monde meilleur et pour la révolution!

    Alors, prolétaires du monde, réposez-vous. Le sytème capitaliste est malade, qu’il crève!

  43. Posted 26 avril 2012 at 11:23 | Permalien

    Bonjour,
    M’autorisez-vous à publier ce magnifique article sur le site de la section Loudéac centre Bretagne de la Ligue des droits de l’Homme ? (adresse : http://www.ldh-france.org/section/loudeac/)
    Je vous remercie,
    Jacques Paul, responsable du site

  44. Posted 26 avril 2012 at 12:23 | Permalien

    bien sur, avec plaisir, c’est fait pour ça, indiquez seulement la source, bien sur, bien a vous, gerard

  45. Posted 26 avril 2012 at 12:23 | Permalien

    Genevieve B : hier aux infos : un ouvrier de 62 ans meurt sur un chantier écrasé par l’échafaudage .N’aurait il pas dû être en retraite? Les années de chantier ne devraient elles pas être majorées de façon à permettre à ces travailleurs de partir avant ? Voilà le résultat de la politique actuelle qui me révolte !
    Cette info devrait être utilisée par le PS .L’ump n’a pas hésité à utiliser l’affaire « papy Voise en 2007
    Quant au « vrai travail » le PS devrait argumenter sur la « vraie délinquance » celle qui nous coûte beaucoup plus cher et qui parfois finance la petite ,voire même finance les trafics

  46. Posted 26 avril 2012 at 12:28 | Permalien

    oui, Même la CGT a enlevé l’abolition du salariat de son programme.
    il faut dire qu’abolir le salariat, ça commence par lutter tous les jours pour augmenter les salaires !
    Hollande est de gauche, ta gauche, comme la mienne, on ne peut changer les choses qu’en partant d’elle telle qu’elle est, du réel à l’idéal.
    c’est sur le 1er mai n’appartient pas au » vrai » travail de Sarkozy,

  47. audsel
    Posted 26 avril 2012 at 12:31 | Permalien

    celui qui dit vive les tricheurs semble comfondre morale et escroquerie. gràce à lui le pen est proche de 20%. Si on est exploité par son patron, il faut se battre, les syndicats sont là pour çà et si çà ne suffit pas, il y a la rue! mais pleurnicher en escroquant son patron,c’est méprisable et très nocif à la justice sociale.

  48. Posted 26 avril 2012 at 13:14 | Permalien

    Nemo : M filoche, je sais que vous préférez le terme de cotisation à celui de charge, on pourrait faire un compromis et les appeler « cotisations obligatoires », puisque l’employeur, et le salarié d’ailleurs, n’ont pas leur mot à dire et sont obligés de payer… Ce système était efficace dans les années 50 mais est à bout de souffle aujourd’hui …donc il vaudrait mieux baisser ces « cotisations obligatoires » de manière à augmenter le salaire du salarié , baisser son coût pour l’employeur, et laisser le salarié choisir la protection sociale qu’il veut, comme dans le modèle anglo-saxon…

    réponse à Nemo de la part de GF : non, le terme juridique c’est « cotisations » pourquoi ne pas le respecter, pourquoi prendre un pseudonyme avec le mot « charge » ?
    Ce sont des prélèvements volontaires, mais pas obligatoires, tout au moins pas selon la rigueur attribuée au terme par les libéraux eux-mêmes
    Savez-vous que les assurances automobiles, ne sont pas décomptées par les “économistes” officiels dans les prélèvements dits “obligatoires” parce qu’elle sont versées à des organismes d’assurance privés… même si, comme les versements à l’URSAFF, ils sont systématiques
    C’est pareil pourtant pour les cotisations : la Sécurité sociale est de droit privé…
    Curieux que les libéraux qui veulent moins d’état veuillent étatiser la Sécurité sociale, n’est-ce pas ?

    Ce système n’est pas à bout de souffle, pourquoi dites vous ça ? C’est celui des deux budgets qui a le moins dette ! (10 % de la dette officielle relève de CE budget de 450 milliards contre 90 % au budget de l’état de 300 milliards)
    Il y a 10 % seulement de déficit par an… ce qui est peu et contestable car cela provient d’exonérations de cotisations (inutiles, ça fait du patronat des assistés et cela ne crée aucun emploi) et de taxes diverses non reversée à temps par le même état… la santé ce n’est pas une dépense mais un bien et ça fait tourner toute l’économie.. les retraites aussi
    s’il y a un problème pour accompagner le progrès légitime des investissements de sante et/ou de retraite, c’est que les salaires sont bloqués depuis trop longtemps, et les cotisations bloquées ! Et qu’il y a trop de chômeurs ! Partagez le travail, respectez les 35 h !
    90 % du déficit vient d’ailleurs : de l’énorme baisse des recettes provoquée par Sarkozy avec la baisse des impôts des riches et des grandes sociétés…

    Vous voulez, vous, privatiser la protection sociale, la remettre à ces voleurs, d’AXA, Allianz, … JAMAIS, ils n’auront pas nos sous, JAMAIS, ils les dilapideraient dans les caves des iles Caïman, comme le font tous les ignobles voleurs des fonds de pension…
    Par contre ce doit être les syndicats qui gèrent nos cotisations sociales sur nos salaires, il devrait y avoir à nouveau des élections à toutes les caisses de Sécu, tous les cinq ans, par exemple un jour férié spécial le même jour que les élections prud’hommes, les syndicats pourraient y faire campagne, défendre leurs propositions, obtenir une légitimité : ce serait 100 000 fois plus démocratique que la « LFSS » de Juppé, conçue par les technos de Bercy, et ratifiée anti démocratiquement en 5 ou 6 jours au Parlement par 15 ou 20 rares députés in-informés présents dans l’hémicycle…

  49. Madeleine du FdG Vaux en Velin
    Posted 26 avril 2012 at 13:15 | Permalien

    Tout à fait d’accord avec Ydaho (commentaire 36). Qu’est-ce que tu fous encore au PS, Gérard ? Qu’en attends-tu ?

    Rejoins-nous au Front de Gauche où nous avons besoin de ta parole incorruptible et de tes compétences !

  50. Posted 26 avril 2012 at 14:56 | Permalien

    arrêtes s’il te plait ? qu’est ce que tu fous au FdG a 11 % viens au PS à 28 %, il y a plus de boulot !
    pourquoi ne viens tu pas à la gauche socialiste, on aurait besoin de toi !!!!
    ca te va comme « réponse » ?
    non ? je m’en doutais ! Mais n’inflige pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’on t’inflige
    chacun est dans un parti parce qu’il croit que c’est là qu’il peut être le plus efficace, respectons nous les uns les autres, faisons nous confiance !
    et cherchons ce qui peut nous unir ! et rapprocher nos partis !

  51. Posted 26 avril 2012 at 15:51 | Permalien

    Ah l’esclavage, qu’est-ce que c’était bien !

  52. Posted 26 avril 2012 at 17:13 | Permalien

    Profitant de la réponse positive que vous faites à Jacques Paul pour qu’il puisse publier votre article sur son site, à condition qu’il cite la source (ce qui est quand même la moindre des choses), je vous informe que je vais également l’utiliser sur le blog que j’anime pour l’association L.E.F.T.E.S. (Liberté Égalité Fraternité Tous Ensemble à Smarves). Merci pour votre action.

  53. fab lyon
    Posted 26 avril 2012 at 17:37 | Permalien

    vraiment bravo pour ce qui devrait etre dit sur les médias!!!sarko et sa clique n’ont pas le monopole du « vrai » travail!!encore faudrait il qu il y en ait du VRAI travail et pas des mi-temps miteux,du travail sous-payé..encore bravo!!

  54. Posted 26 avril 2012 at 18:50 | Permalien

    d’accord, merci, gf

  55. Posted 26 avril 2012 at 18:52 | Permalien

    suite dialogue avec « nemo »

    Nemo : certes, mais là vous m’etonnez: je ne savais pas qu’un salarié pouvait dire à son patron « ne me faites pas cotiser à l’urssaf ni à la retraite, donnez moi mon salaire brut intégral et je me débrouille… », et je ne savais pas non plus qu’un patron pouvait proposer cela à ses salariés…

    GF pareil, si vous n’avez pas d’assurance automobile, vous êtes passible d’une amende…

    Nemo : mais sur le fond, êtes vous quand même d’accord sur le fait que vu la concurence économique à laquelle nous sommes confrontés, il n’est pas idiot de réfléchir à comment diminuer le cout du travail ?

    GF : absolument pas
    Nos salaires bruts sont dans moyenne européenne et plus bas que les allemands, ensuite ce n’est pas le cout du travail qui est trop cher, mais le cout du capital, des surprofits,
    en Espagne le cout du travail est plus bas et ils subissent plus en crise que nous, ont plus de chômeurs,
    en scandinavie, le cout du travail est bien plus élevé que nous et ils ont moins de crise et moins de chômage…
    pour nous en sortir, il faut depenser plus, augmenter les salaires, relancer la demande

    Nemo : ne vaudrait-il pas mieux, pour une masse salariale constante, employer 4 salariés au lieu de 3, quitte à diminuer un peu la protection sociale, qui reste de toute façon dans les plus élevées du monde ?

    GF absolument pas ! Vous voulez être moins soigné à l’hôpital, avoir moins de retraite, de logement ? Il faut HAUSSER massivement les salaires au contraire (ca consommera) , et prendre massivement aux profiteurs et spéculateurs (ils nous volent et n’investissent pas)
    il faut partager le travail, car, après les baisses d’impôt de Sarkozy, c’est le chômage qui ruine nos caisses plus que tout

    Nemo : on pourrait l’aligner sur celle des professions libérales, qui est bien moins protectrice mais qui ne les empeche pas d’avoir la même ésperance de vie que les salariés…

    GF : oui, des cadres qui sont protégés de la pénibilité physique et mentale (sauf des infarctus) ?
    NON NON NON le salaire brut est trop bas, il a perdu 10 points pa rapport au profit depuis 25 ans, il faut corriger et redistribuer pour les salaires
    PS : l’espérance de vie re-diminue depuis 2008 et 2009

    Nemo P.S: par ex, prof libérale c’est 15 jours de carence en cas de maladie, ce qui fait qu’ils sont bien moins malades que le reste de la population, et pourtant ce ne sont pas des surhommes…

    GF allons donc, la carence rallonge la gravité des maladies, et coute plus cher que le repos necessaire et que la prévention,

  56. Sprlmvitch...
    Posted 26 avril 2012 at 21:15 | Permalien

    Je répond à 47-AUDSEL…
    Je suis tout à fait d’accord avec toi, le syndicalisme de classe et les grèves générales insurrectionnelles sont la solution.
    Mais en FRANCE nous n’avons que des SAINTS-DICATS qui sont payés pour organiser les défaites et faire croire que la grève générale n’est pas nécéssaire…
    J’ai bien observé et mémorisé les comportements lamentables des saints dicats en 2003 et 2007…
    Et j’en ai conclus que la victoire de 1995 les avait profondément déstabilisés ( SUD! SUD! et rezut! )
    A cause de ces imposteurs les luttes aboutissent à d’humiliantes défaites…
    Cela légitime l’absentéïsme et le sabottage.

  57. Phil
    Posted 26 avril 2012 at 23:02 | Permalien

    Merci Monsieur Filoche
    merci pour cet état des lieux que seuls les IRP connaissent. En tant que DS d’une grosse boite j’ai eu l’occasion de vérifier au 80% de ce que vous énoncez…. tous ces dégâts de 15ans de droite libérale et/ou décomplexée, les attaques sans relâche de tous nos acquis sociaux, le mépris du patronat pour des semblants de NAO par exemple ou royalement ils nous lâchent 2% tout en engraissant royalement les actionnaires, les entraves incessantes envers les représentant du personnel….et j’en passe (je ne vais réécrire votre état des lieux – il est tellement vrai)
    Si la gauche gagne , elle n’aura pas de quoi chômer pour rétablir tout ce qui a été perdu….

  58. Phil
    Posted 26 avril 2012 at 23:06 | Permalien

    faut plus que j’écrive à des heures pareilles, j’aurais du me relire avant d’envoyer….ca sent la fatigue…désolé

  59. Posted 27 avril 2012 at 0:46 | Permalien

    merci, bien a vous, gerard

  60. Posted 27 avril 2012 at 2:55 | Permalien

    C’est tellement extraordinaire d’avoir trouvé quelqu’un qui soit parvenu à formuler correctement ce qui cloche dans leur conception du « vrai » travail, que, revenant à la lamentable aventure professionnelle d’Aline Tilleul au Parlement européen, j’attire l’attention plus particulièrement sur le MODE DE RECRUTEMENT du parti des Verts français, en imaginant bien qu’ils ne sont pas les seuls et … loin d’être les pires. Sans doute parce qu’ils promeuvent de tous temps et en toutes circonstances le développement durable, les droits fondamentaux, et plus spécialement ceux des étrangers et des femmes, des femmes migrantes, doublement discriminées, le « vrai » travail appartient aux vertes françaises. Les autres, dont Aline Tilleul, par leur beauté, leurs talents et leur expérience professionnelle sans piston ni soutien autre que leurs propres compétences, ont certes les capacités de devenir des écrivaines … érotiques (on ne dit pas … des putes ???).
    Pour les langues, les Vertes Françaises aussi bien que d’autres, à 50 ans passés, les apprendront aussi bien par cours particuliers … NON, ce n’est pas une forme de racisme, de ségrégation ou quoi que ce soit, mais la logique d’un « VRAI » travail écologique en France où le livre et le sexe marchent bien.

    Alors, voilà, en droite ligne du « NEW GREEN DEAL », un nouvel emploi écologiste créé, et comment de l’écologie politique est née l’écologie érotique, un genre dont il faut espérer qu’il obtienne quelque succès, au moins à hauteur du Smic :

    http://alinetilleul.over-blog.com/article-choses-promises-57737613.html

  61. weedy
    Posted 28 avril 2012 at 2:35 | Permalien

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je suis un jeune étudiant de 23ans en Master alternance dans l’immobilier en école de management universitaire (IAE)et J’ai le plaisir de vivre dans une « résidence » HLM de seine-saint-denis

    J’ai un parcours plutôt atypique pour un master…! D’un BEP en plomberie, j’ai commencé l’apprentissage en BAC pro puis BTS, Licence Pro et donc au final j’en suis actuellement à 6ans d’alternance bientôt 7ans dont 4ans dans le bâtiment et plus particulièrement dans la maintenance exploitation énergétique. C’est donc en novice et en toute neutralité que je poste ce texte.

    Je viens vraiment du bas de l’échelle et j’approche maintenant les postes de Direction.

    La vie des cadres n’est pas rose !! je bosse beaucoup, soit pour mes cours, soit pour mon entreprise !! les journées de 18h voir de 20h je connais bien !! D’ailleurs pour le problème des retraites, combien de cadre dans la rue ? La papy boum approche et la situation risque de se compliquer pour financer les retraites de nos parents et de nos grands parents !! Pour ma part je suis prêt à faire le sacrifice de bosser 42 ans pour que la personne qui ma donné la vie puisse toucher sa retraite quand le temps sera venu. Pourtant le stress fait parti de leurs vies et à des doses différentes !! Se faire passer un savon par un chef d’équipe ce n’est pas la même chose qu’un savon par un Directeur régional ou un PDG. Combien de cadre virés car ils n’ont pas atteint des objectifs fixés irréalisables dans les conditions actuelles du marché ? Personnes ne défends les cadres ? Gagner confortablement sa vie n’est pas forcement quelque chose d’enviable !! Il y a beaucoup d’alcoolisme et de dépressions dans les hautes dans les sanctuaires.

    A lire les commentaires, les cadres ont la belle vie. Être cadre signifie faire beaucoup de sacrifices sur sa vie privée surtout les jeunes diplômés comme moi. Je n’aurais pas de vie de famille avant la trentaine voir plus et je ne m’en plaint pas car c’est le choix que j’ai fais en mon âme est conscience.

    Pourquoi cracher sur les cadres alors que les parents poussent leurs enfants à faire des études ?

    Effectivement, la fatigue ouvrière est très difficile, et je parle en connaissance de cause. Je pense que beaucoup de personnes qui postent des commentaires n’ont pas travaillés à des température négative, en plein vent à 17ans sur une terrasse de bâtiment pendant plus de 10heures d’affiliés et sans mangé !! J’aurais du faire quoi ? me plaindre ? L’intervention en question à servi pour l’utilisation d’un bloc opératoire..! J’ai également débouché les fontes d’évacuation des toilettes pour femme d’un musée parisien et je ne pense pas que cela attire beaucoup de monde de ramasser des excréments humain à main nue avec quelques surprises comme des tampons usagés !! Je comprends la souffrance des ouvriers. Effectivement certaine profession comme le bâtiment, le médicale et d’autre corps de métier difficile puissent bénéficier de traitement avantageux !! Pro BTP est une des meilleurs mutuel de France et c’est pour cela que je ne l’ai pas quitté.
    C’est comme pour la MAIF :) ce n’est pas réservé à une catégorie de personne.

    L’augmentation massive des salaires est incohérente :o !! Les RH doivent le savoir mais un salarié coûte plus que son salaire à son entreprise !! Oubliez pas les charges patronales. Donc dans la logique, si les salaires argumentent, je pense pas que le salarié va subitement rapporter beaucoup plus à l’entreprise !! Si l’entreprise veux survivre à une augmentation massive des salaires, il faudra forcement qu’elle augmente son CA et pour cela elle n’a pas 36 solutions.

    - Soit en augmentant les marges et le prix le vente,
    - soit en diminuant le coût de fabrication du produit par le principe du target costing (coût ciblé).

    Malheureusement, à force de tirer les coûts vers le bas, cela risque de nous amener droit dans le mur !! Car pour réduire les coûts, l’utilisation de robots mécanisés est utilisé, diminution du temps de vie du produit etc etc. Les premiers impactés seront les ouvriers et les consommateurs !! Puis le tg a ses limites …!

    J’ai lu le comm d’un enseignant…! Alors, pour la petites histoire, si votre métier ne vous passionne pas, ce n’est pas la faute du gouvernement :), plusieurs de mes « profs » sont des extérieurs en retraite qui n’ont pas forcement le besoin de travailler mais qui le fond par passion !! Je pense qu’ils sont rémunérés correctement, mais ils le doivent à leurs niveaux de compétence !! Pourquoi blâmer des personnes qui ont travaillés dur pour avoir ce niveau de compétence ?

    l’augmentation des salaires n’est pas la solution miracle. Tout le monde veux tout et pour rien !! Certes la vie est pas un long fleuve tranquille mais nous ne sommes pas les plus à plaindre en ce bas monde. Tout le monde n’est pas le fils ou la fille « de » !

    Nous sommes environs 60 millions !! Chaque personnes a ses problèmes et il est impossible dans de telles proportions de traiter tout le monde au cas par cas !!

    J’ai trouvé l’article intéressant mais je suis pas spécialement d’accord avec certains aspect qui, à mon sens, manque d’explication et de bon sens !! En revanche, des points importants cités dans cet article mérite vraiment de faire parti des objectifs des politiques français aussi bien de droite que de gauche !!

    Je parle en mon nom et non en celui des autres. Je donne mon avis et seulement mon avis.

    Un ancien tuteur m’a dit un jour « Quand tu vas mal, arrête toi 5min et regarde derrière toi !! » C’est comme une ligne de vie :)et ça ma permis de ne pas baisser les bras !

    Je ne peux être présent pour les élections alors bonne chance aux 2 partis :) !!

    Have a good night

  62. Gilles
    Posted 28 avril 2012 at 11:13 | Permalien

    Je suis à la retraite depuis 3 ans après 42 ans 1/2 de travail, je n’ai pas eu la chance de connaitre le VRAI Travail, quel dommage Monsieur Sarkozy ?

  63. luc
    Posted 28 avril 2012 at 21:08 | Permalien

    Le programme de Gérard Filoche, c’est 6 à 7 fois la relance de Mitterrand en 1981.

    Le programme de Gérard Filoche ressemble à celui de Jean-Luc Mélenchon qui coûte 130 milliards d’euros par an comme l’a reconnu Alexis Corbière, secrétaire général du Parti de Gauche. Soit 6,5% du PIB contre 1% de PIB pour la relance de 1981.

    La relance de 1981 n’a pas marché comme l’explique cette article du monde.

    Le gouvernement Mauroy met alors le paquet. L’Etat embauche 55 000 fonctionnaires dès le mois de juin. En juillet, le smic est relevé de 10 %. Le minimum vieillesse, les allocations handicapés, familiales et logement augmentent à leur tour de 20 % à 25 %. Au total près de 10 milliards de francs sont injectés dans l’économie, soit 1 % du produit intérieur brut (PIB).

    Mais les déficits budgétaires et commerciaux se creusent. Les prix grimpent de plus belle. Le franc est attaqué de toute part, les capitaux fuient en Suisse.

    Le plan Mauroy, ou la relance ratée de 1981
    http://www.lemonde.fr/talents-fr/article/2009/02/18/le-plan-mauroy-ou-la-relance-ratee-de-1981_1131179_3504.html

  64. Silcéron
    Posted 29 avril 2012 at 0:45 | Permalien

    Beau blabla… dommage qu’il soit le fait d’un petit apparatchik qui s’est toujours bien plus servi de sa fonction qu’il n’a servi celle-ci…

    Sacré Filoche, l’éternel guignol rougeaud…

  65. Posted 29 avril 2012 at 10:39 | Permalien

    tiens voilà un intellectuel de haute volée ! « silcéron » qu’il se nomme… courtois et fin il est, n’est il pas ?
    en cherchant on trouve que c’est un réac défenseur de la richesse qui veut que les riches s’enrichissent,
    et un curieux mec du « centre » (sic) qui renvoie dos à dos la gauche et la droite et veut nous envoyer en camp : « De facto, au final, l’extrême droite et l’extrême gauche sont bien de la même famille depuis leurs modes de raisonnement simplistes et binaires jusqu’aux variétés de Haine qu’elles diffusent à Droite comme à Gauche. À nous démocrates, républicains, de Gauche comme de Droite, et surtout du Centre, de renvoyer ces rejetons de la Haine dos à dos, de leur refiler les îles Kerguelen pour qu’ils s’y foutent sur la gueule, et d’enfin vivre loin de leurs délires… »(silceron)

  66. Posted 29 avril 2012 at 10:53 | Permalien

    Comme d’habitude, tu trimballes des clichés faux
    il faut dépenser plus pour que rentrent plus de recettes,
    dépenser 6,5 % du PIB en un an pour relancer cela peut rapporter 10 pts de PIB en trois ans…
    Et il y a 500 milliards que Sarkozy n’a pas fait rentrer en recettes a récupérer
    Et on n’est plus en 1981 mais en 2012 ce n’est plus le franc mais l’euro..
    en 1981 on a accumulé des protections qui rapportent encore chaque année jusqu’à ce jour…
    et les capitaux en Suisse, on les rattrapera désormais,
    en 1945 on avait 290 pts de dette/PIB, on a fait la sécu, les retraites, les CE, on a dépense plus, et on s’en est sorti…

  67. Posted 30 avril 2012 at 19:59 | Permalien

    Je suis Belge,j’aime beaucoup votre pays,comme disait ma maman: »c’est ma deuxième patrie »
    Chez moi,nous avons un pt problème supplémentaire qui est celui du bilinguisme quoique entre Travailleurs,il n’y a qu’une seule chose qui compte ,c’est la solidarité.
    Mr Sarkosy représente une France insolente,irrespectueuse,menteuse,raciste,nombriliste,égocentrique,perverse,divisée…;
    La division ,voilà un problème que les Belges connaissent bien et croyez moi ,ce ne sont pas les politiciens qui en font parfois leur gagne pain qui en patissent mais c’est bien les citoyens.
    Diviser,insulter,mépriser,attaquer,manipuler ,nous connaissons cela sur le bout des doigts.
    Les médias ont du boulot pour arriver à faire passer les vérités.
    Je vous dis Bravo d’avoir remis les pendules à l’heure mais je tiens à ajouter à votre liste les femmes à la maison,les mères de famille qui doivent élever et éduquer leurs enfants avec les moyens du bord,ces femmes si peu valorisées et qui pourtant aident la famille à se tenir ENSEMBLE.

  68. dugrosboulot
    Posted 2 mai 2012 at 18:28 | Permalien

    Carla était de gauche,avant l’ouverture à gauche de Sarkozy.Elle est de droite désormais sans que l’on sache vraiment pour quelle raison (valable) elle a changé d’opinion.Il est vrai que parmi ceux qui nous gouvernent actuellement peu savent pourquoi ils défendent telle ou telle idée(quand ils en défendent encore une ce qui est loin d’être toujours le cas).En revanche ils semblent plutôt satisfaits de s’enrichir rapidement sans travailler.Il n’est pas question de subtile distinction entre « vrai » et « faux » travail chez ces gens-là puisqu’ils ne fournissent pas de travail du tout.

  69. Posted 6 mai 2012 at 22:28 | Permalien

    Ah la la, sacré Filoche qui n’a pas peur que sa rhétorique s’effiloche quelque peu au cours des années :

    tiens voilà un intellectuel de haute volée ! (d’une trop haute volée pour toi, on n’en doute pas, avouons d’ailleurs que j’ai hésité à poster un commentaire sur ton Blog, inquiet que j’étais de te déclencher une rupture d’anévrisme)

    « silcéron » qu’il se nomme… courtois et fin il est, n’est il pas ? (la courtoisie avec les fachos de gauche comme de droite ne fait partie de mon programme, pour la finesse, chacun appréciera)

    en cherchant on trouve que c’est un réac (l’argument de l’imbécile pour les imbéciles mais si cela te fait plaisir, ton plaisir sera le mien)

    défenseur de la richesse qui veut que les riches s’enrichissent (malgré le fait que je sois enfant d’immigrés, de la misère comme de la classe ouvrière, la jalousie, l’aigreur et le parasitisme n’ayant jamais fait partie de mon éducation, on peut dire en effet que je suis totalement indifférent à la richesse des autres, tout attentif que je suis à ce que je récolterai des fruits de mon travail et talent)

    et un curieux mec du « centre » (Va falloir t’y faire mon petits gars, nous sommes de plus en plus nombreux de cette trempe là)

    qui renvoie dos à dos la gauche et la droite (lis mieux : je parle de cette même merde qu’est l’extrême-droite ou l’extrême-gauche –trop fin pour toi peut-être ?)

    et veut nous envoyer en camp (lis mieux encore une fois, j’y parle non pas d’un camp mais plutôt d’un terrain de jeu que nous laisserons à la dispositions des petits fafounets rouges et bruns que vous êtes pour vous y foutre sur la gueule en toute quiétude) :

    « De facto, au final, l’extrême droite et l’extrême gauche sont bien de la même famille depuis leurs modes de raisonnement simplistes et binaires jusqu’aux variétés de Haine qu’elles diffusent à Droite comme à Gauche. À nous démocrates, républicains, de Gauche comme de Droite, et surtout du Centre, de renvoyer ces rejetons de la Haine dos à dos, de leur refiler les îles Kerguelen pour qu’ils s’y foutent sur la gueule, et d’enfin vivre loin de leurs délires… »(silceron)

  70. Posted 16 janvier 2013 at 14:59 | Permalien

    Je pense que le vrai problème de fonds demeure bel et bien les marchés financiers, et la redistribution des richesses. Dire que ce sont les salariés qui contribuent à la création de richesse, mais ils n’en bénéficient pas…

  71. Posted 20 août 2013 at 11:22 | Permalien

    Selon les derniers chiffres de l’Institut de veille sanitaire (INVS), les accidents de la vie courante représentent chaque année en France environ 18 500 morts : entre 11 500 accidents domestiques mortels (chutes, incendies, bricolage, ingestion de produits) et 7 000 morts lors d’accidents scolaires, de sports ou de loisirs.

    On est donc 15 fois plus en sécurité au travail qu’a la maison et 10 fois plus qu’a l’école.

5 Trackbacks

  1. [...] Le « vrai » travail ? – Le blog de Gérard Filoche. [...]

  2. Par Le « vrai travail » | Section Mios le 25 avril 2012 à 0:29

    [...] trop connu par les entreprises laxistes ou fautives …) qui [d]énonce à longueur de page ce qu’est pour lui le vrai travail: d’où un brûlot, ne faisant que répertorier les réalités du [...]

  3. [...] travail” à la “France du statut”. Mais c’est quoi pour lui le “vrai travail” [...]

  4. [...] raison de plus, pour moi, de ne pas voter Sarkozy. Sinon, je vous renvoie à cet article de Gérard Filoche, inspecteur du travail et membre du CN du PS. Un avis éclairé sur la question. [...]

  5. [...] http://www.filoche.net/2012/04/24/le-vrai-travail/ [...]

Déposer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera jamais transmise.

*